71
Ne me laisse pas, maintenant que je vieillis
1Seigneur, c’est à toi que j’ai recours,
ne me laisse pas déçu.
2Toi qui es fidèle à tes engagements,
délivre-moi et mets-moi en lieu sûr ;
tends vers moi une oreille attentive, et sauve-moi.
3Sois pour moi un rocher accueillant,
où je puisse venir à tout moment.
Tu as décidé de me sauver#71.3 où je puisse venir à tout moment. Tu as décidé : le texte hébreu traditionnel est très incertain. Au lieu de ces mots l’ancienne version grecque a lu une forteresse où je trouve le salut..
Oui, tu es bien mon rocher, ma forteresse !
4Mon Dieu, fais-moi échapper aux méchants,
aux imposteurs et aux violents.
5C’est toi, Seigneur Dieu, qui es mon espoir ;
je me fie à toi depuis ma jeunesse.
6Dès ma naissance je me suis appuyé sur toi ;
c’est toi qui m’as tiré du ventre de ma mère#71.6 c’est toi qui m’as tiré. Le sens du mot hébreu correspondant est douteux. Les anciennes versions grecque et latine ont compris depuis que je suis né tu m’as protégé. ;
j’ai toujours un motif de te louer.
7Pour beaucoup j’étais une sorte de monstre,
mais tu as été mon sûr protecteur.
8Que ma bouche soit remplie de tes louanges !
Tous les jours je voudrais célébrer ta gloire.
9Ne me laisse pas, maintenant que je vieillis ;
quand je perds mes forces, ne m’abandonne pas.
10Mes ennemis parlent de moi,
ceux qui me surveillent se consultent.
11Ils disent : « Dieu l’a laissé tomber ; allez-y, attrapez-le,
personne ne l’arrachera de vos mains. »
12O Dieu, ne reste pas loin de moi,
mon Dieu, viens vite à mon secours.
13Honte et catastrophe à ceux qui m’accusent !
Que ceux qui veulent mon malheur
soient couverts de déshonneur et d’humiliation !
14Moi, j’espère toujours,
je te louerai encore et encore.
15Je dirai combien tu es fidèle à toi-même,
je raconterai tous les jours comment tu es le Sauveur,
tant tes bienfaits sont innombrables.
16J’entrerai chez toi, Seigneur Dieu, grâce à ton intervention#71.16 Autre traduction J’en viens à tes exploits, Seigneur Dieu.,
et je ne parlerai que de ta loyauté.
17O Dieu, tu m’as instruit dès ma jeunesse,
et jusqu’à présent j’annonce tes merveilles.
18Maintenant que j’ai les cheveux blancs,
ô Dieu, ne m’abandonne pas ;
alors je pourrai annoncer ton action efficace et vigoureuse
aux jeunes et à ceux qui viendront après eux.
19O Dieu, ta loyauté est si haute,
et tu as fait de si grandes choses !
O Dieu, tu n’as pas ton pareil.
20A cause de toi j’ai connu bien des angoisses et des malheurs.
Mais tu viendras me rendre la vie ;
tu viendras me faire remonter des profondeurs de la tombe#71.20 Une autre tradition textuelle juive a lu …nous avons connu… nous rendre la vie… nous faire remonter….
21Une nouvelle fois tu me consoleras,
tu me rendras mon honneur.
22Et moi, je te louerai au son de ma harpe ;
mon Dieu, je chanterai ta fidélité ;
je te célébrerai aux accords de la lyre#71.22 harpe, lyre : voir 150.3 et la note.,
toi, l’unique vrai Dieu, le Dieu d’Israël.
23Je te célébrerai par mes chants,
mes lèvres crieront ma joie car tu m’as libéré.
24Tous les jours je célébrerai ta loyauté,
car les voilà honteux et humiliés,
ceux qui voulaient mon malheur.
Loading reference in secondary version...