1
La proclamation de Jean le Baptiseur
Mt 3.1-6 ; Lc 3.1-6 ; cf. Jn 1.19-23
1 # 1.1 Commencement : cf. Jn 1.1. – la bonne nouvelle : le terme grec a donné notre mot évangile v. 14s ; 8.35 ; 10.29 ; 13.10 ; 14.9}} ; 16.15 ; cf. Rm 1.1 ; 15.19 ; 16.25. – de : on peut comprendre aussi bien concernant Jésus... que annoncée par Jésus... Jésus-Christ ou Jésus l’Oint (= le Messie ), 8.29s ; 9.41 ; 12.35-37 ; 14.61s ; Mt 1.16n ; Phm 11n ; voir aussi onction. – Fils de Dieu : ici cette précision est absente de certains mss ; v. 11 ; 3.11 ; 5.7 ; 9.7 ; 14.61s ; 15.39. Commencement de la bonne nouvelle de Jésus-Christ, Fils de Dieu.
2 # 1.2 Mt 11.10}} ; Lc 1.76 ; Jn 3.28. – dans le Prophète Esaïe : certains comprennent par l’entremise du prophète Esaïe . – J’envoie... Ex 23.20 ; Ml 3.1 ; un même mot signifie messager et ange, en grec comme en hébreu (voir Mc 1.13). – frayer ou préparer (autre verbe v. 3). Selon ce qui est écrit dans le Prophète Esaïe :
J’envoie devant toi mon messager
pour frayer ton chemin ;
3 # 1.3 c’est celui qui crie : litt. voix de celui qui crie Es 40.3 ; Jn 1.23 ; Règle de la Communauté (Qumrân) 8.13ss : « Ils se sépareront du milieu de l’habitation des hommes pervers pour aller au désert, afin d’y frayer la voie de “Lui”, ainsi qu’il est écrit : Dans le désert frayez la voie de [YHWH] ; aplanissez dans la steppe une chaussée pour notre Dieu. Cette (voie), c’est l’étude de la Loi... » – rendez droits : autre traduction aplanissez. c’est celui qui crie dans le désert :
« Préparez le chemin du Seigneur,
rendez droits ses sentiers »,
4 # 1.4 survint : cf. Jn 1.3n,6. – Jean, celui qui baptisait ou Jean le Baptiseur ; même expression 6.14,24 ; terme apparenté 6.25 ; 8.28, comme en Mt 3.1n. – désert Mt 3.1n. – proclamait : c’est du mot grec correspondant que vient le terme technique kérygme, qui désigne l’annonce du message apostolique ; il évoquait à l’origine la proclamation d’un « héraut » ; v. 7,14,38s,45 ; 3.14 ; 5.20 ; 6.12 ; 7.36 ; 13.10 ; 14.9 ; 16.15,20 ; Mt 3.1+ ; Lc 3.3+ ; Ac 8.5+ ; Rm 10.8+ ; 1Co 1.21+ ; 2Co 1.19+ ; Ga 2.2+ ; Ph 1.15 ; Col 1.23 ; 1Th 2.9 ; 1Tm 2.7n ; 1P 3.19 ; Ap 5.2. – baptême : cette pratique (à l’origine, une immersion complète dans l’eau) a pu dériver d’un rite de purification comparable aux bains et ablutions que pratiquait la communauté de Qumrân, également dans le désert ; voir 7.4n ; Ac 13.24 ; 19.4 ; cf. 2.38 ; 22.16 ; Hé 6.2n ; 9.10 ; cf. Es 1.16 ; 4.4 ; Ez 36.25. – changement radical ou repentance, conversion Mt 3.2n. – pardon des péchés : cf. Mt 26.28. survint Jean, celui qui baptisait dans le désert et proclamait un baptême de changement radical, pour le pardon des péchés. 5#1.5 Toute la Judée : litt. toute la région de Judée. – se rendaient : litt. sortaient. – dans le Jourdain : litt. dans le fleuve Jourdain. – en reconnaissant publiquement ou en confessant : le verbe grec évoque habituellement une déclaration publique ; cf. Lv 5.5s ; 26.40 ; Ps 32.5 ; Pr 28.13 ; Dn 9.20 ; Esd 10.1 ; Né 1.6 ; 9.2 ; 2Ch 6.37 ; Lc 18.13s ; Ac 19.18-20 ; Jc 4.10 ; 1Jn 1.9n.Toute la Judée et tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui et recevaient de lui le baptême, dans le Jourdain, en reconnaissant publiquement leurs péchés. 6#1.6 vêtu de poil de chameau : cf. 2R 1.8 ; Za 13.4 ; Mt 3.4+ ; 11.8}}. – criquets ou sauterelles Lv 11.21s. – Cf. Evangile des ébionites (Epiphane, Panarion, 30,13,5) : « Il se nourrissait de miel sauvage – dont le goût est celui de la manne – comme un gâteau à l’huile. »Jean était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins. Il se nourrissait de criquets et de miel sauvage.
