84
Cantique des pèlerins arrivant à Jérusalem
1Du répertoire du chef de chorale. Accompagnement sur la harpe de Gath. Psaume appartenant au recueil de la confrérie de Coré#84.1 harpe de Gath : voir 8.1 et la note. – confrérie de Coré : voir 42.1 et la note..
2Seigneur de l’univers,
comme j’aime ta maison !
3Je meurs d’impatience en attendant d’entrer
dans les cours de ton temple.
Tout mon être crie sa joie au Dieu vivant.
4Même le moineau trouve un abri
et l’hirondelle un nid où mettre ses petits
près de tes autels, Seigneur de l’univers, mon Roi et mon Dieu !
5Heureux ceux qui habitent chez toi
et peuvent t’acclamer sans cesse ! Pause
6Heureux ceux qui trouvent chez toi un refuge
et qui ont à cœur ce pèlerinage#84.6 ce pèlerinage : le terme hébreu correspondant (routes) est interprété ici comme dans l’ancienne version grecque ; il s’agit alors des routes conduisant à Jérusalem. Autre interprétation : les routes de l’obéissance à Dieu. !
7Quand ils passent par la vallée du Baumier,
ils la changent en oasis ;
et même la pluie d’automne la couvre d’étangs#84.7 la vallée du Baumier, probablement très aride, permettait d’accéder à la porte ouest de Jérusalem. Le baumier (ou micocoulier ) : arbre à sève abondante, mentionné en 2 Sam 5.24-25. – la pluie d’automne : cette indication permet de conclure que les pèlerins chantant ce psaume se rendaient à la fête des Tentes ou des Huttes, qui était célébrée en automne (voir Deut 16.13). – la couvre d’étangs : avec d’autres voyelles le texte hébreu traditionnel a lu la couvre de bénédictions..
8Ils gagnent des forces à mesure qu’ils avancent
pour se présenter devant Dieu à Sion.
9Seigneur, Dieu de l’univers, entends ma prière,
écoute, Dieu de Jacob#84.9 Sur Jacob -Israël voir Gen 32.29.. Pause
10O Dieu, regarde le roi, notre bouclier,
accueille celui que tu as consacré.
11Oui, un seul jour dans les cours de ton temple
vaut mieux que mille autres passés ailleurs.
Plutôt rester au seuil de ta maison, mon Dieu,
que vivre avec les gens sans foi ni loi !
12Voici les titres du Seigneur : Soleil et Bouclier ;
ce qui distingue Dieu, c’est la bienveillance et la gloire.
Le Seigneur donne volontiers le bonheur
à qui mène une vie sans reproche.
13Seigneur de l’univers,
heureux celui qui a confiance en toi !
Loading reference in secondary version...