1
La Parole de lumière et de vie
1Au commencement de toutes choses, la Parole existait déjà ; celui qui est la Parole était avec Dieu, et il était Dieu. 2Il était donc avec Dieu au commencement#1.2 Comparer les v. 1-2 et Prov 8.22-26.. 3Dieu a fait toutes choses par lui ; rien n’a été fait sans lui#1.3 Comparer Gen 1.3 ; Ps 33.6,9 ; 1 Cor 8.6 ; Col 1.16-17. ; 4ce qui a été fait avait la vie en lui#1.4 rien n’a été fait sans lui (v. 3) ; ce qui a été fait avait la vie en lui : autre traduction (en ponctuant différemment le texte grec) rien de ce qui existe n’a été fait sans lui. En lui était la vie.. Cette vie était la lumière des hommes. 5La lumière brille dans l’obscurité, mais l’obscurité ne l’a pas reçue#1.5 l’obscurité ne l’a pas reçue : autre traduction l’obscurité n’a pas pu s’en rendre maîtresse.. 6Dieu envoya son messager, un homme appelé Jean#1.6 Il s’agit de Jean-Baptiste. Voir 1.19-36.. 7Il vint comme témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient grâce à lui. 8Il n’était pas lui-même la lumière, mais il devait rendre témoignage à la lumière. 9Cette lumière était la seule lumière véritable, celle qui vient dans le monde et qui éclaire tous les hommes.
10Celui qui est la Parole était dans le monde. Dieu a fait le monde par lui#1.10 Voir v. 3., et pourtant le monde ne l’a pas reconnu. 11Il est venu dans son propre pays#1.11 dans son propre pays ou chez lui, dans le monde qui est le sien., mais les siens ne l’ont pas accueilli. 12Cependant, certains l’ont reçu et ont cru en lui ; il leur a donné le droit de devenir enfants de Dieu#1.12 Comparer Gal 3.26 ; 1 Jean 3.1-2.. 13Ils ne sont pas devenus enfants de Dieu par une naissance naturelle, par une volonté humaine ; c’est Dieu qui leur a donné une nouvelle vie.
14Celui qui est la Parole est devenu un homme et il a vécu parmi nous, plein de grâce et de vérité. Nous avons vu sa gloire#1.14 Comparer És 60.1-2., la gloire que le Fils unique reçoit du Père. 15Jean lui a rendu témoignage ; il s’est écrié : « C’est de lui que j’ai parlé quand j’ai dit : “Il vient après moi, mais il est plus important que moi, car il existait déjà avant moi#1.15 Voir 1.30..” » 16Nous avons tous reçu notre part des richesses de sa grâce ; nous avons reçu une bénédiction après l’autre. 17Dieu nous a donné la loi par Moïse#1.17 Voir Ex 31.18 ; 34.28. ; mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. 18Personne n’a jamais vu Dieu#1.18 Comparer Ex 33.20.. Mais le Fils unique, qui est Dieu et demeure auprès du Père, lui seul l’a fait connaître.
Le témoignage de Jean-Baptiste
(Voir aussi Matt 3.1-12 ; Marc 1.1-8 ; Luc 3.1-18)
19Voici le témoignage rendu par Jean lorsque les autorités juives de Jérusalem envoyèrent des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? » 20Il ne refusa pas de répondre, mais il affirma très clairement devant tous : « Je ne suis pas le Messie. » 21Ils lui demandèrent : « Qui es-tu donc ? Es-tu Élie ? » – « Non, répondit Jean, je ne le suis pas. » – « Es-tu le Prophète ? » dirent-ils. « Non », répondit-il#1.21 Voir Mal 3.23 ; Deut 18.15,18.. 22Ils lui dirent alors : « Qui es-tu donc ? Nous devons donner une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu à ton sujet ? » 23Jean répondit : « Je suis
“celui qui crie dans le désert :
Préparez un chemin bien droit pour le Seigneur#1.23 És 40.3, cité d’après l’ancienne version grecque. !” »
– C’est ce qu’a dit le prophète Ésaïe. –
24Parmi les messagers envoyés à Jean, il y avait des Pharisiens#1.24 Autre traduction Les messagers envoyés à Jean étaient des Pharisiens. ; 25ils lui demandèrent encore : « Si tu n’es pas le Messie, ni Élie, ni le Prophète, pourquoi donc baptises-tu ? » 26Jean leur répondit : « Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il y a au milieu de vous quelqu’un que vous ne connaissez pas. 27Il vient après moi, mais je ne suis pas même digne de délier la courroie de ses sandales. » 28Tout cela se passait à Béthanie#1.28 Béthanie : village de site inconnu localisé à l’est du Jourdain ; il ne faut pas le confondre avec le village du même nom situé à proximité de Jérusalem (voir 11.1)., de l’autre côté de la rivière, le Jourdain, là où Jean baptisait.
