14
Les Israélites exilés reviendront sur leur terre
1Le Seigneur aura pitié de Jacob. Oui, il montrera encore qu’il a choisi Israël. Il installera les Israélites sur leur terre. Les étrangers s’uniront à eux et ils feront partie du peuple de Jacob.
2Les autres peuples viendront chercher Israël pour le ramener dans son pays. Et là, sur la terre qui appartient au Seigneur, le peuple d’Israël prendra ces gens comme esclaves, les hommes et les femmes. De cette façon, il gardera prisonniers ceux qui l’avaient fait prisonnier, il sera le maître de ceux qui l’écrasaient.
Chant sur la mort du roi de Babylone
3Israël, un jour, le Seigneur te donnera du repos après tes souffrances, après tes épreuves et le dur esclavage que tu as connus. 4À ce moment-là, tu chanteras ce poème pour te moquer du roi de Babylone :
Celui qui nous écrasait sous son pouvoir a disparu !
C’est la fin de sa violence !
Hélas pour lui !
5Le Seigneur a détruit
le pouvoir des gens mauvais.
Il a brisé le bâton de commandement
6qui, sans arrêt,
frappait les peuples avec colère,
les écrasait avec violence
et les faisait souffrir durement.
7Maintenant, toute la terre est tranquille,
elle se repose.
Les gens poussent des cris de joie.
8Même les arbres se réjouissent
à cause de ce qui t’arrive.
Les cyprès et les cèdres du Liban disent :
« Depuis que tu es dans la tombe,
personne ne monte plus pour nous abattre. »
9En bas, le monde des morts se met à bouger
pour venir t’accueillir quand tu viendras.
Pour toi, il réveille les morts,
tous les grands de ce monde.
Il fait lever de leurs sièges
tous les rois des peuples.
10Tous prennent la parole pour te dire :
« Toi aussi, tu es sans force comme nous.
Maintenant, tu nous ressembles ! »
11Au son de tes harpes,
ta grandeur est descendue dans le monde des morts.
Tu as comme matelas la pourriture,
et les vers comme couverture.
12Comment est-ce possible ?
Toi, l’étoile brillante du matin,
tu es tombée du ciel !
Tu as été jeté à terre,
toi qui renversais les peuples !
13Tu pensais :
« Je monterai jusqu’au ciel,
je dresserai mon siège royal
au-dessus des étoiles de Dieu.
Je m’installerai sur la montagne
où les dieux se réunissent,
à l’extrême nord#14.13 Certaines religions de l’ancien Orient affirmaient que les dieux se réunissaient sur une montagne, à l’extrême nord, pour décider chaque année du sort des humains..
14Je monterai au sommet des nuages,
je serai comme le Dieu très-haut. »
15Mais tu es descendu dans le monde des morts,
jusqu’au fond du grand trou.
16Ceux qui te voient
te regardent attentivement.
Ils se demandent :
« Est-ce bien lui,
l’homme qui faisait trembler la terre,
qui secouait les royaumes ?
17Est-ce bien lui
qui changeait le monde en désert,
qui détruisait les villes
et refusait de libérer les prisonniers ? »
18Tous les rois des peuples,
oui, tous, reposent avec honneur,
chacun dans sa tombe.
19Mais toi, tu es jeté dehors,
loin de ta tombe.
Tu es comme un enfant mort à la naissance
qui dégoûte les gens.
Tu es comme un mort écrasé,
tu es couvert d’hommes tués,
transpercés par l’épée
et déposés sur les pierres
au fond du grand trou.
20Mais tu ne seras pas enterré avec eux,
parce que tu as détruit ton pays,
tu as fait disparaître ton peuple.
L’espèce des criminels
sera oubliée pour toujours.
21Il faut se préparer à tuer les fils
pour les crimes de leurs pères.
Il ne faut pas qu’ils se lèvent
pour conquérir le monde
et couvrir de villes toute la terre.
22Le Seigneur de l’univers déclare : « Je me dresserai contre les Babyloniens. Je supprimerai le nom de Babylone, ses habitants qui sont restés en vie, leurs enfants et tous ceux qui viendront après eux. 23Je ferai de cette ville un marécage, où les chouettes habiteront. Je la balaierai avec un balai qui détruit. C’est moi, le Seigneur de l’univers, qui le déclare. »
Le Seigneur détruira le pouvoir des Assyriens
24Le Seigneur de l’univers fait ce serment :
« Je le jure,
ce que j’ai prévu, cela arrivera,
oui, ce que j’ai décidé, cela se réalisera.
25Je détruirai le pouvoir des Assyriens dans mon pays,
je les écraserai sur mes montagnes.
Ils font peser leur pouvoir sur mon peuple comme un joug,
je l’enlèverai.
Ils placent sur ses épaules
une lourde charge,
je la ferai descendre. »
26Voilà la décision
que le Seigneur a prise
contre le monde entier,
voilà sa menace contre tous les peuples.
27Quand le Seigneur de l’univers
a pris une décision,
qui peut l’arrêter ?
Quand il lève son poing menaçant,
qui peut le détourner ?
Message contre les Philistins
28Ce message a été donné l’année où le roi Akaz est mort#14.28 Probablement vers 716 avant J.-C..
29Le bâton qui vous frappait, Philistins,
a été brisé,
mais ne vous réjouissez pas de cela.
En effet, une vipère sortira du serpent mort,
et la vipère donnera naissance à un dragon#14.29 Un dragon : animal étrange qui existe dans les récits de l’ancien Orient. Il représente souvent les forces du mal. Il est méchant et il fait peur. volant.
30Les pauvres seront bien nourris,
les malheureux se reposeront en sécurité.
Mais vous, Philistins,
vos ennemis vous feront tous mourir de faim
et ils tueront ceux qui seront restés en vie.
31Vous, portes des villes, pleurez !
Vous, les villes, poussez des cris !
La Philistie tout entière est découragée
parce qu’un nuage de fumée arrive du nord#14.31 À cette époque, les ennemis du royaume de Juda ne pouvaient arriver que par le nord..
Chez les ennemis, personne ne s’éloigne
des troupes de combattants.
32Quelle réponse donner
aux messagers des Philistins ?
Ceci : le Seigneur lui-même a fondé Sion.
C’est là que les pauvres de son peuple seront en sécurité.
Loading reference in secondary version...