1
Salutation
1 # 1 Paul, prisonnier v. 9,13,22s ; Ph 1.7+ ; Col 4.10,18. – de Jésus-Christ v. 9 ; cf. v. 13 ; Ps 69.34n ; 2Co 2.14n ; Ep 3.1n ; 4.1 ; Col 1.24 ; 2Tm 1.8. – Timothée Ac 16.1+ ; Col 1.1. – Philémon était vraisemblablement de Colosses, comme Onésime (cf. Col 4.9,17). Paul, prisonnier de Jésus-Christ, et le frère Timothée, à Philémon, notre collaborateur bien-aimé, 2#2 Appia pourrait être la femme de Philémon. – Archippe Col 4.17. – compagnon d’armes : terme dérivé du mot traduit par soldat en 2Tm 2.3 ; cf. Ph 2.25. – l’Eglise... Rm 16.5+ ; cf. Col 4.15.à Appia, notre sœur, à Archippe, notre compagnon d’armes, et à l’Eglise qui est dans ta maison : 3#3 Grâce et paix... Rm 1.7+.Grâce et paix à vous de la part de Dieu, notre Père, et du Seigneur Jésus-Christ !
L’amour et la foi de Philémon
4 # 4 Rm 1.8s ; 1Co 1.4+ ; Col 1.3. – Je rends... grâce : cf. Mt 26.27n. – mon Dieu Ph 1.3. Je rends toujours grâce à mon Dieu en faisant mention de toi dans mes prières, 5#5 Col 1.4,9. – de l’amour... : autre traduction ... l’amour que tu as pour tous les saints et la foi dont tu fais preuve envers le Seigneur Jésus. – la foi : le même mot peut signifier fidélité, confiance. – les saints Rm 1.7n.car j’entends parler de l’amour et de la foi dont tu fais preuve envers le Seigneur Jésus et pour tous les saints. 6#6 ta participation à la foi : litt. la communion de ta foi ou ta communion à la foi, ou encore la solidarité qui découle de ta foi ; cf. v. 17n ; 1Co 1.9. – agissante ou opérante Ep 1.19n. – par (ou dans) la connaissance ou la reconnaissance, la pleine connaissance, Rm 1.28n ; Ph 1.9n ; Col 1.9n. – tout ce qui est bon... : cf. Rm 8.28ss ; 15.2 ; Ga 6.10 ; Ph 1.6 ; 1Th 5.15.Que ta participation à la foi soit agissante par la connaissance de tout ce qui est bon en nous, pour le Christ ! 7#7 Cf. 1Co 16.18 ; 2Co 7.4,7,13. – le cœur : litt. les entrailles, c.-à-d. l’être intérieur comme lieu d’amour et de compassion ; cf. v. 12n,20 ; 2Co 6.12n ; 7.15n ; Ph 1.8n ; Col 3.12n.J’ai eu, en effet, beaucoup de joie et d’encouragement à cause de ton amour, car par toi, mon frère, le cœur des saints a été tranquillisé.
L’accueil que Philémon doit à Onésime
8 # 8 assurance : autre traduction liberté ; le terme évoque souvent l’autorité apostolique, cf. Ac 2.29n ; 2Co 3.12+. – ce qui convient : cf. Col 3.18. C’est pourquoi, bien que j’aie dans le Christ une grande assurance pour te prescrire ce qui convient, 9#9 te supplier : autres traductions t’encourager, t’exhorter ; de même au v. 10 ; cf. v. 7 ; Rm 12.1+. – au nom de l’amour : litt. pour l’amour, à cause de l’amour. – un vieillard : autre traduction un ancien ; certains proposent de modifier d’une lettre le texte grec pour lire un ambassadeur (cf. 2Co 5.20). – prisonnier... v. 1n.j’aime mieux te supplier au nom de l’amour ; tel que je suis, moi, Paul, un vieillard, et de plus maintenant prisonnier de Jésus-Christ, 10#10 mon enfant, celui que j’ai engendré (ou mis au monde) 1Co 4.14+s,17 ; Ga 4.19 ; voir aussi v. 19n. – en prison : litt. dans les liens, de même v. 13 ; cf. Ph 1.7n. – Onésime Col 4.9.je te supplie pour mon enfant, celui que j’ai engendré en prison, Onésime : 11#11 Le nom Onésime signifie utile (du verbe traduit par rendre un service au v. 20) ; le synonyme traduit ici par bien utile, ainsi que son antonyme inutile, rappellent le mot Christ (cf. Mt 11.30n ; voir onction) ; on retrouve le terme positif en 2Tm 2.21 (utile) ; 4.11.autrefois il t’a été inutile, mais maintenant il est bien utile, et à toi et à moi ; 12#12 une partie de moi-même : litt. mes entrailles, comme au v. 7n ; certains mss portent reçois-le comme une partie de moi-même.je te le renvoie, lui qui est une partie de moi-même.
