1
Les malheurs de la famille d’Élimélek
1Cette histoire se passe au temps où les juges gouvernent le peuple d’Israël. À ce moment-là, il y a une famine dans le pays. Alors Élimélek, un homme du village de Bethléem, dans la région de Juda, part avec sa femme et ses deux fils. Ils vont dans la région de Moab#1.1 Les juges : À une époque de leur histoire, les Israélites ont été dirigés par des juges. C’étaient des personnes envoyées par Dieu. Dieu les chargeait plus particulièrement de délivrer une ou plusieurs tribus en guerre et de diriger le peuple. Ils rendaient aussi la justice. Moab : pays fertile situé à l’est de la mer Morte.. 2Sa femme s’appelle Noémi, et ses fils s’appellent Malon et Kilion. Ils sont du clan d’Éfrata. Ils arrivent donc dans le pays de Moab et s’installent là. 3Ensuite, Élimélek, le mari de Noémi, meurt, et Noémi reste seule avec ses deux fils. 4Plus tard, les garçons se marient avec des filles de Moab : l’une s’appelle Orpa, l’autre s’appelle Ruth. Ils habitent là pendant dix ans à peu près. 5Puis Malon et Kilion meurent aussi, tous les deux. Noémi reste seule, sans enfants et sans mari.
Ruth part avec Noémi à Bethléem
6-7Un jour, toujours dans le pays de Moab, Noémi apprend cette nouvelle : le Seigneur a montré sa bonté pour son peuple en lui donnant de bonnes récoltes. Alors elle se prépare à quitter le pays de Moab avec les deux femmes de ses fils. Elle quitte le lieu où elle vit avec ses deux belles-filles. Les femmes prennent la route ensemble pour aller au pays de Juda. 8Mais Noémi dit à Orpa et à Ruth : « Maintenant, mes filles, rentrez chacune chez votre mère. Vous avez agi avec bonté envers mes fils qui sont morts et envers moi. De la même façon, que le Seigneur montre sa bonté envers vous ! 9Qu’il vous permette à toutes les deux de retrouver un mari et d’être heureuses avec lui ! » Puis elle les embrasse. Alors les deux jeunes femmes se mettent à pleurer beaucoup. 10Puis elles disent à Noémi : « Non ! Nous allons avec toi dans ton pays. » 11Mais Noémi leur dit : « Rentrez dans votre famille, mes filles. Pourquoi est-ce que vous voulez venir avec moi ? Est-ce que je peux encore avoir des fils qui pourraient se marier avec vous#1.11 Quand un homme mourait sans enfant, son frère ou son parent le plus proche devait se marier avec la veuve pour donner des enfants au mort. C’est la coutume du « lévirat ». Voir Deutéronome 25.5-10 ; Ruth 4.5,10. ? Non ! Je suis trop vieille pour cela. 12Rentrez chez vous, mes filles. Oui, partez. Je suis trop vieille pour me remarier. Bien sûr, je pourrais dire : “Il y a encore de l’espoir pour moi. Oui, cette nuit même, je vais avoir un mari qui va me donner des fils.” 13Mais, même dans ce cas, est-ce que vous pouvez attendre qu’ils soient grands ? Est-ce que vous allez refuser de vous remarier pour cela ? Non, mes filles, ma vie est plus dure que la vôtre. En effet, la main du Seigneur m’a frappée. »
14Alors les deux jeunes femmes recommencent à pleurer beaucoup. Puis Orpa dit au revoir à sa belle-mère en l’embrassant. Mais Ruth décide de rester avec elle. 15Noémi dit à Ruth : « Regarde, ta belle-sœur est retournée vers son peuple et vers le dieu de son peuple. Fais comme elle, rentre chez toi ! » 16Mais Ruth répond : « Ne me force pas à te quitter pour rentrer chez moi. Là où tu iras, j’irai. Là où tu habiteras, j’habiterai. Ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu. 17Là où tu mourras, je mourrai, et là on m’enterrera. Que le Seigneur me punisse très sévèrement si ce n’est pas la mort qui me sépare de toi ! »
Noémi retourne à Bethléem, et Ruth va avec elle
18Quand Noémi voit que Ruth veut à tout prix venir avec elle, elle n’insiste plus. 19Les deux femmes marchent ensemble jusqu’à Bethléem.
Quand elles arrivent là, tous les habitants sont surpris de les voir. Les femmes du village disent : « Est-ce que c’est Noémi ? » 20Mais Noémi leur répond : « Ne m’appelez pas Noémi, la femme heureuse. Appelez-moi Mara, la femme amère, car le Tout-Puissant a rendu ma vie très amère. 21En partant d’ici, j’avais les mains pleines. Le Seigneur me fait revenir les mains vides. Il s’est tourné contre moi, le Tout-Puissant m’a fait du mal. Ne m’appelez donc plus Noémi, la femme heureuse ! »
22C’est de cette façon que Noémi revient du pays de Moab, avec Ruth, sa belle-fille moabite. Elles arrivent à Bethléem au moment où la récolte de l’orge commence.
Loading reference in secondary version...