1
Le roi Xerxès organise un grand repas
1Cette histoire se passe à l’époque où Xerxès est roi sur 127 provinces qui s’étendent de l’Inde jusqu’à l’Éthiopie. 2-3La troisième année où Xerxès est roi, il organise un grand repas pour tous ses fonctionnaires importants et tous ses ministres. Il est installé alors dans le palais royal situé dans la citadelle de Suse. Il réunit auprès de lui les officiers de l’armée de Perse et de Médie#1.2-3 Il s’agit sans doute de Xerxès 1er. Il a été roi de Perse de 486 à 464 avant J.-C. On le connaît aussi sous le nom d’Assuérus. La Perse et la Médie désignent l’ensemble des différents peuples qui composaient le royaume perse., les gouverneurs et les chefs des provinces. 4Il leur présente les immenses richesses de son royaume et le luxe magnifique qui fait sa grandeur. Les fêtes durent longtemps : six mois en tout. 5À la fin de cette période, le roi organise un grand repas pour toutes les personnes, riches ou pauvres, qui habitent dans la citadelle de Suse. Cette fête dure sept jours dans les jardins du palais. 6Des tentures de lin blanc ou violet sont attachées avec des petites cordes blanches et rouges à des anneaux d’argent fixés à des colonnes de marbre. Des lits en or et en argent se trouvent sur le sol couvert de dalles jaunes, blanches, nacrées et noires#1.6 Lits... sur le sol : À cette époque, les gens mangeaient allongés sur des lits. Nacrées : la nacre ressemble à l’intérieur de certains coquillages.. 7Les boissons sont servies dans des coupes en or de différentes formes. Le roi fait offrir beaucoup de vin avec une générosité royale. 8Chacun peut boire autant qu’il veut. En effet, le roi a commandé à tous les serviteurs du palais de faire ce que ses invités désirent. 9De son côté, la reine Vasti a organisé un grand repas pour les femmes dans le palais du roi Xerxès.
Le roi renvoie la reine Vasti
10Le septième jour de la fête, le roi a le cœur joyeux à cause du vin qu’il a bu. Il appelle les sept eunuques qui sont à son service : Mehouman, Bizta, Harbona, Bigta, Abagta, Zétar et Karkas. 11Il leur commande de faire venir Vasti avec sa couronne sur la tête. Le roi veut montrer la beauté de la reine à ses fonctionnaires importants et aux autres personnes présentes. En effet, elle est très belle. 12Les eunuques font connaître à la reine l’ordre du roi, mais elle refuse de venir. Alors le roi se met dans une violente colère. 13Il consulte ses conseillers, car les affaires du roi sont toujours réglées avec l’aide de ceux qui connaissent les lois et les coutumes. 14Parmi les conseillers les plus proches du roi, il y a Karchena, Chétar, Admata, Tarsis, Mérès, Marsena et Memoukan. Ce sont sept fonctionnaires importants de Perse et de Médie#1.14 Voir Esther 1.2-3 et la note.. Le roi a confiance en eux et ils occupent les premières places du royaume. 15Le roi leur dit : « Moi, le roi, j’ai envoyé mes eunuques donner un ordre à la reine Vasti. Elle n’a pas obéi. D’après la loi, quelle punition faut-il lui donner ? »
16Alors Memoukan répond au roi et à tous ses fonctionnaires importants : « La reine Vasti a commis une faute envers le roi. Mais elle a mal agi aussi envers les fonctionnaires importants et envers tous les peuples qui habitent dans toutes les provinces du royaume. 17En effet, toutes les femmes vont apprendre la conduite de la reine et elles se mettront à mépriser leurs maris en disant : “Le roi lui-même a ordonné de faire venir devant lui la reine Vasti, mais elle n’est pas venue !” 18Dès aujourd’hui, les femmes des fonctionnaires importants de Perse et de Médie vont apprendre la conduite de la reine. Elles oseront répondre de la même façon à leurs maris, et ce manque de respect va provoquer leur colère. 19Donc, mon roi, si tu le juges bon, prends la décision suivante : interdis pour toujours à Vasti de se présenter devant toi. Puis donne sa place de reine à une autre femme qui vaut mieux qu’elle. Cette décision royale devra être écrite dans les lois de Perse et de Médie, et on ne pourra pas la supprimer. 20Quand ta décision sera connue dans ton immense royaume, toutes les femmes respecteront leurs maris, du plus important jusqu’au plus petit. »
21Ce conseil plaît au roi ainsi qu’à ses fonctionnaires importants, et le roi agit comme Memoukan l’a dit. 22Il envoie des lettres dans toutes les provinces du royaume. Elles sont écrites avec l’écriture des habitants de chaque province et dans la langue de chaque peuple. Elles exigent que tout homme soit le maître dans sa famille et qu’il parle sa propre langue.
Loading reference in secondary version...