1
Salutation
1De la part de Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ. J’adresse mes salutations à l’ensemble du peuple de Dieu dispersé dans le monde entier#1.1 Jacques : voir Matt 13.55 ; Marc 6.3 ; Act 15.13 ; Gal 1.19. – à l’ensemble du peuple de Dieu dispersé ou aux douze tribus dispersées : Jacques s’adresse à des chrétiens d’origine juive vivant hors de la Palestine, ou bien les douze tribus représentent l’ensemble du peuple de Dieu, les chrétiens en général..
Foi et sagesse
2Mes frères, considérez-vous comme très heureux quand vous avez à passer par toutes sortes d’épreuves ; 3car, vous le savez, si votre foi résiste à l’épreuve, celle-ci produit la persévérance. 4Mais veillez à ce que votre persévérance se manifeste pleinement, afin que vous soyez parfaits, sans défaut, qu’il ne vous manque rien. 5Cependant, si l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui la lui donnera#1.5 Comparer Prov 2.3-6. ; car Dieu donne à tous généreusement et avec bienveillance. 6Mais il faut qu’il demande avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable à une vague de la mer, que le vent soulève et pousse d’un côté ou de l’autre. 7Un tel homme ne doit pas s’imaginer qu’il recevra quelque chose du Seigneur, 8car il est indécis et incertain dans tout ce qu’il entreprend.
La pauvreté et la richesse
9Que le frère pauvre se réjouisse de ce que Dieu l’élève, 10et le frère riche de ce que Dieu l’abaisse. En effet, le riche passera comme la fleur d’une plante sauvage. 11Le soleil se lève, sa chaleur brûlante dessèche la plante ; sa fleur tombe et sa beauté disparaît#1.11 v. 10-11 : allusion à És 40.6-7, d’après l’ancienne version grecque. – sa chaleur brûlante : autre traduction le vent du Sud.. De même, le riche disparaîtra au milieu de ses activités.
Épreuves et tentations
12Heureux est l’homme qui demeure ferme dans l’épreuve ; car après avoir prouvé sa fermeté, il recevra la couronne de victoire, la vie éternelle que Dieu a promise à ceux qui l’aiment. 13Si quelqu’un est tenté, qu’il ne dise pas : « C’est Dieu qui me tente. » Car Dieu ne peut pas être tenté de mal faire, et il ne tente lui-même personne. 14En réalité, tout être humain est tenté quand il se laisse entraîner et prendre au piège par ses propres désirs ; 15ensuite, tout mauvais désir conçoit et donne naissance au péché ; et quand le péché est pleinement développé, il engendre la mort. 16Ne vous y trompez pas, mes chers frères : 17tout don excellent et tout cadeau parfait descendent du ciel ; ils viennent de Dieu, le créateur des lumières célestes. Et Dieu ne change pas, il ne produit pas d’ombre par des variations de position. 18Il a voulu lui-même nous donner la vie par sa Parole, qui est la vérité, afin que nous soyons au premier rang de toutes ses créatures.
Écouter et agir
19Rappelez-vous bien ceci, mes chers frères : chacun doit être prompt à écouter, mais lent à parler et lent à se mettre en colère#1.19 Rappelez-vous… chacun : certains manuscrits ont Par conséquent, mes chers frères, chacun… lent à se mettre en colère : comparer Eccl 7.9. ; 20car un homme en colère n’accomplit pas ce qui est juste aux yeux de Dieu. 21C’est pourquoi, rejetez tout ce qui salit et tous les excès dus à la méchanceté. Accueillez avec humilité la parole que Dieu plante dans votre cœur, car elle a le pouvoir de vous sauver.
22Ne vous faites pas des illusions sur vous-mêmes en vous contentant d’écouter la parole de Dieu ; mettez-la réellement en pratique. 23Car celui qui écoute la parole sans la mettre en pratique ressemble à un homme qui se regarde dans un miroir et se voit tel qu’il est. 24Après s’être regardé, il s’en va et oublie aussitôt comment il est. 25En revanche, il y a celui qui examine attentivement la loi parfaite qui nous procure la liberté, et il s’y attache fidèlement ; il ne se contente pas de l’écouter pour l’oublier ensuite, mais il la met en pratique. Eh bien, celui-là sera béni dans tout ce qu’il fait.
26Si quelqu’un croit être religieux et ne sait pas maîtriser sa langue, il se trompe lui-même : sa religion ne vaut rien. 27Voici ce que Dieu, le Père, considère comme la religion pure et authentique : prendre soin des orphelins et des veuves dans leur détresse#1.27 Comparer És 1.17., et se garder de toute tache due à l’influence de ce monde.
Loading reference in secondary version...