17
1Un morceau de pain sec et la tranquillité valent mieux qu’un bon repas dans une maison pleine de disputes.
2Un serviteur intelligent prendra la place d’un fils qui fait honte. Et dans la famille, il recevra une part d’héritage.
3On juge la qualité de l’or et de l’argent par le feu, mais c’est le Seigneur qui juge la valeur du cœur humain.
4Quelqu’un qui fait du mal écoute volontiers les paroles méchantes, et le menteur tend l’oreille aux choses fausses.
5Celui qui se moque des pauvres insulte leur Créateur. Celui qui se réjouit du malheur des autres sera puni.
6Les grands-parents sont fiers de leurs petits-enfants et les enfants sont fiers de leurs parents.
7Un beau langage ne convient pas à un homme grossier, le mensonge convient encore moins à un chef.
8Un cadeau est un porte-bonheur pour la personne qui veut l’offrir. Elle pense qu’il ouvre toutes les portes.
9Celui qui pardonne une faute aura des amis. Mais s’il en parle sans arrêt, ses amis partiront.
10Un seul reproche fait plus d’effet sur un homme intelligent que cent coups de bâtons sur un sot.
11Ceux qui agissent mal ne cherchent qu’à faire du mal. Ainsi ils attirent sur eux les forces du malheur.
12Il vaut mieux rencontrer une ourse privée de ses petits qu’un sot rempli de bêtise.
13Celui qui rend le mal pour le bien abritera toujours le malheur dans sa maison.
14Commencer une dispute, c’est provoquer une inondation. Arrête-toi avant que la querelle éclate.
15Celui qui déclare innocent un coupable, et celui qui condamne un innocent, le Seigneur les déteste tous les deux.
16À quoi sert l’argent dans la main d’un sot ? À obtenir la sagesse ? Sûrement pas ! Il est trop bête pour cela !
17Un ami montre son affection en toutes circonstances. Un frère est fait pour partager les difficultés.
18Seule une personne privée de bon sens se déclare responsable de la dette de quelqu’un.
19Celui qui aime les disputes aime le péché, et l’orgueilleux court à sa perte.
20Quelqu’un qui a l’esprit tordu ne trouvera pas le bonheur. Celui qui parle mal des autres tombera dans le malheur.
21Celui qui met au monde un sot n’a que du chagrin, le père d’un enfant stupide ne peut être joyeux.
22Un cœur joyeux peut guérir une maladie, mais la tristesse fait perdre des forces.
23Une personne malhonnête accepte des cadeaux en cachette pour qu’on n’applique pas les lois.
24Une personne intelligente cherche la sagesse qui est proche d’elle. Mais une personne stupide regarde vers des choses qu’on ne peut atteindre.
25Un enfant sot fait de la peine à son père et il rend triste celle qui l’a mis au monde.
26Punir un innocent n’est pas bien, frapper des gens respectables est injuste.
27Quelqu’un qui est maître de ses paroles montre son expérience. Celui qui garde son calme est intelligent.
28Même les gens stupides peuvent paraître sages s’ils gardent le silence. Quand ils ferment la bouche, on peut croire qu’ils sont intelligents.
Loading reference in secondary version...