8
La femme adultère
1Jésus va au mont des Oliviers. 2Le matin suivant, de bonne heure, il retourne dans le temple, et tout le monde vient auprès de lui. Jésus s’assoit et se met à enseigner. 3Les maîtres de la loi et les Pharisiens amènent une femme et ils la placent devant tout le monde. On vient de la surprendre en train de commettre un adultère. 4Les maîtres de la loi et les Pharisiens disent à Jésus : « Maître, on a surpris cette femme juste au moment où elle commettait un adultère. 5Dans la loi, Moïse nous a commandé de tuer ces femmes-là en leur jetant des pierres. Et toi, qu’est-ce que tu dis ? »
6Ils disent cela pour lui tendre un piège. En effet, ils veulent avoir une raison pour l’accuser. Mais Jésus se baisse et il se met à faire des traits sur le sol, avec son doigt. 7Les maîtres de la loi et les Pharisiens continuent à l’interroger. Alors Jésus se redresse et leur dit : « Parmi vous, celui qui n’a jamais commis de péché, qu’il lui jette la première pierre ! »
8Ensuite, Jésus se baisse de nouveau et il se remet à faire des traits sur le sol. 9Quand les gens entendent ces paroles, ils s’en vont l’un après l’autre, les plus vieux d’abord. Jésus reste seul avec la femme, et elle est toujours là devant lui. 10Jésus se redresse et lui dit : « Où sont-ils ? Personne ne t’a condamnée ? » 11La femme lui répond : « Personne, Seigneur. » Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Tu peux t’en aller, et maintenant, ne commets plus de péché. »
Jésus est la lumière du monde
12De nouveau, Jésus parle à la foule. Il dit : « La lumière du monde, c’est moi. Si quelqu’un me suit, il ne marchera pas dans la nuit, mais il aura la lumière qui donne la vie. » 13Alors les Pharisiens lui disent : « Tu es témoin pour toi-même, donc, ce que tu dis n’est pas valable ! » 14Jésus leur répond : « Oui, je suis témoin pour moi-même, mais ce que je dis est vrai. En effet, je sais d’où je suis venu, et je sais où je vais. Mais vous, vous ne savez pas d’où je viens, et vous ne savez pas où je vais. 15Vous jugez à la manière humaine. Moi, je ne juge personne, 16et même quand je juge, mon jugement est juste. En effet, je ne suis pas seul pour juger, je suis avec le Père qui m’a envoyé. 17Dans votre loi, on lit : “Quand deux témoins disent la même chose, on doit croire ce qu’ils disent.”#8.17 Voir Deutéronome 17.6 ; 19.15. 18Je suis témoin pour moi-même, et le Père qui m’a envoyé est aussi mon témoin. » 19Les Pharisiens lui demandent : « Où est ton père ? » Jésus leur répond : « Vous ne me connaissez pas et vous ne connaissez pas mon Père non plus. En effet, si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. »
20Jésus leur dit cela au moment où il enseigne dans le temple. Il est près de l’endroit où on met les offrandes. Personne ne l’arrête parce que pour lui, ce n’est pas encore le moment.
Jésus annonce son départ auprès du Père
21Jésus leur dit encore : « Je vais partir, et vous me chercherez, mais vous allez mourir dans votre péché. Vous ne pouvez pas aller là où je vais. » 22Alors les Juifs se disent : « Est-ce qu’il va se tuer ? En effet, il dit : “Vous ne pouvez pas aller là où je vais.” » 23Jésus leur dit : « Vous, vous êtes d’en bas, et moi, je suis d’en haut. Vous appartenez à ce monde, et moi, je n’appartiens pas à ce monde. 24C’est pourquoi je vous ai dit : “Vous allez mourir dans vos péchés.” Oui, vous allez mourir dans vos péchés si vous ne croyez pas que moi, “Je suis”. » 25Ils lui demandent : « Qui es-tu ? » Jésus leur répond : « Depuis le début, je vous le dis. 26J’ai beaucoup de choses à dire sur vous et beaucoup à juger. Mais celui qui m’a envoyé dit la vérité, et ce que j’ai appris de lui, je le dis au monde. »
27Ils ne comprennent pas qu’il leur parle du Père. 28Alors Jésus leur dit : « Quand vous placerez le Fils de l’homme en haut#8.28 Voir Jean 3.14 et la note., vous saurez que moi, “Je suis.” Vous saurez que je ne fais rien par moi-même, mais je dis ce que le Père m’a enseigné. 29Celui qui m’a envoyé est avec moi. Il ne m’a pas laissé seul parce que je fais toujours ce qui lui plaît. » 30Au moment où Jésus dit cela, beaucoup de gens croient en lui.