Mt 3.11-12 ; Lc 3.15-18 ; cf. Jn 1.24-28
7 # 1.7 Il vient derrière moi (ou après moi ; cf. Jn 1.15n) : une expression analogue est traduite par venir à la suite v. 17n,20n ; cf. 8.33ns ; 13.16n. – plus puissant 3.27n ; cf. Es 11.2. – ce serait encore trop d’honneur... : cf. Mt 3.11n ; Lc 3.16 ; Jn 1.26s ; Ac 13.25. Il proclamait : Il vient derrière moi, celui qui est plus puissant que moi, et ce serait encore trop d’honneur pour moi que de me baisser pour délier la lanière de ses sandales. 8#1.8 Cf. Mt 3.11+ ; Jn 15.26+ ; Ac 1.5 ; 11.16 ; 19.1-6 ; Règle de la Communauté (Qumrân) 3.6-9 : « C’est par l’Esprit de vrai conseil à l’égard des voies de l’homme que seront expiées toutes ses iniquités, quand il contemplera la lumière de vie ; et c’est par l’Esprit saint de la Communauté, dans Sa vérité, qu’il sera purifié de toutes ses iniquités ; et c’est par l’Esprit de droiture et d’humilité que sera expié son péché. Et c’est par l’humilité de son âme à l’égard de tous les préceptes de Dieu que sera purifiée sa chair, quand on l’aspergera avec l’eau lustrale et qu’il se sanctifiera dans l’eau courante. » 4.20s : « Dieu, par Sa Vérité, nettoiera toutes les œuvres d’un chacun... pour le purifier par l’Esprit de sainteté de tous les actes d’impiété ; et Il fera jaillir sur lui l’Esprit de vérité comme de l’eau lustrale. » – dans (ou par) l’Esprit saint ou un esprit saint, un souffle sacré.Moi, je vous ai baptisés d’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit saint.
Baptême et mise à l’épreuve de Jésus
Mt 3.13-17 ; Lc 3.21-22 ; cf. Jn 1.29-34
9 # 1.9 de Nazareth de Galilée : cf. Mt 2.22n-23n. – Cf. Jn 1.29-34 ; voir aussi baptême En ces jours-là Jésus vint, de Nazareth de Galilée, et il reçut de Jean le baptême dans le Jourdain. 10#1.10 Dès qu’il remonta... : litt. aussitôt (comme aux v. 12,18,20...) , en remontant (ou en sortant) de l’eau... ; le terme grec correspondant à aussitôt est l’un des mots favoris de Mc ; dans la présente traduction il est diversement rendu (v. 23n), et parfois sous-entendu (v. 21). Sur l’eau nécessaire aux purifications dans la communauté de Qumrân, cf. Ecrit de Damas 10.10ss : « Qu’on ne se baigne pas dans de l’eau sale ou en trop petite quantité pour envelopper complètement un homme. Qu’on ne purifie pas avec cette eau un vase. Et toute mare se trouvant dans (le creux d’)un rocher dans laquelle il n’y a pas assez d’eau pour couvrir entièrement un homme, si une personne impure l’a touchée, celle-ci rend impure l’eau de la mare comme elle ferait l’eau d’un vase. » – se déchirer, comme en 15.38 ; cf. Es 63.19 ; Ez 1.1 ; Mt 3.16+ ; Ac 10.11+. – et l’Esprit descendre Es 11.2 ; 42.1 ; 63.11 ; Ac 2.2ss ; cf. Testament de Lévi 18.6s : « Les cieux s’ouvriront, et du Temple de gloire viendra sur lui (le grand prêtre nouveau) la sanctification, en même