INTRODUCTION
Les livres d’Esdras et de Néhémie étaient d’abord un seul livre, qui a été séparé en deux plus tard. Ces livres parlent de la période où les rois de Perse ont dominé les peuples du Proche-Orient.
Les Babyloniens avaient détruit Jérusalem en 587 avant J.-C. et mis fin au royaume de Juda. Ils avaient alors déporté une partie de la population. Des Judéens ont donc vécu pendant de longues années en exil dans le pays des Babyloniens. Le roi perse Cyrus a pris Babylone en 539 avant J.-C. Dès 538 avant J.-C., Cyrus permet aux populations en exil de retourner dans leur pays. Environ cent ans plus tard, Esdras puis Néhémie partent, avec le soutien officiel des autorités perses, dans la province de Juda.
Les livres d’Esdras et de Néhémie racontent la reconstruction du temple de Jérusalem et des murs qui entourent la ville. Ils racontent en même temps la reconstruction de la communauté juive. C’est la loi donnée par le Dieu d’Israël qui reconstruit le peuple dans sa relation avec Dieu et avec les autres.
Voici comment les deux livres sont composés :
Introduction : texte de Cyrus favorisant le retour des Juifs et la reconstruction du temple de Jérusalem (Esdras 1.1-4).
Application de ce texte (Esdras 1.5 à Néhémie 7.72) :
Liste de ceux qui reviennent d’exil (Esdras 1.5–2.70).
Les anciens exilés reconstruisent l’autel et le temple (Esdras 3.1–6.22).
La loi de Dieu permet de reconstruire la communauté (Esdras 7.1–10.44).
Les anciens exilés reconstruisent les murs de Jérusalem (Néhémie 1.1–7.3).
Liste de ceux qui sont revenus d’exil (Néhémie 7.4-72).
Conclusion : lecture de la loi de Dieu, fête pour marquer la fin de la reconstruction des murs de Jérusalem et organisation de la vie religieuse (Néhémie 8.1–13.31).
ESDRAS
Esdras est le personnage principal du livre qui porte son nom. Ce livre raconte d’abord comment un premier groupe de Juifs revient à Jérusalem et entreprend la reconstruction du temple. Ce retour crée des difficultés avec les populations locales. En effet, des Judéens étaient restés dans le pays après les déportations, et d’autres populations y étaient également installées (voir 3.3 et 4.4). Plus tard, le roi de Perse envoie Esdras, un prêtre spécialiste de la loi juive, dans la province de Juda. Esdras doit y faire appliquer les lois du Dieu d’Israël. En effet, le pouvoir perse reconnaît à chaque peuple la liberté de sa vie religieuse et la favorise. Un nouveau groupe de Juifs revient d’exil avec Esdras.
Les anciens exilés se considèrent comme le vrai peuple de Dieu. Ils établissent ce qu’ils sont vraiment en reconstituant le passé de leurs familles (voir 1.5–2.70) et en se séparant des personnes étrangères (voir 6.21 et le chapitre 10). Cette attitude s’explique par le besoin d’affirmer très fortement ce qui les distingue des autres peuples.
Pour l’auteur du livre d’Esdras, le retour d’exil réalise ce que les prophètes ont annoncé de la part de Dieu. C’est une nouvelle libération semblable à la sortie d’Égypte. La loi de Dieu, replacée au centre de la vie du peuple, permet à celui-ci de renaître.
Loading reference in secondary version...