13 # 13 qu’il me serve : cf. Mt 20.26n ; voir aussi Ac 13.5 ; Ph 2.30. – pour la bonne nouvelle : litt. de la bonne nouvelle, cf. v. 1+. Moi, j’aurais souhaité le retenir auprès de moi, pour qu’il me serve à ta place, tant que je suis en prison pour la bonne nouvelle. 14#14 2Co 9.7 ; 1P 5.2.Mais je n’ai rien voulu faire sans ton avis, pour que ton bienfait n’ait pas l’air forcé, mais qu’il soit volontaire.
15Peut-être, en effet, a-t-il été séparé de toi pour un temps, afin que tu le retrouves pour toujours, 16#16 esclave / frère : cf. 1Tm 6.2 ; voir aussi 1Co 7.22+. – dans la chair : l’esclave était considéré comme faisant partie de la famille ; à cette relation vient s’en ajouter une nouvelle, dans le Seigneur : Philémon et Onésime sont tous deux chrétiens (cf. v. 1,10).non plus comme un esclave, mais, ce qui est mieux qu’un esclave, comme un frère bien-aimé : il l’est tout particulièrement pour moi, combien plus le sera-t-il pour toi, et dans la chair et dans le Seigneur ! 17#17 compagnon : le mot grec est apparenté au terme traduit par participation au v. 6n ; on pourrait aussi traduire si tu es en communion avec moi ; si tu es solidaire de moi. – accueille-le Rm 14.1+.Si donc tu me tiens pour ton compagnon, accueille-le comme si c’était moi. 18S’il t’a fait du tort ou s’il te doit quelque chose, mets-le sur mon compte. 19#19 de ma propre main : il semble que, d’ordinaire, Paul n’écrivait lui-même que la salutation finale de ses épîtres, comme une sorte de signature ; ici c’est probablement l’ensemble du billet qui est de sa main, sans doute à cause du caractère relativement privé de sa démarche auprès de Philémon ; cf. 1Co 16.21+ ; Col 4.18. – tu te dois toi-même à moi : c’est par Paul que Philémon a été converti à la foi chrétienne ; cf. Rm 15.27.Moi, Paul, je l’écris de ma propre main : je te rembourserai moi-même – pour ne pas te dire que tu te dois toi-même à moi. 20#20 rends-moi ce service, à moi : litt. que moi je profite de toi ; autre traduction accorde-moi cette faveur (v. 11n). – mon cœur : comme au v. 7n ; cf. 2Co 7.13-15.Oui, mon frère, rends-moi ce service, à moi, dans le Seigneur ; tranquillise mon cœur dans le Christ.
Recommandation et salutations finales
21 # 21 obéissance Rm 1.5+ ; 2Co 7.15 ; 10.5s ; Ph 2.12. C’est en me fiant à ton obéissance que je t’écris, sachant que tu feras encore au-delà de ce que je dis. 22#22 Ph 1.25+. – rendu : le verbe grec est apparenté au terme habituellement traduit par grâce ; voir Rm 8.32n.En même temps, prépare-moi un logement, car j’espère vous être rendu, grâce à vos prières.
23 # 23 Epaphras Col 1.7+ ; 4.12. – compagnon de captivité Col 4.10+. – en Jésus-Christ : certains commentateurs modifient légèrement le texte traditionnel pour lire ... dans le Christ, te salue, ainsi que Jésus [Col 4.11] , (24) Marc... Epaphras, mon compagnon de captivité en Jésus-Christ, te salue, 24#24 Col 4.10,14. – Marc Ac 12.12+. – Aristarque Ac 19.29+. – Démas / Luc 2Tm 4.10+s.ainsi que Marc, Aristarque, Démas et Luc, mes collaborateurs.
25 # 25 Ga 6.18 ; Ph 4.23. – du Seigneur : certains mss portent de notre Seigneur . – Certains mss portent, avec diverses variantes, l’indication suivante : A Philémon [et Appia, maîtres d’Onésime, et à Archippe, ministre de l’Eglise de Colosses], écrite de Rome, par l’entremise [de Tychique et] d’Onésime, le domestique. Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ soit avec votre esprit !
Loading reference in secondary version...