temps qu’une voix paternelle comme celle d’Abraham à Isaac. La gloire du Très-Haut sera proclamée sur lui, et l’Esprit d’intelligence et de sanctification reposera sur lui par l’eau. » Testament de Juda 24.2 : « Les cieux s’ouvriront sur lui (le Messie descendant de David) pour répandre l’Esprit, la bénédiction du Père saint, et c’est lui qui répandra l’Esprit de grâce sur vous » (ajouts chrétiens à des textes juifs ?) ; Evangile des hébreux 1 : « Lorsque le Seigneur fut remonté de l’eau, toute source de l’Esprit saint descendit, se reposa sur lui et lui dit : “Mon fils, dans tous les prophètes, j’attendais que tu viennes pour me reposer en toi. Car tu es mon repos, tu es mon Fils premier-né qui règnes pour l’éternité.” » – vers lui : autre traduction en lui. – comme une colombe : cf. Gn 1.2n ; 8.8.Dès qu’il remonta de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre vers lui comme une colombe. 11#1.11 une voix : cf. v. 3n ; Dt 4.10ss ; Es 30.30s ; Ps 18.14. – mon Fils v. 1n ; cf. Ps 2.7. – bien-aimé 9.7 ; 12.6 ; cf. Gn 22.2,12,16 (dans LXX le même terme grec traduit le mot hébreu rendu par unique) ; autre traduction mon Fils, le bien-aimé ; cf. Mt 12.18. – c’est en toi... : cf. Mt 3.17n ; Es 42.1.Et une voix survint des cieux : Tu es mon Fils bien-aimé ; c’est en toi que j’ai pris plaisir.
Mt 4.1-11 ; Lc 4.1-13
12 # 1.12 chasse : autre traduction pousse ; même verbe v. 34,39,43 etc. ; voir aussi Mt 4.1-11 ; Lc 4.1-13. En grec le verbe est au présent, comme souvent dans les récits de Mc où l’irruption de ce temps sert, au moins dans certains cas, à mettre en valeur des éléments marquants du récit ; la fréquence de ce trait, qui ressort nettement d’une comparaison avec Mt et Lc, est caractéristique du style heurté, voire haletant de Mc (p. ex. v. 21,30,40 ; 2.4 ; 3.20 ; 4.38 ; 5.15,22 ; 6.48 ; 11.4 ; 14.12s,63,67 ; 15.16ss ; 16.4 ; voir aussi v. 10n pour le terme traduit ici par Aussitôt, et l’introduction à l’Evangile selon Marc♦). Aussitôt l’Esprit le chasse au désert. 13#1.13 Il passa : litt. il était. – quarante jours Mt 4.2+. – mis à l’épreuve ou tenté : cf. 8.11 ; 10.2 ; 12.15 ; 14.38 ; Mt 4.1n ; Hé 2.18 ; 4.15. – le Satan ou Satan (voir démon) ; 3.23,26}} ; 4.15 ; 8.33}} ; cf. Jb 1.6n ; Mt 4.10 ; Lc 10.18 ; 13.16 ; 22.3,31 ; Jn 13.27 ; Ac 5.3 ; 26.18 ; Rm 16.20 ; 1Co 5.5 ; 7.5 ; 2Co 2.11 ; 11.14 ; 12.7 ; 1Th 2.18 ; 2Th 2.9 ; 1Tm 1.20 ; 5.15 ; Ap 2.9,13,24 ; 3.9 ; 12.9 ; 20.7 ; en grec ce nom n’apparaît sans article qu’en Mc 3.23 ; Lc 22.3 ; 2Co 12.7. – avec les bêtes sauvages : cf. Es 11.6-9 ; 34.11-15 ; Ps 91.13 ; Jb 5.22s. – les anges : cf. Ps 91.11s ; Jn 1.51. – le servaient v. 31 ; 10.45 ; 15.41 ; Mt 4.11n ; Lc 8.3+ ; 22.43 ; Jn 12.2.Il passa quarante jours dans le désert, mis à l’épreuve par le Satan. Il était avec les bêtes sauvages, et les anges le servaient.
