Versions

Cancel
 
84
Je soupire après ton Temple
1Au chef de chœur. Un psaume des Qoréites#84.1 Voir note 42.1., à chanter avec accompagnement de la harpe de Gath#84.1 Voir note 8.1..
2Oh ! que j’aime tes demeures,  | Eternel,  | Seigneur des armées célestes  !
3Je languis et je soupire,  | Eternel, après tes parvis,
mon être entier crie sa joie  | vers le Dieu vivant.
4Le moineau découvre un gîte,
l’hirondelle trouve un nid  | où déposer ses petits,
près de tes autels,  | Eternel,  | Seigneur des armées célestes,
mon Roi et mon Dieu !
5Bienheureux ceux qui habitent  | ta maison,
car ils pourront te louer toujours. Pause
6Bienheureux les hommes  | dont tu es la force :
dans leur cœur, ils trouvent  | des chemins tracés.
7Car lorsqu’ils traversent  | la vallée des Larmes#84.7 Autre traduction : vallée des Baumiers, qui serait une vallée inconnue. En hébreu, le mot baumier fait assonance avec le mot larme.,
ils en font une oasis#84.7 Plusieurs manuscrits hébreux et l’ancienne version grecque ont : il (Dieu) en fait une oasis.,
et la pluie d’automne  | vient la recouvrir  | de bénédictions#84.7 En modifiant légèrement le texte hébreu traditionnel, on obtient le sens : d’étangs..
8D’étape en étape,  | leur vigueur s’accroît
et ils se présentent  | à Dieu en Sion.
9Eternel,  | ô Dieu des armées célestes,  | entends ma prière !
Veuille m’écouter,  | ô Dieu de Jacob ! Pause
10Toi, ô Dieu, qui nous protèges,  | veuille regarder
celui que, par ton onction,  | tu as établi :  | fais-lui bon accueil !
11Car un jour dans tes parvis  | vaut bien mieux que mille ailleurs.
Plutôt rester sur le seuil  | de la maison de mon Dieu,
que de demeurer  | sous les tentes des méchants.
12Car l’Eternel Dieu  | est pour nous comme un soleil,  | il est comme un bouclier.
L’Eternel accorde  | bienveillance et gloire,
il ne refuse aucun bien
à ceux qui cheminent  | dans l’intégrité.
13Eternel,  | Seigneur des armées célestes,
bienheureux est l’homme  | qui met sa confiance en toi.