1
1Message que le Seigneur a adressé aux Israélites par l’intermédiaire de Malachie#1.1 Le nom Malachie signifie mon messager (voir 3.1). On estime que ce prophète a dû apporter son message vers les années 480/460 avant J.-C., c’est-à-dire vingt ou trente ans avant l’arrivée de Néhémie à Jérusalem (voir la note sur Néh 1.1)..
C’est Israël que le Seigneur a choisi
2Le Seigneur déclare à son peuple : « Je vous aime. » On lui demande : « Où est la preuve de ton amour ? » Le Seigneur répond : « Ésaü n’était-il pas le frère de Jacob#1.2 Ésaü est l’ancêtre des Édomites, ennemis traditionnels des Israélites, voir par ex. Ézék 25.12-14 ; Joël 4.19 ; Abd 10-15 ; Ps 137.7. Jacob est l’ancêtre des Israélites, voir Osée 12.4 et la note. ? Pourtant j’ai aimé Jacob 3mais j’ai repoussé Ésaü#1.3 j’ai aimé Jacob mais j’ai repoussé Ésaü : voir le développement de Rom 9.6-16 où cette phrase est citée et commentée.. J’ai dévasté la région montagneuse d’Ésaü, et j’ai livré son pays aux chacals du désert. 4Ses descendants, les Édomites, peuvent bien dire : “Nous avons été écrasés, mais nous allons rebâtir nos villes en ruine.” Moi, le Seigneur de l’univers, je déclare ceci : Qu’ils reconstruisent, je démolirai leur œuvre. On leur appliquera ces surnoms “le pays où règne le mal” et “le peuple contre lequel le Seigneur est sans cesse irrité”. 5Vous, les Israélites, vous verrez tout cela et vous vous exclamerez : “Le Seigneur manifeste sa puissance même au-delà des frontières d’Israël !” »
Un culte indigne du Seigneur
6Le Seigneur de l’univers déclare ceci aux prêtres : « Un fils a des égards pour son père et un serviteur pour son maître. Ne suis-je pas à la fois votre père et votre maître ? Alors pourquoi n’avez-vous ni égards ni respect pour moi ? Vous me méprisez et vous demandez : “En quoi t’avons-nous méprisé ?” 7Vous apportez sur mon autel des aliments indignes de moi#1.7 Ces aliments sont indignes du Seigneur parce qu’ils ne sont pas offerts selon les règles, voir par ex. v. 8 et Lév 22.17-30 ; Deut 15.21. et vous dites : “En quoi offensons-nous ta dignité ?” Eh bien, c’est en traitant mon autel avec désinvolture ! 8Quand vous amenez un animal aveugle, boiteux ou malade pour me l’offrir en sacrifice, pensez-vous que ce soit correct ? Si vous offrez un tel animal au gouverneur, croyez-vous qu’il sera satisfait et prêt à vous accorder des faveurs ? Je vous le demande, moi, le Seigneur de l’univers. 9Maintenant, essayez donc de me supplier, moi, votre Dieu, pour que je sois favorable à mon peuple. Pensez-vous que je vais vous écouter avec bienveillance après ce que vous avez fait ? Sûrement pas ! 10Il vaudrait bien mieux que l’un de vous ferme les portes du temple ; alors vous n’iriez plus allumer pour rien du feu sur mon autel. En effet, je n’ai aucun plaisir à vous voir et les offrandes que vous me présentez ne me sont pas agréables, je le déclare, moi, le Seigneur de l’univers. 11D’une extrémité de la terre à l’autre, des gens de toutes nations reconnaissent ma grandeur. Partout on brûle du parfum en mon honneur et on m’apporte des offrandes dignes de moi. Oui, les nations reconnaissent ma grandeur, je le déclare, moi, le Seigneur de l’univers. 12Mais vous, vous la bafouez en considérant que l’autel du Seigneur n’est pas digne de respect et qu’il ne rapporte rien#1.12 qu’il ne rapporte rien : autre traduction on n’y trouve que des aliments méprisables. Il y a là sans doute une allusion à la part des sacrifices qui revenait aux prêtres et dont ils trouvent qu’elle n’est pas importante ou intéressante.. 13Vous dites même : “Quelle corvée !” Vous n’avez que du mépris pour moi, le Seigneur de l’univers. Vous m’offrez des animaux volés, boiteux ou malades. Comment pourrais-je accepter de telles offrandes, je vous le demande ? 14Malheur au tricheur qui a des bêtes saines dans son troupeau et qui met de côté un animal taré pour me l’offrir en sacrifice ! Malheur à lui, car je suis un grand roi dont toutes les nations redoutent la puissance, je le déclare, moi, le Seigneur de l’univers ! »
Loading reference in secondary version...