1
Introduction
1 # 1.1 Révélation ou dévoilement, en grec apokalupsis, d’où Apocalypse (sur le premier mot comme titre de l’ouvrage, cf. Gn 1.1n ; Ex 1.1n) ; même terme en Rm 2.5 ; 8.19 ; 1Co 1.7 ; 2Th 1.7 ; 1P 1.7,13. – Christ v. 2,5 ; 11.15 ; 12.10 ; 20.4,6 (sept fois en tout) ; voir onction. – que Dieu lui a donnée : cf. Am 3.7. – esclaves : autre traduction serviteurs ; cf. 2.20 ; 6.15 ; 7.3 ; 10.7 ; 11.18 ; 13.16 ; 15.3 ; 19.2,5,18 ; 22.3,6 ; Lc 1.38n ; Rm 1.1+. – ce qui doit arriver v. 19 ; 4.1 ; 22.6 ; cf. Dn 2.28s,45. – bientôt ou rapidement : cf. 3.11 ; 11.14 ; 22.6s,12,20. – signifiée : même verbe (apparenté au terme habituellement traduit par signe ) en Jn 12.33+. – ange 22.16. – Jean v. 9 ; 22.8. Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses esclaves ce qui doit arriver bientôt ; il l’a signifiée en envoyant son ange à son esclave Jean, 2#1.2 témoigné de : autre traduction attesté ; la famille de termes grecs correspondant à témoin et témoignage est celle qui a donné le mot martyr(e) ; sans doute ce sens particulier (le supplice comme témoignage de la foi) est-il déjà en germe dans l’Apocalypse ; cf. v. 5,9 ; 6.9 ; 12.11,17 ; 19.10 ; 20.4 ; voir aussi 1Jn 1.1-3. – ce qu’il a vu v. 11s.qui a témoigné de tout ce qu’il a vu : la parole de Dieu et le témoignage de Jésus-Christ.
3 # 1.3 Heureux 14.13 ; 16.15 ; 19.9 ; 20.6 ; 22.7,14 (sept fois). – à haute voix : précision sous-entendue dans le texte : celui qui lit le fait pour ceux qui entendent (autre traduction qui écoutent ) ; cf. Ac 8.28n ; 13.15 ; 1Tm 4.13+. – prophétie 22.18s. – gardent : autre traduction observent . – proche 22.10. Heureux celui qui lit à haute voix les paroles de la prophétie, comme ceux qui les entendent et qui gardent ce qui y est écrit ! Car le temps est proche.
Salutations aux sept Eglises
4 # 1.4 sept Eglises : voir v. 11n ; le chiffre suggère une idée de totalité, cf. les sept esprits (voir l’introduction) ; voir aussi 22.16. – Asie : voir Ac 16.6n ; Rm 16.5n. – Grâce et paix... : Rm 1.7+. – celui qui est... : litt. l’étant, l’était et le venant v. 8 ; 4.8 ; 11.17 ; 16.5 ; cf. Ex 3.14 ; Es 41.4 que le judaïsme commentait en appelant Dieu celui qui est, qui était et qui sera ; voir aussi Jn 8.24. – sept esprits 3.1 ; 4.5 ; 5.6 ; cf. 8.2n ; Es 11.2s. Jean, aux sept Eglises qui sont en Asie : Grâce et paix à vous de la part de celui qui est, qui était et qui vient, de la part des sept esprits qui sont devant son trône 5#1.5 témoin fidèle ou digne de confiance v. 2+ ; 2.13,19n ; 3.14 ; 19.11 ; cf. Es 55.4 ; Jr 42.5 ; Ps 89.38 ; voir aussi 1Jn 1.9n. – premier-né Ps 89.28. – d’entre les morts Col 1.18. – chef ou prince : même terme Jn 3.1+ ; 12.31. – délivrés ou déliés ; quelques mss portent lavés, ce qui représente en grec une variante d’une seule lettre (cf. 7.14). – Voir péchés et sang.et de la part de Jésus-Christ, le témoin fidèle, le premier-né d’entre les morts et le chef des rois de la terre !