Les quatre premiers disciples
Mt 4.12-17 ; Lc 4.14-15 ; cf. Jn 4.1-3,43-46
14 # 1.14 Après que Jean eut été livré : cf. 6.17 ; Mt 4.12+ss ; Lc 3.20 ; Jn 3.24. – Jésus vint en Galilée Lc 4.14s ; Jn 3.24 ; 4.1-3,43-46. – la bonne nouvelle de Dieu v. 1n ; certains mss portent la bonne nouvelle du règne de Dieu ; cf. Es 61.1-3 ; Rm 1.1 ; 15.16 ; 2Co 11.7. Après que Jean eut été livré, Jésus vint en Galilée ; il proclamait la bonne nouvelle de Dieu 15#1.15 Le temps est accompli : autre traduction le moment est venu ; le mot grec kaïros, ici rendu par temps (10.30) et ailleurs par saison (11.13) ou moment (12.2 ; 13.33), désigne moins le temps en général qu’une durée ou un moment qualifiés, notamment le moment opportun ou l’occasion pour telle ou telle action, et plus particulièrement le moment attendu de l’intervention divine ; Mt 8.29+ ; Jn 7.6ss ; Ep 1.10 ; Rm 3.26n ; Hé 11.15n ; 1P 1.5n. Voir aussi (autres termes) Mc 13.20 et Dn 7.22 ; 12.4-9 ; Ga 4.4. – s’est approché ou est là (même forme verbale 14.42) ; Mt 3.2n. – Changez radicalement : cf. 6.12. – croyez (ou ayez foi en) la bonne nouvelle : autre traduction croyez, à cause de la bonne nouvelle, v. 1n ; cf. Col 1.5s ; 1Th 1.5s,9 ; 2.13.et disait : Le temps est accompli et le règne de Dieu s’est approché. Changez radicalement et croyez à la bonne nouvelle.
Mt 4.18-22 ; cf. Lc 5.1-11 ; Jn 1.35-51
16 # 1.16 Cf. 2.14 ; 3.13-19 ; 6.7-13,30 ; 1R 19.19s ; Mt 4.18-22 ; Lc 5.1-11 ; Jn 1.35-51. – En passant : même verbe 2.14 ; 15.21 ; Mt 9.9,27 ; 20.30 ; Jn 9.1 ; 1Co 7.31 ; 1Jn 2.8,17 ; cf. Evangile selon Thomas 42 : « Jésus a dit : “Devenez passant.” » – la mer (ou lac ) de Galilée 2.13 ; 3.7s ; 4.1s ; 5.21 ; Lc 5.1-3. En passant au bord de la mer de Galilée, il vit Simon et André, frère de Simon, qui jetaient leurs filets dans la mer – car ils étaient pêcheurs. 17#1.17 à ma suite : litt. derrière moi, cf. v. 7n ; 2R 6.19 ; Mt 4.19n. – pêcheurs d’humains ou d’hommes, de gens (Mt 5.13+) ; cf. Jr 16.16 ; Ez 12.13 ; 47.10 ; Ha 1.15,17 ; Mt 13.47-50.Jésus leur dit : Venez à ma suite, et je vous ferai devenir pêcheurs d’humains. 18#1.18 V. 20 ; 10.28.Aussitôt ils laissèrent leurs filets et le suivirent. 19#1.19 3.17 ; 10.35 ; Mt 4.21+ ; Lc 9.54. – dans leur bateau : litt. dans le bateau.En allant un peu plus loin, il vit Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, qui étaient aussi dans leur bateau, à réparer les filets. 20#1.20 V. 18+. – les employés : même terme Jn 10.12s. – à sa suite : litt. derrière lui, cf. v. 7n,17n.Aussitôt il les appela ; ils laissèrent leur père Zébédée dans le bateau avec les employés, et ils s’en allèrent à sa suite.
