Joël 1 BDS [abbreviation] brought to you by [publisher] Learn more

Devotional

Versions

Cancel
 
1
Une histoire prophétique
Un fléau dévastateur
1Parole que l’Eternel a adressée à Joël, fils de Petouël.
2Ecoutez ceci, vous,  | responsables du peuple#1.2 Ou : vieillards (v. 14 ; 2.16 ; 3.1 où le mot reparaît avec l’un ou l’autre sens).,
vous tous, habitants du pays,  | prêtez l’oreille.
Est-il, de votre temps,
ou bien du temps de vos ancêtres,  | survenu rien de tel ?
3Racontez-le à vos enfants,
qu’eux-mêmes le racontent  | à leurs propres enfants,
qui, eux, le transmettront  | à leurs propres enfants.
4Ce qu’a laissé le vol de sauterelles,
d’autres sauterelles l’ont dévoré ;
ce que les sauterelles ont laissé,
les criquets l’ont mangé ;
ce que les criquets ont laissé,
les grillons l’ont mangé#1.4 Dans ce verset, l’hébreu semble employer quatre mots synonymes qui désignent la sauterelle. D’autres pensent à quatre sortes de sauterelles ou d’insectes, ou à quatre stades du développement du même animal, de la larve à l’insecte adulte..
5Réveillez-vous, ivrognes,  | pleurez !
Hurlez, tous les buveurs de vin,
oui, car le vin nouveau  | est ôté de vos bouches.
6Un peuple attaque mon pays,
il est puissant,  | on ne peut le compter.
Il a des crocs de lion,
il a des dents de lion.
7Il a fait de mes vignes  | une dévastation,
et mes figuiers,  | il les a mis en pièces,
il a complètement  | pelé leurs troncs  | et jonché le sol de débris,
leurs rameaux sont tout blancs.
8Lamente-toi, mon peuple,  | comme une jeune femme  | qui aurait revêtu  | le vêtement de deuil
pour pleurer le mari  | de sa jeunesse.
9Quant au Temple de l’Eternel,  | libations et offrandes  | lui font défaut#1.9 Sur les libations, voir Ex 30.9 ; Lv 23.18 ; Nb 15.1-16. Comme tous les produits du sol ont été détruits, on ne peut plus faire d’offrande au Temple.  ;
les prêtres qui font le service  | de l’Eternel,  | sont dans le deuil.
10Les champs sont ravagés,
la terre est dans le deuil,
car le blé est détruit,
le vin nouveau est dans la honte,
l’huile fraîche a tari.
11Les laboureurs sont dans la honte,
les cultivateurs des vergers  | et les vignerons hurlent,
à cause du blé et de l’orge,
car il ne reste rien  | de la moisson des champs.
12Les vignes sont honteuses
et les figuiers s’étiolent,
le grenadier et le palmier,  | l’abricotier,
tous les arbres des champs  | sont desséchés.
La joie est dans la honte  | parmi les hommes.
L’appel au jeûne et à la prière
13Revêtez-vous  | d’un habit de toile de sac,  | vous, prêtres,
lamentez-vous !  | Hurlez, vous tous qui officiez  | devant l’autel !
Venez passer la nuit  | vêtus d’un habit de toile de sac#1.13 Marque de deuil.,
vous qui servez mon Dieu,
parce qu’il n’y a plus d’offrandes,  | ni de libations qui arrivent  | dans le Temple de votre Dieu.
14Publiez donc un jeûne,  | et convoquez  | une réunion cultuelle,
rassemblez les responsables du peuple  | avec tous les habitants du pays
au Temple  | de l’Eternel, de votre Dieu.
Suppliez l’Eternel :
La sécheresse
15Hélas, quel jour !
Le jour de l’Eternel#1.15 Voir Es 13.6-9 ; Ez 30.2-3 ; Am 5.18 ; Ab 15 ; So 1.7. approche !
Comme un fléau dévastateur  | déchaîné par le Tout-Puissant,  | il va venir.
16Car ne nous a-t-on pas ôté  | la nourriture sous nos yeux ?
Et du Temple de notre Dieu
n’a-t-on pas retiré  | la joie et l’allégresse ?
17Les graines répandues  | pourrissent sous les mottes,
les greniers sont en ruine,
les silos démolis,
car le blé fait défaut#1.17 Ce verset contient plusieurs termes que l’on ne rencontre qu’ici et dont le sens n’est pas connu. La traduction de ce verset est donc incertaine..
18Ecoutez le bétail,  | comme il gémit !
Les troupeaux de bovins  | ne savent où aller#1.18 Autre traduction : sont consternés.  :
car ils ne trouvent plus  | de pâturages
et les troupeaux de moutons et de chèvres  | sont atteints eux aussi.
19C’est vers toi, Eternel,  | que je pousse des cris.
Oui, car le feu dévore  | les pâturages de la steppe,
et la flamme consume  | tous les arbres des champs.
20Et même les bêtes sauvages  | vers toi se tournent,
car les cours d’eau se sont taris#1.20 Réminiscence du Ps 42.2.,
le feu dévore  | les pâturages de la steppe.