84
Plainte du Prophète, sur ce qu'il était contraint d'être absent des saintes assemblées.
1Psaume des enfants de Coré, donné au maître chantre, pour le chanter sur Guittith. 2Eternel des armées, combien sont aimables tes Tabernacles ! 3Mon âme désire ardemment, et même elle défaut après les parvis de l'Eternel ; mon coeur et ma chair tressaillent de joie après le Dieu Fort et vivant. 4Le passereau même a bien trouvé sa maison, et l'hirondelle son nid, où elle a mis ses petits ; tes autels, ô Eternel des armées ! mon Roi, et mon Dieu ! 5Ô que bien-heureux sont ceux qui habitent en ta maison, et qui te louent incessamment! Sélah. 6Ô que bien-heureux est l'homme dont la force est en toi, et ceux au coeur desquels sont les chemins battus ! 7Passant par la vallée de Baca ils la réduisent en fontaine ; la pluie aussi comble les marais. 8Ils marchent avec force pour se présenter devant Dieu en Sion. 9Eternel Dieu des armées, écoute ma requête ; Dieu de Jacob, prête l'oreille ; Sélah. 10Ô Dieu, notre bouclier, vois, et regarde la face de ton Oint. 11Car mieux vaut un jour en tes parvis, que mille ailleurs. J'aimerais mieux me tenir à la porte en la maison de mon Dieu, que de demeurer dans les tentes des méchants. 12Car l'Eternel Dieu nous est un soleil et un bouclier ; l'Eternel donne la grâce et la gloire, et il n'épargne aucun bien à ceux qui marchent dans l'intégrité. Eternel des armées, ô que bien-heureux est l'homme qui se confie en toi !
Loading reference in secondary version...