INTRODUCTION
Ruth est le personnage principal du livre qui porte son nom.
Le livre de Ruth raconte l’histoire d’une famille israélite qui est presque totalement détruite, puis recommence à vivre. Cette histoire se passe au temps où les chefs du peuple d’Israël s’appelaient « les juges », mais elle a été écrite plus tard.
L’histoire de la famille d’Élimélek, de Bethléem en Juda, commence par des événements malheureux, la famine, l’exil et la mort du père puis des fils. Elle se termine par une naissance qui permet à cette famille de connaître un nouveau départ. Deux femmes jouent un rôle central dans le récit : Noémi, la femme d’Élimélek, et Ruth, sa belle-fille.
Ruth, une Moabite, choisit de ne pas abandonner sa belle-mère Noémi et d’adopter son peuple. Veuve d’un Israélite exilé au pays de Moab, elle devient la femme d’un autre Israélite, Booz. Le fils de Booz et de Ruth est le grand-père du roi David. Ruth devient donc une des mères importantes du peuple d’Israël, car elle est l’ancêtre de David.
Les Moabites ont souvent eu de mauvaises relations avec les Israélites. C’étaient des étrangers, et ils ne devaient pas être acceptés dans l’assemblée du Seigneur (voir Deutéronome 23.4-5). Un des buts du livre de Ruth est de montrer comment une femme étrangère, entrée dans le peuple de Dieu, a joué un rôle de premier plan dans l’histoire de ce peuple.
Les textes de la Bible n’ont pas tous le même point de vue sur les mariages avec des femmes étrangères. Les livres d’Esdras et de Néhémie, par exemple, les interdisent. Certains textes insistent sur les dangers de l’influence que les étrangers peuvent avoir sur les Israélites. D’autres insistent sur l’amour de Dieu pour tous les peuples et sur la valeur des non-Israélites. Leur relation avec le peuple d’Israël ou leur présence dans ce peuple peut être une source de joie.
Loading reference in secondary version...