38
LE SEIGNEUR INTERVIENT
(38.1–42.6)
1Du cœur de la tempête, le Seigneur interpella Job et lui demanda :
2Qui es-tu pour oser rendre mes plans obscurs
à force de parler de ce que tu ignores ?
3Tiens-toi prêt, sois un homme :
je vais t’interroger, et tu me répondras.
Dieu, maître du monde inanimé
4Où donc te trouvais-tu quand je fondais la terre ?
Renseigne-moi, si tu connais la vérité :
5Qui a fixé ses dimensions, le sais-tu bien ?
Et qui l’a mesurée en tirant le cordeau ?
6Sur quel socle s’appuient les piliers qui la portent ?
Et qui encore en a placé la pierre d’angle,
7quand les étoiles du matin chantaient en chœur,
quand les anges de Dieu lançaient des cris de joie ?
8Qui a fermé la porte aux flots de l’océan,
quand il naissait en jaillissant des profondeurs ?
9Moi ! Et je l’ai alors habillé de nuages,
quand je l’enveloppais dans un épais brouillard.
10J’ai cassé son élan, marqué une limite
en plaçant devant lui une porte barrée.
11Je lui ai déclaré :
« Tu iras jusqu’ici, n’avance pas plus loin ;
oui, tes flots orgueilleux s’arrêteront ici#38.11 V. 8-11 : comparer Jér 5.22. ! »
*
12Une fois dans ta vie, as-tu donné des ordres
au jour pour qu’il se lève ?
Et as-tu désigné à l’aurore son poste,
13pour lui faire saisir la terre par les bords
afin d’en secouer les gens sans foi ni loi#38.13 En apportant le jour, l’aurore met fin à l’activité des méchants, comme on secoue la poussière d’un tapis. ?
14La terre prend alors une teinte rosée
comme l’argile où l’on appose les cachets#38.14 Le sens de ce verset est discuté ; autre interprétation (A sa lumière alors) la terre prend sa forme / comme l’argile sous l’empreinte du cachet.,
et toute la nature en paraît habillée.
15Mais les méchants se voient privés de leur lumière#38.15 Les méchants ne sont à l’aise que dans la nuit. Celle-ci est pour eux l’équivalent de la lumière pour les gens normaux. Même genre d’ironie en 24.17. ;
le bras qui se levait pour frapper est brisé.
*
16T’es-tu déjà rendu aux sources de la mer
et as-tu exploré le fond de l’océan ?
17Les portes de la Mort t’ont-elles été montrées,
as-tu vu cette entrée du royaume des ombres ?
18T’es-tu fait une idée des dimensions du monde ?
Renseigne-moi, si tu connais toutes ces choses.
19Sais-tu de quel côté habite la lumière,
à quelle adresse on peut trouver l’obscurité ?
20Tu irais les chercher jusque dans leur domaine,
si tu comprends vraiment comment on va chez elles.
21Tu dois bien le savoir,
toi qui as vu le jour il y a si longtemps !
*
22Es-tu allé déjà jusqu’aux dépôts de neige,
ou encore as-tu vu les provisions de grêle ?
23Je les ai réservés pour les temps de désastre,
pour les jours de combat, pour le temps de la guerre#38.23 Comparer Jos 10.11 ; És 28.17 ; 30.30 ; Ps 18.13..
24Sais-tu par quel chemin nous parvient la lumière,
et par où le vent d’est se répand sur la terre ?
25Qui a tracé au ciel un passage à la pluie ?
Qui a ouvert la route au nuage qui tonne ?
26Qui fait pleuvoir sur une terre inhabitée,
sur un pays désert, où il n’y a personne,
27pour gorger d’eau un sol privé de toute vie,
pour y faire germer et pousser du gazon ?
28La pluie a-t-elle un père ?
Les gouttes de rosée, qui les a engendrées ?
29De quelle mère est née la glace ?
Le givre, qui l’a mis au monde ?
30Quand il gèle, l’eau devient dure comme pierre,
la surface des flots se prend en un seul bloc.
*
31Vois les constellations :
Peux-tu nouer le lien qui maintient les Pléiades,
dénouer les cordes qui retiennent Orion#38.31 Voir 9.9 et la note.,
32faire apparaître à temps les signes du zodiaque#38.32 Autres traductions d’un terme unique en hébreu et de sens incertain les planètes ou Vénus ou la constellation de la Couronne.,
conduire la Grande Ourse avec tous ses petits ?
33Sais-tu à quelles lois le ciel doit obéir ?
Est-ce à toi de régler leur action sur la terre#38.33 Le texte semble faire allusion aux phénomènes atmosphériques qu’annonce la réapparition de certaines constellations. Par exemple les Pléiades, Orion, annoncent le retour de la saison pluvieuse. ?
34Suffit-il que tu cries tes ordres aux nuages
pour qu’une masse d’eau vienne te recouvrir ?
35Est-ce toi qui envoies les éclairs quand ils partent ?
Te disent-ils alors : « Nous voici à tes ordres » ?
36Qui a fait de l’ibis l’oiseau plein de sagesse ?
Qui a donné au coq l’art du discernement#38.36 Les mots rendus par ibis et coq ne se retrouvent pas ailleurs en hébreu biblique ; ils ont donné lieu à des traductions diverses. Dans l’ancienne Égypte l’ibis était censé prévoir les crues du Nil, et dans tout l’ancien Proche Orient on attribuait au coq la faculté d’annoncer les pluies d’automne. C’est la sagesse et l’art du discernement attribués à ces oiseaux. ?
37Qui est assez expert pour compter les nuages
et pour vider les cruches d’eau qui sont au ciel,
38quand la croûte du sol se durcit comme un bloc#38.38 Autre interprétation lorsque la poussière fait des coulées de boue.,
quand les mottes de terre se collent ensemble ?
Le maître du monde animal
39Est-ce à toi de chasser une proie pour la lionne#38.39 Dans certaines éditions, le chapitre 39 commence avec ce verset. En conséquence 38.39-41 y est numéroté 39.1-3, et 39.1-30 y est numéroté 39.4-33. ?
Est-ce à toi d’apaiser l’appétit des lionceaux,
40quand ils sont accroupis au fond de leur tanière
ou qu’ils se tiennent à l’affût dans les fourrés ?
41Et qui prévoit, pour le corbeau, sa nourriture,
quand ses petits appellent Dieu à leur secours
et qu’ils sont affaiblis, faute de quoi manger ?
Loading reference in secondary version...