INTRODUCTION
Esther est le personnage principal du livre qui porte son nom.
Le livre d’Esther raconte comment une communauté juive vivant en Perse est menacée de disparaître, et comment Esther la sauve de ce danger.
L’histoire se passe au temps du roi Xerxès, au début du 5e siècle avant J.-C.
À ce moment-là, les Perses dominaient le Proche-Orient, depuis l’Inde jusqu’en Éthiopie, au sud de l’Égypte. Beaucoup de Juifs vivaient dans leur immense empire. En effet, au début du 6e siècle avant J.-C., les Babyloniens avaient mis fin au royaume de Juda et déporté une partie de la population. En 538 avant J.-C., le roi perse Cyrus avait permis aux populations en exil de retourner dans leurs pays. Mais beaucoup de Juifs sont restés dans les lieux où ils se trouvaient alors. Là, ils ont souvent rencontré des difficultés. Ils avaient, en effet, des lois et des coutumes particulières, différentes de celles des autres peuples.
Le nom de Dieu n’apparaît jamais dans le livre d’Esther. Ce livre raconte le conflit entre Haman, le Premier ministre du roi Xerxès, et Mardochée, un Juif, fonctionnaire du roi. Mardochée a adopté Esther et il l’encourage à devenir la femme du roi et la reine de Perse. Haman veut détruire les Juifs, mais Esther écarte le danger qui menace son peuple. Le jour où les Juifs devaient mourir devient le jour de leur victoire. Ce sont les Juifs qui mettent leurs ennemis à mort. Cette victoire est célébrée par la fête juive des Pourim. Un des buts du livre d’Esther est de raconter l’origine de cette fête.
Dans cette histoire, les Juifs qui sont d’abord des victimes, montrent ensuite un désir exagéré de se venger. Ce fait peut choquer les lecteurs. Mais les textes bibliques parlent de la réalité telle qu’elle est. Les gens rejetés réagissent souvent ainsi. La violence produit la violence. Ni l’attitude d’Haman ni celle de Mardochée ne rendent possible une vie ensemble dans la paix, pour des communautés différentes qui vivent sur le même sol.
Au moment où le livre d’Esther a été écrit, les Juifs avaient perdu leur indépendance nationale. Le but principal du livre est sans doute de rappeler que ce peuple ne peut pas être détruit.
Loading reference in secondary version...