3
Il y a un temps pour chaque chose
1Dans ce monde, il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose :
2Il y a un temps pour naître
et un temps pour mourir,
un temps pour planter
et un temps pour arracher les plantes.
3Il y a un temps pour tuer
et un temps pour guérir,
un temps pour démolir
et un temps pour construire.
4Il y a un temps pour pleurer
et un temps pour rire,
un temps pour les chants de deuil
et un temps pour les danses joyeuses.
5Il y a un temps pour lancer des pierres
et un temps pour les ramasser.
Il y a un temps pour embrasser
et un temps où il n’est pas bon de le faire.
6Il y a un temps pour chercher
et un temps pour perdre,
un temps pour garder
et un temps pour jeter.
7Il y a un temps pour déchirer
et un temps pour coudre,
un temps pour se taire
et un temps pour parler.
8Il y a un temps pour aimer
et un temps pour détester,
un temps pour la guerre
et un temps pour la paix.
9Quel avantage retire le travailleur du mal qu’il se donne ? 10J’ai regardé les occupations que Dieu impose aux humains. 11Dieu fait arriver toute chose au bon moment. Il a donné aussi aux humains le désir de connaître à la fois le passé et l’avenir. Pourtant, ils ne peuvent pas connaître l’ensemble de ce que Dieu accomplit. 12Ainsi, je le sais, le seul bonheur pour eux, c’est de se réjouir et de profiter de la vie. 13Quand quelqu’un mange, boit et profite des résultats de son travail, c’est un don de Dieu. 14Je le sais, tout ce que Dieu fait, cela dure toujours. Il n’y a rien à ajouter et rien à enlever. Et Dieu agit ainsi pour qu’on le respecte. 15Ce qui arrive aujourd’hui et ce qui arrivera plus tard, cela s’est déjà passé autrefois. Dieu reproduit ce qui a disparu dans le passé.
Tout finit par la mort
16Voici ce que j’ai encore vu sous le soleil : là où on doit respecter les lois, on trouve l’injustice, là où on doit rendre la justice, on trouve encore l’injustice. 17Je me suis dit alors : « Dieu jugera celui qui agit bien et celui qui agit mal. En effet, il y a un temps pour tout, et il jugera chacune de nos actions. » 18Au sujet des humains, je me suis dit : « Dieu veut voir ce qu’ils valent et leur montrer qu’ils sont comme les animaux. » 19Oui, ils finissent comme les animaux : ils ont le même souffle de vie, les uns et les autres doivent mourir. Les humains ne sont pas supérieurs aux animaux, car la vie ne mène à rien. 20Toute vie finit de la même manière : tous les êtres vivants viennent de la terre qui les a formés, et tous retournent à la terre. 21Personne ne peut dire : le souffle de vie des humains monte vers le haut, et celui des animaux disparaît en bas, dans la terre. 22Je le vois donc, le seul bonheur des humains, c’est de profiter de leurs activités. En effet, personne ne les emmènera voir ce qui arrivera après eux.
Loading reference in secondary version...