A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang 6#1.6 royaume / prêtres 5.10 ; 20.6 ; 22.5 ; Ex 19.6 ; Es 61.6 ; 1P 2.5,9. – à lui la gloire Rm 16.27. – à tout jamais : traduction traditionnelle aux siècles des siècles ; ici certains mss ont une formule plus simple (aux siècles) qu’on traduit habituellement pour toujours ; cf. v. 18 ; 4.9s ; 5.13 ; 7.12 ; 10.6 ; 11.15 ; 14.11 ; 15.7 ; 19.3 ; 20.10 ; 22.5 ; Ga 1.5n. – le pouvoir 5.13 (autre terme en 2.26n) ; le mot qui apparaît ici se retrouve en Lc 1.51 ; Ac 19.20 ; Ep 1.19n ; 6.10 ; Col 1.11 ; 1Tm 6.16 ; 1P 4.11 ; 5.11 ; Jd 25.et qui a fait de nous un royaume, des prêtres pour son Dieu et Père, à lui la gloire et le pouvoir à tout jamais ! Amen !
7 # 1.7 Il vient... ou il va venir... 2.16 ; 3.11 ; 11.14 ; 22.7,12,20 (sept fois). – avec les nuées 14.14 ; Dn 7.13 ; Mt 24.30}} ; cf. Ex 13.21 ; 19.16. – tous le verront : litt. tout œil le verra . – ceux qui l’ont transpercé... Za 12.10ss ; Jn 19.37. – se lamenteront : autre traduction se frapperont la poitrine, cf. 18.9 ; Mt 11.17n ; Lc 23.27n. – à son sujet : autre traduction sur lui. Il vient avec les nuées :
tous le verront,
même ceux qui l’ont transpercé,
et toutes les tribus de la terre se lamenteront à son sujet.
Oui, amen !
8 # 1.8 l’alpha et l’oméga : première et dernière lettres de l’alphabet grec (cf. de A à Z ) ; 21.6 ; 22.13. – celui qui est... v. 4n. – le Tout-Puissant 4.8 ; 11.17 ; 15.3 ; 16.7,14 ; 19.6,15 ; 21.22 ; 2Co 6.18 ; grec pantokratôr, titre impérial, utilisé dans LXX comme équivalent de l’hébreu tseva’oth, (Dieu) des Armées (Am 3.13 etc. ; cf. Rm 9.29n) et parfois de Shaddaï, Puissant (voir Gn 17.1n) ; voir nom. C’est moi qui suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant.
Jean voit le Christ glorifié
9 # 1.9 Moi, Jean v. 1+ ; cf. Dn 8.1. – qui prends part... Ph 4.14. – détresse 2.9s,22 ; 7.14 ; Mt 24.9n ; Rm 5.3+ ; 2Co 1.4n ; 1Th 3.3n. – royauté : le même mot est traduit par royaume au v. 6 ; cf. Mt 3.2n. – persévérance ou endurance 2.2s (cf. 2.10) ; 3.10 ; 13.10 ; 14.12 ; Rm 2.7n ; 2Th 1.4 ; 2Tm 2.12 ; Jc 1.3+. – Patmos : petite île de la mer Egée, à une centaine de kilomètres d’Ephèse. On comprend habituellement que Jean est détenu ou relégué dans cette île par le pouvoir romain à cause de son activité missionnaire ; de nombreux opposants (p. ex. des philosophes) ont été exilés sous le règne de Domitien (81-96) ; cf. 17.10n ; dans cette hypothèse, Jean peut apparaître comme un personnage important, connu et redouté de l’administration romaine d’Asie Mineure. – parole / témoignage v. 2+. Moi, Jean, votre frère, qui prends part à la détresse, à la royauté et à la persévérance en Jésus, j’étais dans l’île appelée Patmos à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus 10#1.10 par l’Esprit : autre traduction en esprit ; 4.2 ; 17.3. – au jour du Seigneur : litt. au jour seigneurial (même adjectif en 1Co 11.20) ; cette expression qui n’apparaît qu’ici dans le N.T. pourrait, comme la formule plus couramment traduite par jour du Seigneur (Ac 2.20 ; 1Co 1.8 ; 5.5 ; 2Co 1.14 ; Ph 1.6 etc.), s’appliquer au « jugement dernier » (cf. Ap 16.14 ; voir aussi Es 13.9 ; Jr 30.7 ; Os 1.5+ ; Jl 1.15 ; 2.11 ; 3.4 ; Am 5.18 ; Za 14.1 ; Ml 3.2,19). La plupart des spécialistes estiment cependant qu’elle a ici un sens liturgique : la vision aurait eu lieu au jour de la semaine où la majeure partie des chrétiens se rassemblent pour le culte. En grec post-biblique, le terme désigne le dimanche (notre mot dimanche vient du latin dies dominicus, « jour du Seigneur », de Dominus = « Seigneur » ; cf. Ac 20.7 ; 1Co 11.26 ; 16.2). – derrière moi : cf. Jn 20.14. – trompette 4.1 ; cf. Ex 19.16 ; Es 30.21 ; Ez 3.12 ; Mt 24.31 ; 1Co 15.52 ; 1Th 4.16.quand je fus saisi par l’Esprit, au jour du Seigneur ; j’entendis derrière moi une voix, forte comme le son d’une trompette, 11#1.11 écris-le v. 19 ; 14.13 ; 19.9 ; 21.5 ; cf. Es 30.8. – sept Eglises v. 4. – Ephèse (2.1-7) : métropole de la province romaine d’Asie, sur la côte ouest (Ac 19.1). Smyrne (2.8-11) : un peu plus au nord, également sur la côte. Pergame (2.12-17), Thyatire (2.18-29), Sardes (3.1-6), Philadelphie (3.7-13), à l’intérieur des terres, en suivant un axe nord-ouest sud-est. Laodicée (3.14-22), au sud-est de Philadelphie, non loin de Colosses (Col 2.1 ; 4.13). Toutes ces villes étaient reliées par une voie romaine.qui disait : Ce que tu vois, écris-le dans un livre, et envoie-le aux sept Eglises : à Ephèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie et à Laodicée.