L’homme possédé d’un esprit impur
Lc 4.31-37
21 # 1.21 Capharnaüm 9.33 ; Mt 4.13n ; 9.1n ; 11.23 ; Lc 4.23 ; Jn 2.12. – synagogue / sabbat 3.1s ; 6.2 ; Lc 4.16 ; 6.6 ; 13.10. Ils entrent dans Capharnaüm. S’étant rendu à la synagogue le jour du sabbat, il se mit à enseigner. 22#1.22 ébahis 6.2 ; 7.37 ; 10.26 ; 11.18. – enseignement / autorité (ou pouvoir, droit) v. 27 ; voir aussi 2.10,24n ; 11.28-33 ; 13.34 ; cf. Jn 1.12n ; 1Co 8.9n. – pas comme les scribes Mt 7.28-29n ; Jn 7.46.Ils étaient ébahis de son enseignement ; car il enseignait comme quelqu’un qui a de l’autorité, et non pas comme les scribes.
23 # 1.23 justement : le même mot grec est traduit ailleurs par aussitôt (v. 10n) ; cf. 5.2. – possédé d’un esprit impur (voir pur, impur) : litt. dans un esprit impur ou d’esprit impur, de même en 5.2 ; cf. 3.11,30 ; 5.8,13 ; 6.7 ; 7.25 ; 9.25 ; Mt 10.1 ; 12.43}} ; Lc 4.33,36 ; 6.18 ; 8.29 ; 9.42 ; Ac 5.16 ; 8.7 ; Ap 16.13 ; 18.2 ; voir aussi Za 13.2n ; Testament de Benjamin 5.2 : « Si vous faites le bien, alors les esprits impurs fuiront loin de vous, et les bêtes sauvages vous craindront. Car celui qui respecte les bonnes œuvres et dont la pensée est éclairée, celui-là, les ténèbres s’enfuient loin de lui. » Il se trouvait justement dans leur synagogue un homme possédé d’un esprit impur, qui s’écria : 24#1.24 Pourquoi te mêles-tu de nos affaires : litt. quoi à nous et à toi, c.-à-d. qu’avons-nous de commun, nous et toi ? (réponse sous-entendue : rien) ; on pourrait aussi traduire laisse-nous tranquilles, 5.7}} ; cf. Jn 2.4n ; formules comparables en Jg 11.12 ; 1R 17.18 ; 2R 3.13 ; Os 14.9 ; 2Ch 35.21 ; cf. Actes de Thomas 45.1 (paroles des démons dans un récit d’exorcisme) : « Que nous veux-tu, participant des saints mystères de Dieu ? Pourquoi veux-tu notre destruction, alors que pour lors notre temps n’est pas arrivé ? Pourquoi cherches-tu à prendre le pouvoir qui nous a été donné, alors que, jusqu’à maintenant, notre confiance repose sur lui ? » – le Nazaréen ou Nazarénien, c.-à-d. l’homme de Nazareth 10.47 ; 14.67 ; 16.6 ; Lc 4.34 ; 24.19 ; cf. Mt 2.23n. – Es-tu venu... : autre traduction Tu es venu... pour notre perte ou pour nous faire périr : cf. 1Jn 3.8 ; voir aussi Lc 10.18 ; Ap 20.10. – le Saint de Dieu Lc 4.34 ; Jn 6.69 ; Ac 3.14 ; 4.27,30 ; cf. Ps 106.16.Pourquoi te mêles-tu de nos affaires, Jésus le Nazaréen ? Es-tu venu pour notre perte ? Je sais bien qui tu es : le Saint de Dieu ! 25#1.25 le rabroua : le verbe grec évoque une réprobation catégorique, un blâme brutal, une censure qui n’admet pas de discussion ; il s’agit souvent d’une parole d’exorcisme ; cf. 3.12 ; 4.39 ; 8.30,32s ; 9.25 ; 10.13,48 ; Mt 8.26+ ; Lc 4.35+ ; on le traduit également par reprendre Lc 17.3 ; 19.39n ; 2Tm 4.2 ; voir aussi Jd 9 ; cf. Za 3.2, Ps 68.31 ; 106.9 (même verbe grec dans LXX) ; voir Es 17.13+ ; Ps 9.6+. – Tais-toi : cf. v. 34,44+ ; 3.11s ; 5.43 ; 7.36 ; 8.26,30 ; 9.9 ; 16.8 ; Mt 8.4+ ; 22.12n ; Lc 4.41 ; 5.14 ; 8.56. – de cet homme : litt. de lui.Jésus le rabroua, en disant : Tais-toi et sors de cet homme. 