18
1L’original suit son bon plaisir :
il s’insurgera contre tout ce que les autres trouvent raisonnable.
2Le sot n’aime pas réfléchir,
il ne demande qu’à faire étalage de son opinion.
3Le méchant amène avec lui le mépris :
une action déshonorante est suivie de la honte publique.
4Les paroles humaines sont comme des eaux profondes ;
la source de la sagesse est un torrent qui déborde#18.4 Ce verset semble opposer notre répugnance à nous livrer (voir le secret des « eaux profondes » en 20.5) à la franchise vivifiante des sages..
5Il n’est pas bien de favoriser le méchant
et de léser l’innocent dans le jugement.
6Quand l’insensé parle, il provoque des querelles,
et ses discours lui attirent les coups.
7La bouche de l’insensé cause sa ruine,
et ses lèvres sont un piège pour sa vie.
8Les médisances sont comme des friandises :
elles pénètrent jusqu’au tréfonds de l’être.
9Qui se relâche dans son travail
est frère de celui qui détruit.
10L’Eternel est comme un donjon bien fortifié :
le juste y accourt et il y est en sécurité.
11Pour le riche, ses biens sont sa ville forte,
il s’imagine qu’ils sont un rempart inaccessible.
12Quand l’orgueil remplit le cœur d’un homme, sa ruine est proche.
Avant d’être honoré, il faut savoir être humble#18.12 Voir 15.33..
13Qui répond avant d’avoir écouté
manifeste sa sottise et se couvre de confusion.
14Un bon moral permet de supporter la maladie,
mais si le moral est abattu, qui le relèvera ?
15L’homme intelligent acquiert la connaissance,
et l’oreille des sages est tendue vers elle.
16Les cadeaux ouvrent les chemins
et font arriver jusqu’en présence des gens importants#18.16 Voir 17.8..
17Celui qui plaide sa cause en premier paraît toujours avoir raison,
vient la partie adverse, et l’on examine ce qu’il a dit.
18Le sort met fin aux contestations
et tranche même entre des puissants.
19Un frère que l’on a offensé est plus inaccessible qu’une ville fortifiée,
et des dissensions sont plus tenaces que les verrous d’un château.
20Chacun goûtera à satiété les fruits de ses paroles
et se rassasiera de ce que ses lèvres ont produit.
21La mort et la vie sont au pouvoir de la langue :
vous aurez à vous rassasier des fruits que votre langue aura produits.
22Qui trouve une épouse trouve le bonheur :
c’est une faveur que l’Eternel lui a accordée.
23Le pauvre parle en suppliant,
mais le riche répond durement.
24Celui qui a beaucoup de compagnons les a pour son malheur,
mais un véritable ami est plus attaché qu’un frère.
Loading reference in secondary version...

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower)
Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.