12 # 1.12 celui qui parlait : litt. la voix qui parlait . – je vis : cette expression revient 42 fois dans le livre (cf. 11.2n). – sept porte-lampes v. 20 ; 2.1 ; cf. Ex 25.31,37 ; 27.20s ; Za 4. Je me retournai pour voir celui qui parlait avec moi. Quand je me fus retourné, je vis sept porte-lampes d’or 13#1.13 fils d’homme 14.14 ; Ez 1.26n ; Dn 7.13n. – robe / ceinture d’or 15.6 ; Dn 10.5.et, au milieu des porte-lampes, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme. Il était vêtu d’une longue robe et portait une ceinture d’or à la poitrine. 14#1.14 cheveux Dn 7.9. – Ses yeux... 2.18 ; 19.12.Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme laine blanche, comme neige. Ses yeux étaient comme un feu flamboyant, 15#1.15 Dn 10.6. – bronze : le terme grec, qui n’apparaît que dans Ap (aussi en 2.18), rappelle le mot traduit par encens en 18.13 ; il pourrait évoquer le métal servant à faire les autels. – incandescent ou peut-être purifié (le même verbe est traduit par purifié par le feu en 3.18) au creuset, litt. comme embrasé dans une fournaise. – le bruit (ou la voix, même mot en grec) de grandes eaux 14.2 ; 19.6 ; Ez 43.2.ses pieds ressemblaient à du bronze incandescent, et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. 16#1.16 sept étoiles v. 20 ; 2.1 ; 3.1. – bouche / épée 2.16 ; 19.21 ; Es 11.4 ; 49.2. – à deux tranchants 2.12 ; 19.15 ; Hé 4.12 ; cf. Jg 3.16 ; Pr 5.4. – son visage : autre traduction son apparence 10.1 ; cf. Mt 17.2}} ; voir aussi Jg 5.31.Il avait dans sa main droite sept étoiles ; de sa bouche sortait une épée acérée, à deux tranchants, et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans toute sa puissance.
17 # 1.17 Ez 1.28 ; Dn 8.18+ ; 10.15,19. – N’aie pas peur Es 41.10+ ; Lc 1.13+ ; voir crainte. – C’est moi qui suis... : cf. v. 8 ; 2.23 ; 22.16 ; Jn 4.26n ; 6.35+. – premier / dernier 2.8 ; 22.13 ; Es 41.4+ ; 44.6 ; 48.12. Quand je le vis, je tombai à ses pieds, comme mort. Alors il posa sur moi sa main droite, en disant :
N’aie pas peur ! C’est moi qui suis le premier et le dernier, 18#1.18 le vivant : le même terme est traduit par celui qui vit en 4.9+ ; cf. Lc 24.5 ; Hé 7.25 ; voir aussi Dt 32.40 ; Dn 4.31+. – Je suis mort : litt. je suis devenu mort. – les clefs... du séjour des morts : cf. 3.7+ ; Jb 38.17 ; Mt 16.18s.le vivant. Je suis mort, mais je suis vivant à tout jamais, et j’ai les clefs de la mort et du séjour des morts. 19#1.19 V. 1+ ; cf. Es 48.6.Ecris donc ce que tu as vu, ce qui est et ce qui va arriver après. 20#1.20 V. 4,11s,16.Quant au mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et aux sept porte-lampes d’or, les sept étoiles sont les anges des sept Eglises, et les sept porte-lampes sont les sept Eglises.
Loading reference in secondary version...