La vérité vient de Dieu
31Jésus dit aux Juifs qui ont cru en lui : « Si vous restez fidèles à mes paroles, vous serez vraiment mes disciples. 32Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. » 33Ils lui disent : « Nous sommes de la famille d’Abraham et nous n’avons jamais été esclaves de personne. Comment peux-tu nous dire : “Vous deviendrez libres” ? » 34Jésus leur répond : « Oui, je vous le dis, c’est la vérité : tous ceux qui commettent des péchés sont esclaves du péché. 35L’esclave ne reste pas toujours dans la famille. Le fils, lui, reste dans la famille pour toujours. 36Donc si le Fils vous rend libres, vous serez vraiment libres. 37Je sais que vous êtes de la famille d’Abraham. Mais vous cherchez à me faire mourir, parce que vous n’acceptez pas mes paroles. 38Moi, je dis ce que j’ai vu chez mon Père. Mais vous, vous faites ce que vous avez appris de votre père. » 39Ils lui répondent : « Notre père, c’est Abraham. » Jésus leur dit : « Si vous étiez les enfants d’Abraham, vous feriez comme Abraham. 40Moi, je vous ai dit la vérité que j’ai apprise de Dieu. Pourtant, maintenant, vous cherchez à me faire mourir. Abraham n’a pas fait cela. 41Vous, vous faites comme votre père. » Ils lui répondent : « Nous ne sommes pas des enfants illégitimes#8.41 Les enfants illégitimes sont souvent nés d’un père inconnu.. Nous avons un seul Père, c’est Dieu. » 42Jésus leur dit : « Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez. En effet, je suis venu de Dieu et je suis ici à cause de lui. Ce n’est pas moi qui ai décidé de venir, mais c’est Dieu qui m’a envoyé. 43Vous ne comprenez pas ce que je dis, pourquoi ? Parce que vous ne pouvez pas écouter mes paroles. 44Votre père, c’est l’esprit du mal, et vous voulez faire ce que votre père désire. Lui, c’est un assassin depuis le début. Il n’est jamais resté dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Sa façon normale de parler, c’est de dire des mensonges. En effet, il est menteur, et c’est le père du mensonge. 45Mais moi, je dis la vérité, et c’est pourquoi vous ne me croyez pas. 46Parmi vous, qui peut prouver que j’ai commis des péchés ? Je dis la vérité, mais vous ne me croyez pas. Pourquoi donc ? 47Si une personne appartient à Dieu, elle écoute les paroles de Dieu. Mais vous, vous ne m’écoutez pas, parce que vous n’appartenez pas à Dieu. »
Jésus et Abraham
48Alors les Juifs disent à Jésus : « Nous avons bien raison de dire : “Tu es un Samaritain, et il y a en toi un esprit mauvais.” » 49Jésus leur répond : « Non, il n’y a pas d’esprit mauvais en moi, mais je respecte mon Père. Et vous, vous ne me respectez pas. 50Je ne cherche pas ma gloire. Il y a quelqu’un qui cherche ma gloire et qui juge. 51Oui, je vous le dis, c’est la vérité : si quelqu’un obéit à mes paroles, il ne mourra jamais. » 52Les Juifs disent à Jésus : « Maintenant, nous le savons, il y a en toi un esprit mauvais. Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis : “Si quelqu’un obéit à mes paroles, il ne mourra jamais.” 53Est-ce que tu es plus important qu’Abraham, notre père ? Lui, il est mort, les prophètes aussi sont morts. Tu te prends pour qui ? » 54Jésus leur répond : « Je ne cherche pas à me donner de la gloire moi-même, sinon ma gloire ne vaudrait rien. C’est mon Père qui me donne de la gloire. Vous dites de lui : “Il est notre Dieu”, 55mais vous ne le connaissez pas. Moi, je le connais. Si je disais : “Je ne le connais pas”, je serais un menteur, comme vous. Mais je le connais et j’obéis à sa parole. 56Abraham, votre père, a été dans la joie. En effet, il a espéré voir le jour où j’allais venir. Il l’a vu et il a été rempli de joie. » 57Les Juifs disent à Jésus : « Tu n’as pas encore 50 ans et tu as vu Abraham ? » 58Jésus leur répond : « Oui, je vous le dis, avant qu’Abraham existe, “Je suis”. »
59Alors ils ramassent des pierres pour les lancer sur Jésus, mais il se cache et il sort du temple.
Loading reference in secondary version...