INTRODUCTION
Le livre des Juges raconte ce qui arrive aux tribus israélites après la mort de Josué. Celles-ci n’ont plus de chef. C’est une période troublée et, aux moments les plus difficiles, les Israélites sont dirigés par des hommes et des femmes appelés juges.
Ces juges sont des personnes que Dieu envoie pour délivrer une ou plusieurs tribus en difficulté.
La même histoire recommence sans cesse : Les Israélites abandonnent le Seigneur, alors celui-ci les livre aux populations qui les entourent. Les Israélites crient vers le Seigneur, qui leur envoie un juge. Les juges sont chargés de rétablir la relation entre les Israélites et leur Dieu. Ils prient pour que Dieu intervienne, et ils peuvent alors libérer le peuple de ses ennemis. Quelquefois ils rendent aussi la justice. Pour accomplir leur mission, ils reçoivent l’esprit de Dieu, c’est-à-dire une force qui vient de Dieu lui-même.
Le livre des Juges commence par une longue introduction (1.1–3.6). Elle rappelle en particulier que les Israélites sont installés au milieu d’autres populations.
La partie la plus importante du livre raconte les exploits des différents juges (3.7–16.31). Le récit donne parfois beaucoup de détails, en particulier pour Éhoud, Débora, une femme qui est en même temps prophète et juge, Gédéon, Jefté et Samson.
Un fils de Gédéon, Abimélek, essaie de devenir roi (chapitre 9). Cet essai donne lieu à une discussion sur le pouvoir royal.
Les cinq derniers chapitres présentent deux exemples du désordre qui existe alors dans le pays. L’un concerne la tribu de Dan (chapitres 17–18) et l’autre la tribu de Benjamin (chapitres 19–21). Les chapitres 19 à 21 racontent une histoire pleine de violences qui choquent les lecteurs d’aujourd’hui. Le récit veut montrer ceci : il faut combattre le mal et punir les coupables, mais il est nécessaire ensuite de leur redonner une place dans la communauté humaine. C’est pourquoi les Israélites, qui ont fait une guerre totale à la tribu de Benjamin, cherchent ensuite des moyens pour que cette tribu continue d’exister.
À l’époque des juges, il n’y a pas de roi en Israël, et personne ne prend de décisions pour tout le peuple de façon régulière. Par ailleurs, les tribus israélites sont incapables de s’entendre. Le livre des Juges pose la question : comment peut-on vivre ensemble ? Est-ce que c’est possible si « chacun fait ce qui lui plaît » (17.6 et 21.25) ?
Loading reference in secondary version...