71
Ne m’abandonne pas dans ma vieillesse
1C’est en toi, Eternel, que je cherche un refuge.
Que mon attente ne soit jamais déçue !
2Toi qui es juste, délivre-moi ! Oui, secours-moi !
Tends l’oreille vers moi et sauve-moi !
3Sois le rocher où je trouve un refuge,
la place forte où je peux accéder à tout moment !
Oui, tu as résolu de me sauver,
car tu es mon rocher, ma forteresse.
4O toi mon Dieu, sauve-moi des méchants,
des hommes criminels et violents !
5O Seigneur Eternel, en toi j’espère,
car, depuis ma jeunesse, toi, tu es mon appui !
6Oui, tu fus mon soutien dès ma naissance.
Depuis que je suis né, tu me protèges.
J’ai sans cesse un motif de te louer.
7Je suis, pour beaucoup d’hommes, un vrai prodige,
mon sûr abri, c’est toi.
8Ma bouche est pleine du chant de tes louanges
et, chaque jour, elle publie ta gloire.
9En ma vieillesse, ne me délaisse pas ;
quand je faiblis, ne m’abandonne pas !
10Mes ennemis discourent contre moi,
ceux qui m’épient ensemble se concertent,
11ils se murmurent : « Dieu l’a abandonné !
Poursuivez-le ! Saisissez-vous de lui !
Il n’est personne qui puisse le sauver. »
12Mais toi, ô Dieu, ne reste pas si loin !
Mon Dieu, à l’aide ! Viens vite à mon secours !
13Qu’ils soient confus,
tous mes accusateurs !
Qu’ils disparaissent, qu’ils soient couverts de honte et d’infamie,
ceux qui voudraient me nuire !
14Mais moi, sans cesse, je serai plein d’espoir.
De plus en plus, je veux chanter ta gloire.
15Oui, tout le jour, j’annoncerai que tu accordes le salut,
que tu dispenses sans mesure des bienfaits innombrables.
16Par ta puissance, ô Seigneur Eternel, je me présenterai
et je rappellerai que le salut vient de toi seul.
17Tu m’as instruit, ô Dieu, dès ma jeunesse ;
jusqu’à ce jour, je publie tes merveilles.
18Et maintenant que je suis vieux, que j’ai les cheveux blancs,
ô Dieu, ne m’abandonne pas,
et je pourrai annoncer ta puissance dès aujourd’hui aux hommes de mon temps,
et ta vaillance aux générations à venir.
19Car ta justice, ô Dieu, est infinie,
car tu as fait des choses merveilleuses !
Qui donc, ô Dieu, serait semblable à toi ?
20Tu nous as fait passer par des détresses et des malheurs sans nombre.
Tu nous feras revivre
et, du fond des abîmes, tu me retireras.
21Tu me rendras de nouveau mon honneur
et, de nouveau, tu me consoleras.
22Moi, en retour, je te célébrerai au son du luth
pour ta fidélité.
Pour toi, mon Dieu, je jouerai sur la lyre,
Saint d’Israël !
23Mes lèvres, dans leur joie, exulteront, et je jouerai en ton honneur,
car tu m’as délivré.
24Au long des jours, je méditerai ton salut,
car ils sont confondus, couverts de honte,
ceux qui voudraient me nuire !
Loading reference in secondary version...

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower)
Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.