1
1Voici le message que le Seigneur a envoyé aux Israélites, par l’intermédiaire de Malachie.
Le Seigneur aime les Israélites
2Le Seigneur déclare à son peuple : « Moi, le Seigneur, je vous aime, mais vous, vous me demandez : “Où est la preuve de ton amour ?” » Je vous réponds : « Est-ce qu’Ésaü n’était pas le frère de Jacob ? Pourtant j’ai préféré Jacob 3à Ésaü. Les gens de la famille d’Ésaü occupaient une région montagneuse. J’en ai fait un désert et j’ai livré leur pays aux chacals. 4Ces gens-là, les Édomites#1.4 Les Édomites appartenaient à la famille d’Ésaü., diront peut-être : “Nous avons été écrasés, mais nous reconstruirons nos villes démolies.” Voici ce que je dis, moi, le Seigneur de l’univers : Ils peuvent reconstruire, moi, je démolirai ce qu’ils feront ! On les appellera : “Pays-des-gens-mauvais” et “Peuple-contre-qui-le-Seigneur-est-sans-cesse-en-colère”. 5Vous, les Israélites, vous verrez cela et vous direz : “Le Seigneur est grand, même en dehors du pays d’Israël !” »
Le Seigneur fait des reproches aux prêtres
6« Moi, le Seigneur de l’univers, voici ce que je dis aux prêtres : Un fils honore son père, un serviteur respecte son maître. Vous m’appelez votre père, mais est-ce que vous m’honorez ? Vous m’appelez votre maître, mais est-ce que vous me respectez ? Vous me méprisez et vous demandez : “En quoi est-ce que nous t’avons méprisé ?” 7Vous apportez sur mon autel de la nourriture impure. Et vous demandez : “En quoi est-ce que nous ne t’avons pas respecté ?” Eh bien, c’est en disant : “L’autel du Seigneur est sans importance.” 8Quand vous m’offrez un animal aveugle, est-ce que c’est bien ? Quand vous m’offrez un animal boiteux ou malade, est-ce que c’est bien ? Présentez donc cet animal à votre gouverneur ! Est-ce qu’il sera content ? Est-ce qu’il vous recevra avec bonté ? Je vous le demande, moi, le Seigneur de l’univers. 9Maintenant, essayez de me prier, moi, votre Dieu, pour que j’aie pitié de vous. Est-ce que je vous recevrai avec bonté après ce que vous avez fait ? Je vous le demande, moi, le Seigneur de l’univers. 10Il vaudrait mieux que l’un de vous ferme les portes du temple. Ainsi, vous n’irez pas allumer du feu sur mon autel pour rien. En effet, moi, le Seigneur de l’univers, je n’ai aucun plaisir à vous voir, et les offrandes que vous me présentez ne me plaisent pas. 11D’un bout de la terre à l’autre, les autres peuples reconnaissent ma grandeur. Partout, ils brûlent de l’encens en mon honneur et ils me présentent des offrandes pures. Je le dis, moi, le Seigneur de l’univers, les autres peuples reconnaissent ma grandeur. 12Mais vous, vous ne la respectez pas quand vous dites : “L’autel du Seigneur est impur, et la nourriture que nous en retirons est vraiment peu de chose !” 13Vous dites aussi : “Quel travail décourageant !” Vous me méprisez, moi, le Seigneur de l’univers ! Vous m’apportez des animaux volés, boiteux ou malades. Eh bien, je vous le demande : Est-ce que je peux accepter de vous ces offrandes ? 14Quelqu’un a peut-être de beaux animaux dans son troupeau. S’il fait un vœu et s’il m’offre un animal en mauvais état, malheur à lui ! En effet, moi, le Seigneur de l’univers, je le dis : je suis un grand roi, et les autres peuples ont peur de ma puissance. »
Loading reference in secondary version...