84
(Vulg. LXXXIII)
1 Au maître de chant. Sur la Gitthienne. Psaume des fils de Coré.
2 Que tes demeures sont aimables,
Yahweh des armées !
3 Mon âme s'épuise en soupirant après les parvis de Yahweh;
mon coeur et ma chair tressaillent vers le Dieu vivant.
4 Le passereau même trouve une demeure,
et l'hirondelle un nid où elle repose ses petits :
Tes autels, Yahweh des armées,
mon roi et mon Dieu !
5 Heureux ceux qui habitent ta maison !
Ils peuvent te louer encore. - Séla.
6 Heureux les hommes qui ont en toi leur force ;
ils ne pensent qu'aux saintes montées.
7 Lorsqu'ils traversent la vallée des Larmes
ils la changent en un lieu plein de sources,
et la pluie d'automne la couvre aussi de bénédictions.
8 Pendant la marche s'accroît la vigueur,
et ils paraissent devant Dieu à Sion :
9 "Yahweh, Dieu des armées, disent-ils,
écoute ma prière ; prête l'oreille, Dieu de Jacob." - Séla.
10 Toi qui es notre bouclier, vois, ô Dieu,
et regarde la face de ton Oint !
11 Car un jour dans tes parvis vaut mieux que mille;
je préfère me tenir sur le seuil de la maison de mon Dieu;
plutôt que d'habiter sous les tentes des méchants.
12 Car Yahweh Dieu est un soleil et un bouclier;
Yahweh donne la grâce et la gloire,
il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l'innocence.
13 Yahweh des armées,
heureux celui qui se confie en toi !
Loading reference in secondary version...