Versions

Cancel
 
21O monts de Guilboa,qu’il n’y ait ni rosée  | ni pluie tombant sur vous,qu’il n’y ait sur vos pentes  | plus de champs plantureux  | d’où viennent des offrandes,là furent avilis  | les boucliers des braveset celui de Saülque l’on n’enduira plus jamais  | avec de l’huile#1.21 Les boucliers, faits de cuir, étaient enduits d’huile, ce qui les entretenait et faisait glisser les flèches ennemies. Ces boucliers, souillés par le sang des braves, ne serviront jamais plus..