INTRODUCTION
Tout au long de son histoire, le peuple d’Israël s’est adressé à Dieu pour lui dire sa foi et sa reconnaissance, mais aussi ses doutes et ses révoltes.
Ce dialogue avec Dieu apparaît plus particulièrement dans des prières et des chants. Le mot « psaume » désigne à l’origine un air joué sur un instrument de musique. Les psaumes sont des prières que, souvent, les Israélites chantaient en les accompagnant avec des instruments. Le livre des Psaumes groupe 150 de ces prières.
Les 150 psaumes ont été répartis en cinq livres (1 à 41 ; 42 à 72 ; 73 à 89 ; 90 à 106 ; 107 à 150). Comme il y a cinq livres de la loi, les cinq premiers livres de l’Ancien Testament, il y a cinq livres de prières.
Les psaumes ont la forme de poèmes. Ils présentent des contenus très variés.
Des prières de louange chantent la grandeur et la bonté du Seigneur, le Dieu d’Israël, et la foi de son peuple. D’autres chantent le Seigneur comme roi d’Israël et du monde. Des prières de plainte expriment la peur et les doutes de ceux qui vivent dans le malheur.
Certains psaumes sont des prières pour le roi ou des prières du roi. D’autres étaient chantés par les Israélites quand ils entraient dans le temple ou quand ils venaient en pèlerinage à Jérusalem.
Enfin, certains psaumes enseignent les croyants. Ils rappellent les grands moments de l’histoire d’Israël, ils encouragent à obéir à Dieu, ou encore ils expliquent la loi de Dieu.
Les prières individuelles sont très nombreuses. Elles disent combien il est difficile d’espérer pour celui qui se trouve dans une situation difficile : maladie, fausse accusation, injustice... Certaines prières collectives expriment également le trouble causé par une situation de crise. Dans tous ces cas, ceux qui prient appellent Dieu au secours.
La plainte des humains et leurs appels au secours occupent au moins un tiers du livre des Psaumes. Ceux qui prient posent à Dieu les grandes questions concernant la présence de la souffrance et du mal dans le monde : Pourquoi ? Jusqu’à quand ? Pourquoi le malheur m’atteint-il, moi, ou nous atteint-il, nous ? Pourquoi les méchants réussissent-ils ? Jusqu’à quand cela va-t-il durer ?
Quand les forces du mal et du malheur semblent victorieuses, Dieu paraît absent. Alors, ceux qui le prient crient vers lui et lui disent : Que fais-tu ? Réveille-toi ! Agis ! Détruis mes ennemis, nos ennemis ! Les ennemis dans les Psaumes représentent tous les aspects du mal qui empêchent les êtres humains d’être vraiment humains.
La prière sous forme de plainte est la seule façon de ne pas abandonner Dieu dans les circonstances dures de la vie. Souvent, dans les Psaumes, c’est la plainte qui conduit à la louange. Ceux qui prient expriment leur confiance en Dieu, même dans le désespoir, et ils le remercient quand leur prière a été entendue.
Le livre des Psaumes montre ceci : la prière est un combat, la louange et la plainte sont aussi indispensables l’une que l’autre dans la relation avec Dieu.
Les psaumes parlent à Dieu à partir de toutes les situations humaines. Ils correspondent aux besoins des croyants de tous les temps.
(Chaque psaume porte un numéro, il est écrit en gras dans la marge. Certaines traductions anciennes de la Bible ont réuni deux psaumes du texte hébreu en un seul. Ailleurs, elles ont divisé un psaume en deux. C’est pourquoi les psaumes 10 à 147 ont quelquefois un numéro différent. Ce deuxième numéro est ajouté entre parenthèses dans cette édition de la Bible.)
Loading reference in secondary version...