Jésus, l’Agneau de Dieu
29Le lendemain, Jean vit Jésus venir à lui, et il dit : « Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde#1.29 Comparer És 53.6-7.. 30C’est de lui que j’ai parlé quand j’ai dit : “Un homme vient après moi, mais il est plus important que moi, car il existait déjà avant moi.” 31Je ne savais pas qui ce devait être, mais je suis venu baptiser avec de l’eau afin de le faire connaître au peuple d’Israël. »
32Jean déclara encore : « J’ai vu l’Esprit de Dieu descendre du ciel comme une colombe et demeurer sur lui#1.32 Comparer És 11.2 ; 61.1.. 33Je ne savais pas encore qui il était, mais Dieu, qui m’a envoyé baptiser avec de l’eau, m’a dit : “Tu verras l’Esprit descendre et demeurer sur un homme ; c’est lui qui va baptiser avec le Saint-Esprit.” 34J’ai vu cela, dit Jean, et j’atteste donc que cet homme est le Fils de Dieu. »
Les premiers disciples de Jésus
35Le lendemain, Jean était de nouveau là, avec deux de ses disciples. 36Quand il vit Jésus passer, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu#1.36 Voir 1.29. ! » 37Les deux disciples de Jean entendirent ces paroles, et ils suivirent Jésus. 38Jésus se retourna, il vit qu’ils le suivaient et leur demanda : « Que cherchez-vous ? » Ils lui dirent : « Où demeures-tu, Rabbi#1.38 Rabbi : mot araméen. ? » – Ce mot signifie « Maître ». – 39Il leur répondit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc et virent où il demeurait, et ils passèrent le reste de ce jour avec lui. Il était alors environ quatre heures de l’après-midi.
40L’un des deux qui avaient entendu les paroles de Jean et avaient suivi Jésus, était André, le frère de Simon Pierre. 41La première personne que rencontra André fut son frère Simon ; il lui dit : « Nous avons trouvé le Messie. » – Ce mot signifie « Christ ». – 42Et il conduisit Simon auprès de Jésus. Jésus le regarda et dit : « Tu es Simon, le fils de Jean ; on t’appellera Céphas#1.42 Céphas : mot araméen.. » – Ce nom signifie « Pierre ». –
Philippe et Nathanaël
43Le lendemain, Jésus décida de partir pour la Galilée. Il rencontra Philippe et lui dit : « Suis-moi ! » 44– Philippe était de Bethsaïda#1.44 Bethsaïda : localité voisine de Capernaüm., la localité d’où provenaient aussi André et Pierre. – 45Ensuite, Philippe rencontra Nathanaël et lui dit : « Nous avons trouvé celui dont Moïse a parlé dans le livre de la Loi et dont les prophètes aussi ont parlé#1.45 Comparer Deut 18.18 ; És 9.5-6 ; Ézék 34.23.. C’est Jésus, le fils de Joseph, de Nazareth. » 46Nathanaël lui dit : « Peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth ? » Philippe lui répondit : « Viens, et tu verras. »
47Quand Jésus vit Nathanaël s’approcher de lui, il dit à son sujet : « Voici un véritable Israélite ; il n’y a rien de faux en lui. » 48Nathanaël lui demanda : « Comment me connais-tu ? » Jésus répondit : « Je t’ai vu quand tu étais sous le figuier#1.48 D’après les récits des rabbins, on s’abritait volontiers sous un figuier pour lire et méditer l’Écriture., avant que Philippe t’appelle. » 49Alors Nathanaël lui dit : « Maître, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël#1.49 Comparer Ps 2.7 ; Soph 3.15. ! » 50Jésus lui répondit : « Ainsi, tu crois en moi parce que je t’ai dit que je t’avais vu sous le figuier ? Tu verras de bien plus grandes choses que celle-ci ! » 51Et il ajouta : « Oui, je vous le déclare, c’est la vérité : vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme#1.51 Comparer Gen 28.12. ! »
Loading reference in secondary version...