26#1.26 le secouant violemment 9.20,26. – un grand cri : cf. 5.7 ; 15.34.L’esprit impur sortit de lui en le secouant violemment et en poussant un grand cri. 27#1.27 effrayés : autre traduction en émoi ; cf. v. 22 ; même verbe en 10.24,32 ; forme dérivée en 9.15n ; voir aussi Lc 4.36 ; 5.9 ; Ac 3.10s ; voir aussi crainte. – ils débattaient 8.11 ; 9.10,14,16 ; 12.28. – Qu’est-ce donc ? litt. qu’est-ce que cela ? cf. 4.41. – quelle autorité : litt. avec autorité, pouvoir ou peut-être liberté, cf. v. 22+.Tous furent effrayés ; ils débattaient entre eux : Qu’est-ce donc ? Un enseignement nouveau, et quelle autorité ! Il commande même aux esprits impurs, et ils lui obéissent ! 28#1.28 Mt 4.24 ; 9.26. – se répandit : litt. sortit. – la Galilée : litt. la région de la Galilée, cf. Lc 4.37.Et sa renommée se répandit aussitôt dans toute la Galilée.
Guérisons de malades et de démoniaques
Mt 8.14-17 ; Lc 4.38-41
29 # 1.29 ils se rendirent : certains mss ont le singulier : il se rendit . – Jacques et Jean v. 19. – Simon et André v. 16. En sortant de la synagogue, ils se rendirent, avec Jacques et Jean, chez Simon et André. 30#1.30 fièvre Ac 28.8.La belle-mère de Simon était alitée, elle avait de la fièvre ; aussitôt on lui parle d’elle. 31#1.31 la fit lever : le verbe signifie aussi, selon les contextes, réveiller ou ressusciter 2.9ss ; 3.3 ; 4.27n,38 ; 5.41 ; 6.14,16 ; 9.27 ; 10.49 ; 12.26 ; 13.8,22 ; 14.28,42 ; 16.6,14 ; voir aussi Mt 2.13n ; Lc 1.69n ; Jn 2.19n. – en lui saisissant la main 5.41}} ; 9.27. – la fièvre la quitta Jn 4.52. – les servir : comme au v. 13.Il s’approcha et la fit lever en lui saisissant la main ; la fièvre la quitta, et elle se mit à les servir.
32 # 1.32 après le coucher du soleil : c.-à-d. après la fin du sabbat (v. 21). – on lui amenait : autre traduction on se mit à lui amener . – malades / démoniaques v. 34 ; 3.10s ; 6.13 ; cf. 9.20 ; Mt 8.16 ; Lc 6.18 ; Ac 5.16 ; 8.7. Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous les malades et les démoniaques. 33#1.33 2.2 ; 3.8 ; 6.55.Toute la ville était rassemblée devant la porte. 34#1.34 malades / démons v. 32+. – il ne laissait pas les démons parler v. 25+ ; cf. Ac 16.17s.Il guérit beaucoup de malades qui souffraient de divers maux et chassa beaucoup de démons ; il ne laissait pas les démons parler, parce qu’ils le connaissaient.
Proclamation en Galilée
Lc 4.42-43
35 # 1.35 6.46 ; Mt 14.23 ; Lc 3.21 ; 4.42 ; 9.28+. Au matin, alors qu’il faisait encore très sombre, il se leva et sortit pour aller dans un lieu désert où il se mit à prier. 36Simon et ceux qui étaient avec lui s’empressèrent de le rechercher. 37#1.37 Cf. Jn 6.24.Quand ils l’eurent trouvé, ils lui disent : Tous te cherchent. 38#1.38 Lc 4.43. – je proclame le message : litt. je proclame (de même v. 39) ; v. 4n ; 3.14 ; 16.20 ; cf. Mt 11.1n. – sorti (sans doute de la ville, cf. v. 35) : cf. v. 29 ; 2.12s ; Lc 4.43 ; voir aussi Jn 1.43n ; 8.42+.Il leur répond : Allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que là aussi je proclame le message ; car c’est pour cela que je suis sorti.
