INTRODUCTION
Colosses est une ville située dans l’ouest de l’Asie Mineure, la Turquie actuelle. Paul n’a sans doute jamais rendu visite à la communauté chrétienne de cette ville. Celle-ci a été fondée par Épafras, un de ses compagnons de travail (1.7 ; 4.12).
Paul a appris que des gens trompent les chrétiens dans l’Église de Colosses. Ils donnent des enseignements contraires au message de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ. Ils proposent aux Colossiens de suivre leurs anciennes coutumes, et même de rendre un culte à certaines forces qui agissent dans le monde. Paul est en prison, il ne peut pas se déplacer. Il écrit donc aux Colossiens.
La lettre aux Colossiens présente un portrait du Christ, c’est-à-dire celui que Dieu a choisi et envoyé pour sauver les êtres humains. À Colosses, les gens ont peur des forces qu’on ne voit pas, mais qui ont un pouvoir dans le monde. Or, le Christ est plus fort que celles-ci. En mourant sur la croix, il a enlevé leur pouvoir aux fautes humaines. Et Dieu a enlevé leur pouvoir à toutes les forces et à toutes les puissances, en redonnant la vie au Christ, son Fils. Le Christ est aussi la tête de l’Église, qui est comme un corps formé de tous les croyants. Il est le chef des croyants, c’est-à-dire celui qui les conduit dans une vie nouvelle avec Dieu. Par leur baptême, les croyants participent à la mort et à la vie du Christ. Ils deviennent des personnes nouvelles.
Dans la première partie de la lettre (1.1–2.5), un chant célèbre le Christ comme le Seigneur du monde et de l’Église (1.15-20). Avant ce chant se trouve une prière au sujet des Colossiens (1.3-14). Après ce chant, Paul rappelle sa lutte au service de l’Église (1.24–2.5).
Ensuite, l’auteur dit aux chrétiens de Colosses de faire attention (2.6-23). Ils ne doivent pas écouter ceux qui enseignent des idées fausses, mais rester dans la foi qu’ils ont reçue.
Enfin, la lettre donne des conseils pour mener une vie nouvelle dans la communauté, dans la famille et dans la société (3.1–4.6).
La lettre se termine par des salutations (4.7-18).
Le message de la lettre aux Colossiens est toujours actuel. Le Christ libère les êtres humains de toutes les forces ennemies. Il les libère aussi de tout ce qui les divise et les sépare.
Loading reference in secondary version...