INTRODUCTION
Le prophète Sophonie parle de la part de Dieu au temps de Josias, roi de Juda, entre 640 et 609 avant J.-C. Cette époque est une époque troublée, entre le moment où le pouvoir assyrien est fort (début du 7e siècle) et celui où le pouvoir babylonien se développe (fin du 7e siècle). Le prophète répond à ceux qui se demandent si Dieu s’intéresse vraiment aux êtres humains et à leur histoire. Il annonce que Dieu va intervenir de plusieurs manières :
(.) Dieu jugera les habitants de Juda et de Jérusalem : 1.2–2.3 et 3.1-8.
(.) Il détruira les peuples voisins de Juda : 2.4-15.
(.) Il transformera l’attitude des peuples et des habitants de Jérusalem : 3.9-20.
L’action de Dieu concerne la terre entière et tous ceux qui l’habitent. Jérusalem et le peuple de Dieu y occupent une place particulière. Ce qui leur arrive a du sens pour tous les êtres humains.
Le prophète annonce que le jour du Seigneur est proche. Il le présente comme le jour du sacrifice (1.7-8). Un sacrifice a deux aspects : la destruction et la transformation. Le premier aspect est développé de 1.8 à 3.8 : Jérusalem et les peuples non juifs seront détruits. Le deuxième aspect est développé à partir de 3.9 : les peuples non juifs et Jérusalem seront purifiés. Le jour du Seigneur est le jour où Dieu jugera les peuples et les êtres humains. C’est donc aussi le jour où la vie pourra recommencer à neuf.
La faute des habitants de Jérusalem, c’est de ne pas chercher le Seigneur (1.6 et 3.2). Cela les entraîne à adorer des faux dieux (1.4-5,8-9) et ils oublient leur Dieu (1.12). Leurs richesses (1.11-12,18) et leur orgueil (3.11) les conduisent alors à l’injustice et à la violence. Les reproches adressés à Jérusalem (1.2–2.3 et 3.1-8) précèdent et suivent les paroles de menace contre les autres peuples (2.4-15). Jérusalem est devenue comme ces peuples situés à l’ouest (Philistins), à l’est (Moab et Amon), au sud (Éthiopie) et au nord (Assyrie). Ses habitants ne savent plus que Dieu est présent au milieu de leur ville.
Le prophète affirme que le changement viendra des gens « simples et pauvres » (3.9-20). Ceux-ci ne compteront pas sur eux-mêmes. Ils attendront tout du Seigneur, contrairement à la population de Jérusalem au moment où le prophète parle.
Si Dieu juge toute la terre (1.2–3.8), c’est pour que toute la terre soit transformée et lui rende un culte (3.9-10). La fin du livre de Sophonie montre que Dieu sera présent à Jérusalem, au milieu des peuples rassemblés.
Loading reference in secondary version...