Mt 4.23 ; Lc 4.44
39 # 1.39 Mt 9.35 ; voir aussi démon . Et il se rendit dans toute la Galilée, proclamant le message dans leurs synagogues et chassant les démons.
Jésus guérit un lépreux
Mt 8.1-4 ; Lc 5.12-16
40 # 1.40 lépreux Ex 4.6 ; Lv 13–14 ; Nb 5.2s ; 12.10ss ; Dt 24.8 ; 2R 5.27 ; 7.3ss ; Mt 8.2 ; 10.8 ; 11.5 ; voir Lv 13.2n. – se mettant à genoux : cette précision est absente de certains mss. – Un papyrus égyptien (Egerton 2) du IIe ou du IIIe s., reconstitué, porterait le texte suivant : « Et voici qu’un lépreux s’avança vers lui et dit : “Maître Jésus, à force de cheminer avec des lépreux et de manger avec eux à l’auberge, j’ai contracté la lèpre moi aussi. Cependant, si tu le veux, je peux être purifié.” Le Seigneur lui dit alors : “Je le veux, sois purifié.” Et aussitôt la lèpre le quitta. Jésus lui dit : “Va, montre-toi aux prêtres, fais l’offrande pour la purification comme l’a prescrit Moïse et ne pèche plus.” » Un lépreux vient à lui et, se mettant à genoux, il le supplie : Si tu le veux, tu peux me rendre pur. 41#1.41 Emu : certains mss portent en colère ; le terme correspondant est absent du récit parallèle de Matthieu ; cf. v. 43n ; 3.5 ; voir aussi 8.2 ; 9.22 ; Mt 9.36n ; 18.27 ; 20.34 ; Lc 7.13 ; 10.33 ; 15.20. – le toucha : autre traduction possible toucha la sienne (la main du lépreux) 3.10 ; 5.27s ; 6.56 ; 7.33 ; 8.22 ; 10.13}} ; Lc 6.19 ; cf. Ac 5.15 ; 19.11s ; voir aussi Lv 13.43-46. – sois pur : litt. sois rendu pur, même verbe v. 40,42.Emu, il tendit la main, le toucha et dit : Je le veux, sois pur. 42#1.42 il était pur : litt. il fut rendu pur.Aussitôt la lèpre le quitta ; il était pur. 43#1.43 Jésus : sous-entendu dans le texte. – s’emportant contre lui ou réagissant vivement à son égard, le grondant ; même verbe 14.5 ; Mt 9.30 ; Jn 11.33n,38 ; voir aussi Mc 3.5 ; 9.19. – le chassa v. 12n.Jésus, s’emportant contre lui, le chassa aussitôt 44#1.44 Garde-toi de rien dire : cf. v. 25+. – va te montrer au prêtre Lv 13.49 ; Lc 17.14. – ce que Moïse a prescrit Lv 14.1-32. – témoignage 6.11 ; 13.9 ; Mt 8.4+ ; Jc 5.3n.en disant : Garde-toi de rien dire à personne, mais va te montrer au prêtre, et présente pour ta purification ce que Moïse a prescrit ; ce sera pour eux un témoignage. 45#1.45 parti : litt. sorti. – proclamer v. 4n. – chose et Parole traduisent deux sens possibles du même mot grec ; cf. 2.2 ; 4.14-20,33 ; 8.32n ; Ac 4.29+. – Jésus... : litt. il ne pouvait plus... ouvertement : terme apparenté à celui qui est traduit par se manifester en 4.22n ; cf. Jn 7.10n.Mais lui, une fois parti, se mit à proclamer la chose haut et fort et à répandre la Parole, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville. Il se tenait dehors, dans les lieux déserts, et on venait à lui de toutes parts.
Loading reference in secondary version...