71
Prière de David pour être délivré de ses ennemis.
1Eternel ! je me suis retiré vers toi, fais que je ne sois jamais confus. 2Délivre-moi par ta justice, et me garantis : incline ton oreille vers moi, et me mets en sûreté. 3Sois-moi pour un rocher de retraite, afin que je m'y puisse toujours retirer ; tu as donné ordre de me mettre en sûreté ; car tu es mon rocher, et ma forteresse. 4Mon Dieu ! délivre-moi de la main du méchant, de la main du pervers, et de l'oppresseur. 5Car tu es mon attente, Seigneur Eternel ! et ma confiance dès ma jeunesse. 6J'ai été appuyé sur toi dès le ventre de ma mère ; c'est toi qui m'as tiré hors des entrailles de ma mère ; tu es le sujet continuel de mes louanges. 7J'ai été à plusieurs comme un monstre ; mais tu es ma forte retraite. 8Que ma bouche soit remplie de ta louange, et de ta magnificence chaque jour. 9Ne me rejette point au temps de ma vieillesse ; ne m'abandonne point maintenant que ma force est consumée. 10Car mes ennemis ont parlé de moi, et ceux qui épient mon âme ont pris conseil ensemble ; 11Disant : Dieu l'a abandonné ; poursuivez-le, et le saisissez ; car il n'y a personne qui le délivre. 12Ô Dieu ! ne t'éloigne point de moi ; mon Dieu hâte-toi de venir à mon secours. 13Que ceux qui sont ennemis de mon âme soient honteux et défaits ; et que ceux qui cherchent mon mal soient enveloppés d'opprobre et de honte. 14Mais moi je vivrai toujours en espérance en toi, et je te louerai tous les jours davantage. 15Ma bouche racontera chaque jour ta justice, et ta délivrance, bien que je n'en sache point le nombre. 16Je marcherai par la force du Seigneur Eternel ; je raconterai ta seule justice. 17Ô Dieu ! tu m'as enseigné dès ma jeunesse, et j'ai annoncé jusques à présent tes merveilles. 18Je les ai annoncées jusqu'à la vieillesse, même jusques à la vieillesse toute blanche ; ô Dieu ! ne m'abandonne point jusqu'à ce que j'aie annoncé ton bras à cette génération, et ta puissance à tous ceux qui viendront après. 19Car ta justice, ô Dieu ! est haut élevée, parce que tu as fait de grandes choses. Ô Dieu qui est semblable à toi ? 20Qui m'ayant fait voir plusieurs détresses et plusieurs maux, m'as de nouveau rendu la vie, et m'as fait remonter hors des abîmes de la terre ? 21Tu accroîtras ma grandeur, et tu me consoleras encore. 22Aussi, mon Dieu ! je te célébrerai pour l'amour de ta vérité avec l'instrument de la musette ; ô Saint d'Israël, je te psalmodierai avec la harpe. 23Mes lèvres et mon âme, que tu auras rachetée, chanteront de joie, quand je te psalmodierai. 24Ma langue aussi discourra chaque jour de ta justice, parce que ceux qui cherchent mon mal seront honteux et rougiront.
Loading reference in secondary version...