1
Salutation
1 # 1.1 esclave : autre traduction serviteur Rm 1.1n ; cf. Ph 1.1 ; Jc 1.1 ; 2P 1.1 ; Jd 1. – Voir apôtre . – selon la foi... : cf. Rm 1.5. – de ceux qui ont été choisis 2Tm 2.10. – connaissance de la vérité 1Tm 2.4n. – piété 1Tm 2.2n ; 6.3 ; cf. Ep 4.15. Paul, esclave de Dieu, apôtre de Jésus-Christ selon la foi de ceux qui ont été choisis par Dieu et selon la connaissance de la vérité qui est conforme à la piété, 2#1.2 dans l’espérance... 3.7 ; cf. Ac 26.6 ; 28.20 ; Rm 4.18 ; 8.20 ; 1Co 9.10 ; 1Tm 4.10. – vie éternelle 1Tm 1.16+. – Dieu, qui ne ment pas Nb 23.19 ; 1S 15.29 ; Hé 6.18 ; cf. 2Tm 2.13. – promise Rm 1.2 ; 4.21 ; 1Tm 4.8 ; 2Tm 1.1 ; 1Jn 2.25+. – avant les temps éternels (2Tm 1.9) : autre traduction depuis la nuit des temps (cf. Lc 1.70 ; Rm 1.2) ; cf. Jn 17.24 ; Ep 1.4.dans l’espérance de la vie éternelle, – cette vie, Dieu, qui ne ment pas, l’a promise avant les temps éternels, 3#1.3 en son temps 1Tm 2.6n ; 6.15 ; cf. Ac 1.7 ; Rm 5.6 ; Ga 4.4 ; Ep 1.10. – manifesté Rm 16.25s ; 1Tm 3.16 ; voir aussi 1Co 2.7ss ; Ep 3.5ss ; Col 1.26. – sa parole : cf. Jn 1.14 ; Hé 1.1s. – proclamation 1Tm 2.7n ; 2Tm 4.17 ; cf. 1Co 1.21 ; 2.4. – confiée 1Tm 1.11+. – par ordre... 1Tm 1.1+. – Dieu, notre Sauveur 2.10 ; 3.4 ; 1Tm 1.1+.et en son temps il a manifesté sa parole dans la proclamation qui m’a été confiée, à moi, par ordre de Dieu, notre Sauveur – 4#1.4 Tite 2Co 2.13+ ; 2Tm 4.10. – mon enfant véritable : cf. 1Tm 1.2+. – notre commune foi : cf. Rm 1.12 ; 2P 1.1 ; Jd 3. – grâce / paix... Rm 1.7+. – Jésus-Christ, notre Sauveur : cf. v. 3+ ; 2.13n ; 2Tm 1.10+.à Tite, mon enfant véritable selon notre commune foi : Grâce et paix de la part de Dieu, le Père, et de Jésus-Christ, notre Sauveur !
Les anciens
5 # 1.5 Si je t’ai laissé... : cf. 2Tm 4.20. – Crète Ac 2.11. – ce qui restait à régler : cf. 1Th 3.10 ; voir aussi 1Co 3.6. – tu nommes des anciens Ac 14.23 ; cf. 6.3 ; 11.30+ ; 1Tm 4.14n ; 5.17. Si je t’ai laissé en Crète, c’est pour que tu mettes bon ordre à ce qui restait à régler et que tu nommes des anciens dans chaque ville, selon ce que je t’ai moi-même prescrit : 6#1.6 Cf. 1Tm 3.2nss. – croyants : autres traductions fidèles, dignes de confiance. – accusés 1Tm 5.19. – débauche Ep 5.18 ; 1P 4.4 ; cf. Pr 28.7 ; Lc 15.13. – insoumis v. 10 ; 1Tm 1.9.s’il s’y trouve quelqu’un qui soit sans reproche, homme d’une seule femme, ayant des enfants croyants qui ne soient ni accusés de débauche ni insoumis. 7#1.7 l’épiscope 1Tm 3.1ns. – puisqu’il est (litt. comme) un intendant : en grec le terme est apparenté aux termes habituellement traduits par maison (1Tm 3.15) ; cf. Lc 12.42 ; 1Co 4.1ns ; 1Tm 1.4n ; 1P 4.10. – arrogant 2P 2.10. – coléreux : cf. Pr 22.24 ; 29.22. – gains honteux v. 11 ; 1P 5.2.Il faut en effet que l’épiscope soit sans reproche, puisqu’il est un intendant de Dieu ; qu’il ne soit ni arrogant, ni coléreux, ni adonné au vin, ni violent, ni porté aux gains honteux ; 8#1.8 hospitalier Rm 12.13n. – ami du bien : cf. 2Tm 3.3. – pondéré 2.2,4nss,12 ; 1Tm 2.9n. – juste, saint : voir Ep 4.24n. – maître de soi Ac 24.25 ; 1Co 7.9 ; 9.25 ; Ga 5.23 ; 2P 1.6 ; cf. 2Tm 2.24ss.mais qu’il soit hospitalier, ami du bien, pondéré, juste, saint, maître de soi, 9#1.9 Cf. 1Tm 5.17. – authentique ou certaine, digne de confiance ; le même mot a souvent le sens de fidèle ou croyant, cf. v. 6 ; 3.8 ; 1Tm 1.15n. – telle qu’elle a été enseignée : autre traduction selon la doctrine ; cf. Rm 6.17 ; 16.17 ; 1Co 15.3 ; 1Tm 4.6 ; 6.3 ; 2Jn 9. – encourager ou exhorter 1Tm 1.3+ ; cf. 4.13 ; 6.2. – par (ou dans) l’enseignement sain 2.1 ; 1Tm 1.10+. – réfuter ou reprendre v. 13 ; 2.15 ; 1Tm 5.20n. – contradicteurs : cf. 2.9 ; Lc 2.34n.attaché à la parole authentique telle qu’elle a été enseignée, pour pouvoir encourager par l’enseignement sain et réfuter les contradicteurs.
