Versions

Cancel
 
INTRODUCTION
Trois lettres du Nouveau Testament sont connues comme les lettres de Jean. La première de ces lettres n’indique aucun nom d’auteur. L’auteur de la deuxième et de la troisième lettre se présente comme « l’ancien ». C’est un responsable d’Église respecté des gens à qui il écrit.
La première lettre ne dit pas à qui elle s’adresse. La deuxième lettre est adressée à la « Dame que Dieu a choisie et à ses enfants », c’est-à-dire à une communauté chrétienne et à ses membres. La troisième est adressée à un chrétien du nom de Gaïus. Celui-ci appartient à une communauté où il y a des problèmes entre les chrétiens. Ces trois lettres sont écrites pour des communautés qui connaissent bien l’évangile selon Jean.
Le temps a passé depuis que le message de Jésus-Christ a été annoncé pour la première fois. Les chrétiens qui lisent la Bonne Nouvelle selon Jean ne sont pas d’accord sur la manière de comprendre son message. Certains ont quitté leurs communautés. D’autres jettent le trouble parmi elles. Ils refusent de croire que le Christ soit devenu un être humain. Alors ils n’ont pas besoin de Jésus : sa vie et sa mort n’ont pas de sens pour eux. Ils disent : « Nous n’avons pas de péché », « Nous connaissons Dieu », « Nous sommes dans la lumière ». Mais leur vie montre le contraire.
L’auteur des lettres de Jean recommande aux chrétiens de ne pas suivre les idées fausses sur Jésus et sur Dieu. Les enfants de Dieu croient que Jésus-Christ est vraiment devenu un être humain. Ceux qui disent le contraire sont ennemis du Christ. Les croyants doivent rester fidèles au message qu’ils ont entendu depuis le début. Ce message l’affirme : aimer Dieu et Jésus, c’est aimer les autres. Ce que les chrétiens vivent doit être en accord avec ce qu’ils croient.