1
Anne prie le Seigneur au lieu saint de Silo
1À Rama-de-Souf, dans la région montagneuse d’Éfraïm, il y a un homme qui s’appelle Elcana. C’est un Éfraïmite. Il est fils de Yeroam et petit-fils d’Élihou, lui-même fils de Tohou et petit-fils de Souf. 2Elcana a deux femmes : Anne et Peninna. Peninna a des enfants, mais Anne n’en a pas.
3Chaque année, Elcana quitte Rama pour aller à Silo#1.3 Silo était une petite ville située à 30 kilomètres environ au nord de Jérusalem où la tente de la rencontre avait été installée. Voir Josué 18.1.. Là, il adore le Seigneur de l’univers et lui offre des sacrifices. Hofni et Pinhas, les deux fils d’Héli, sont prêtres du Seigneur à Silo. 4Le jour où Elcana offre le sacrifice, il donne des morceaux de l’animal offert à sa femme Peninna. Il en donne aussi à tous ses fils et à toutes ses filles. 5Mais Elcana donne un morceau bien meilleur à Anne, parce qu’il l’aime beaucoup. Pourtant le Seigneur ne lui a pas donné d’enfant. 6Peninna, l’autre femme, n’arrête pas de blesser Anne par ses paroles. Elle se moque d’elle, parce que le Seigneur ne lui a pas donné d’enfant. 7Chaque année, c’est la même chose. Quand Anne va à la maison du Seigneur, Peninna lui dit des paroles blessantes.
Un jour, Anne se met à pleurer et elle refuse de manger. 8Elcana, son mari, lui dit : « Anne, tu pleures, pourquoi donc ? Pourquoi est-ce que tu ne veux rien manger ? Est-ce que je ne vaux pas mieux pour toi que dix fils ? »
9Après le repas à Silo, Anne se lève. Le prêtre Héli est assis sur son siège, à l’entrée du lieu saint. 10Anne est très triste. Elle prie le Seigneur en pleurant beaucoup. Voici la promesse qu’elle fait : 11« Seigneur de l’univers, je t’en prie, vois mon malheur ! Souviens-toi de moi, ne m’oublie pas ! Donne-moi un garçon. Je promets de le mettre à ton service pour toujours, et on ne lui coupera jamais les cheveux#1.11 Le fait de ne pas couper les cheveux à quelqu’un indiquait qu’il était totalement au service de Dieu. Voir Nombres 6.5.. » 12Anne prie le Seigneur longtemps. Héli la regarde. 13Anne parle dans son cœur. Ses lèvres remuent, mais on n’entend pas sa voix. Héli croit qu’elle a trop bu. 14Il lui dit : « Est-ce que tu vas rester longtemps ainsi ? Tu as trop bu, sors d’ici ! » 15Anne répond : « Non, je ne suis pas ivre. Je suis une femme malheureuse, mais je n’ai pas bu. Je suis ici pour dire au Seigneur ce qui me fait mal. 16Ne me prends pas pour une femme qui ne vaut rien. Je suis trop malheureuse et trop triste. Voilà pourquoi j’ai prié si longtemps. » 17Alors Héli répond : « Va en paix. Et que le Dieu d’Israël te donne ce que tu lui as demandé ! » 18Anne lui dit : « Reste toujours bon avec moi ! » Anne s’en va et elle accepte de manger. Son visage n’est plus triste.
19Le jour suivant, tôt le matin, Elcana et sa famille vont adorer le Seigneur. Puis ils retournent chez eux à Rama.
La naissance et l’enfance de Samuel
Elcana s’unit à sa femme Anne, et le Seigneur écoute la prière de celle-ci. 20Anne devient enceinte, puis elle accouche d’un garçon. Alors elle dit : « Je l’ai demandé au Seigneur. C’est pourquoi je lui donne le nom de Samuel#1.20 En hébreu, le nom Samuel rappelle le verbe « écouter ». En effet, le Seigneur a écouté la demande d’Anne.. »
21Plus tard, Elcana se rend de nouveau à Silo avec toute sa famille. Il va offrir au Seigneur le sacrifice de l’année et un autre sacrifice qu’il a promis. 22Mais Anne ne part pas avec son mari. Elle lui a dit : « J’attends que l’enfant soit sevré. Ensuite, je l’amènerai à Silo. Je le présenterai devant le Seigneur, et il restera là-bas pour toujours. » 23Elcana lui a répondu : « Fais ce qui te semble bon. Reste ici jusqu’au sevrage de l’enfant. Que le Seigneur réalise ce qu’il a promis ! » Anne reste donc à Rama pour allaiter son fils.
24Quand Samuel a l’âge d’être sevré, Anne le conduit à la maison du Seigneur, à Silo. L’enfant est encore tout jeune. Elle prend avec elle un taureau de trois ans, un sac de farine et une outre de vin. 25Elcana et Anne offrent le taureau en sacrifice. Puis ils conduisent l’enfant près du prêtre Héli. 26Anne dit à Héli : « Écoute-moi, je t’en prie ! Aussi vrai que tu es vivant, c’est moi, la femme qui se tenait ici, près de toi pour prier le Seigneur. 27Eh bien, regarde cet enfant ! C’est pour l’avoir que je priais. Et le Seigneur m’a donné ce que je lui ai demandé. 28À mon tour, je le donne au Seigneur. Pendant toute sa vie, il appartiendra au Seigneur. »
Puis Elcana et sa famille se mettent à genoux devant le Seigneur.
Loading reference in secondary version...