Les propagateurs de faux enseignements
10 # 1.10 beaucoup : cf. 1Tm 1.3. – insoumis v. 6+. – discoureurs futiles 1Tm 1.6. – marchands d’illusion ou trompeurs, verbe correspondant pour s’illusionner Ga 6.3 ; cf. Rm 16.18+. – les circoncis : litt. ceux de la circoncision, sans doute des chrétiens d’origine juive Ac 10.45 ; 11.2 ; 15.1 ; Ga 2.12 ; Col 4.11n. Il y a en effet beaucoup d’insoumis, de discoureurs futiles et de marchands d’illusion, surtout parmi les circoncis ; 11#1.11 Ils bouleversent : cf. 2Tm 2.18 (même verbe pour renverser). – des maisons ou des familles : cf. 1Tm 5.13 ; 2Tm 3.6. – ce qu’il ne faut pas : cf. 1Tm 5.13. – gains honteux v. 7+ ; cf. 1Tm 6.5 ; 2P 2.3.il faut leur fermer la bouche. Ils bouleversent des maisons entières, en enseignant ce qu’il ne faut pas, pour des gains honteux. 12#1.12 leur propre prophète : probablement le poète crétois Epiménide de Cnossos (VIIe-VIe s. av. J.-C.), qui passait pour prophète. – gloutons paresseux : litt. ventres oisifs, cf. Ph 3.19.L’un d’eux, leur propre prophète, a dit :
Crétois toujours menteurs, méchantes bêtes, gloutons paresseux.
13 # 1.13 Aussi : litt. pour cette cause 2Tm 1.6n. – reprends-les v. 9n ; 2Tm 4.2. – sévèrement Rm 11.22 ; 2Co 13.10. – afin... : cf. 2Tm 2.24s. – qu’ils soient sains dans la foi 2.2 ; cf. v. 9+ ; 1Tm 6.4s. Ce témoignage est vrai. Aussi reprends-les sévèrement, afin qu’ils soient sains dans la foi, 14#1.14 fables 1Tm 1.4n. – commandements d’humains : cf. Mc 7.3,5}} ; Col 2.16,21s. – qui se détournent de la vérité : cf. v. 1 ; 1Tm 6.5 ; 2Tm 4.4.au lieu de s’attacher à des fables juives et à des commandements d’humains qui se détournent de la vérité. 15#1.15 Tout est pur... : proverbe répandu dans le monde hellénistique ; cf. Mc 7.18ss}} ; Lc 11.41 ; Ac 10.14s ; Rm 14.14,20 ; 1Co 6.11s ; 10.23,30s ; 1Tm 4.3. – ceux qui sont purs : cf. Mt 5.8 ; Jn 13.10 ; 15.3 ; 1Tm 2.8. – souillés Hé 12.15 ; 2P 2.10 ; Jd 8. – sans foi ou incroyants, infidèles 1Co 7.12 ; 2Co 4.4 ; 1Tm 5.8 (même terme pour non-croyant). – intelligence : cf. Rm 12.2 ; Hé 5.14. – conscience 1Tm 1.19 ; 4.2 ; 6.5 ; 2Tm 3.8.Tout est pur pour ceux qui sont purs, mais rien n’est pur pour ceux qui sont souillés et sans foi : leur intelligence comme leur conscience sont souillées. 16#1.16 Ils déclarent ou ils confessent ; le même terme est habituellement traduit par reconnaître (publiquement) : cf. 1Tm 6.12s. – connaître Dieu : cf. Ga 4.8 ; 1Th 4.5 ; 2Th 1.8 ; voir aussi 1Jn 2.4 ; 4.6. – renient : cf. 2.12n ; 1Tm 5.8 ; 2Tm 2.12s ; 3.5 ; voir aussi Ps 14.1. – abominables : cf. Lc 16.15 ; Ap 21.8. – rebelles ou désobéissants, réfractaires 3.1,3 ; Ep 2.2 ; 5.6 ; Hé 4.6,11. – inaptes... : litt. désapprouvés, réprouvés ; cf. 2Tm 3.8n,17 ; voir aussi Rm 1.28 ; 1Co 9.27 ; 2Co 13.5ss.Ils déclarent connaître Dieu, mais ils le renient par leurs œuvres. Ils sont abominables, rebelles et inaptes à toute œuvre bonne.
Loading reference in secondary version...