12
Les épis arrachés
Mc 2.23-28 ; Lc 6.1-5
1 # 12.1 Cf. Dt 23.26. En ce temps-là, Jésus traversa des champs de blé un jour de sabbat. Ses disciples, qui avaient faim, se mirent à arracher des épis et à manger. 2#12.2 pharisiens 9.34+. – Cf. Ex 31.14 ; 34.21 ; Dt 5.14. D’après la tradition juive, le glanage était assimilé à la moisson et au vannage, activités interdites pendant le sabbat.Voyant cela, les pharisiens lui dirent : Tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat. 3#12.3 N’avez-vous pas lu 19.4 ; 21.16 ; 22.31. – David... 1S 21.3-7.Mais il leur dit : N’avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui ? 4#12.4 ils mangèrent : certains mss portent il mangea. – pains offerts Ex 25.30 ; 35.13 ; 39.36 ; 40.23 ; Lv 24.5ss ; Nb 4.7 ; 1R 7.48 ; 1Ch 9.32 ; 2Ch 4.19.– comment il entra dans la maison de Dieu et comment ils mangèrent les pains offerts, alors qu’il n’était permis d’en manger ni à lui, ni à ceux qui étaient avec lui, mais aux prêtres seuls ? 5#12.5 dans la Loi : cf. 23.23 ; Lc 2.23+s ; 10.26. Sur l’activité des prêtres le jour du sabbat, voir Lv 24.8 ; Nb 28.9 ; cf. Jn 7.22s.Ou encore, n’avez-vous pas lu dans la Loi que, les jours de sabbat, les prêtres profanent le sabbat dans le temple sans se rendre coupables ? 6#12.6 Cf. 12.41s ; 1R 8.27.Or, je vous le dis, il y a ici plus grand que le temple. 7#12.7 9.13+ ; Os 6.6.Si vous saviez ce que signifie : Je veux la compassion et non le sacrifice, vous n’auriez pas condamné des innocents. 8#12.8 Fils de l’homme 8.20n ; 9.6. – maître ou Seigneur.Car le Fils de l’homme est maître du sabbat.
L’homme à la main paralysée
Mc 3.1-6 ; Lc 6.6-11
9Il partit de là et se rendit à leur synagogue. 10#12.10 paralysée ou atrophiée, litt. sèche ; cf. 13.6 ; 21.19s ; 1R 13.4. D’après Jérôme (voir Vg), l’ Evangile des nazaréens aurait décrit cet homme comme un maçon, mettant dans sa bouche la demande suivante : « J’étais maçon, et c’est par mes mains que j’arrivais à vivre ; je t’en prie, Jésus, rends-moi la santé, de façon à ce que je n’aie pas la honte de mendier ma nourriture. » – Ils demandèrent à Jésus : litt. ils lui demandèrent (ou on lui demanda). – Est-il permis Mc 3.4n ; Lc 14.3. – faire une guérison : même verbe en 8.7n. – sabbat v. 2n. – l’accuser 27.12 ; Jn 8.6 ; cf. Lc 20.20.Il se trouvait là un homme qui avait la main paralysée. Ils demandèrent à Jésus : Est-il permis de faire une guérison un jour de sabbat ? C’était afin de l’accuser. 11#12.11 Lc 14.5 ; cf. Ecrit de Damas (Qumrân) 11.13s : « Qu’on n’aide pas une bête à mettre bas le jour du sabbat ; et si elle tombe dans une citerne ou dans une fosse, qu’on ne la relève pas le sabbat. » – retirer : le même verbe est traduit ailleurs par réveiller, relever, parfois au sens de ressusciter, cf. 2.13n.Il leur répondit : Lequel d’entre vous, s’il n’a qu’un seul mouton et que celui-ci tombe dans une fosse un jour de sabbat, ne le saisira pour l’en retirer ? 12#12.12 un être humain... : cf. 6.26 ; 10.31. – Sur l’ensemble, cf. Mc 2.27 ; Jn 5.17.Or un être humain vaut plus qu’un mouton, combien plus ! Ainsi il est permis de faire du bien un jour de sabbat. 13#12.13 redevint : litt. fut rétablie, cf. Mc 3.5.Alors il dit à l’homme : Tends ta main. Il la tendit, et elle redevint saine comme l’autre.
14 # 12.14 22.15 ; Jn 5.18 ; 11.53. Les pharisiens sortirent et tinrent conseil contre lui, sur les moyens de le faire disparaître.
Jésus, le serviteur de Dieu
15 # 12.15 l’apprit et : litt. (l’)ayant su, même forme verbale en 16.8 ( s’en rendit compte ) ; 22.18 ( connaissait ) ; 26.10 ( s’en aperçut ) ; cf. Mc 2.8 ; Jn 2.24s. – se retira 10.23+. – De grandes foules... : certains mss portent beaucoup le suivirent . – guérit 19.2 ; Lc 6.17-19. Mais Jésus l’apprit et se retira de là. De grandes foules de gens le suivirent ; il les guérit tous, 16#12.16 8.4+. – en les rabrouant 8.26n. – ne parlent pas de lui : litt. ne le rendent pas manifeste, de même Mc 3.12.en les rabrouant pour qu’ils ne parlent pas de lui, 17#12.17 du prophète Esaïe 1.22+ ; Es 42.1-4.afin que s’accomplisse ce qui avait été dit par l’entremise du prophète Esaïe :
18 # 12.18 Cf. Es 41.9 ; 49.5s ; Ag 2.23. Le mot traduit par serviteur est le même qu’en 8.6n ; il est également employé à propos de Jésus en Ac 3.26+. – bien-aimé... 3.17n ; 17.5. – j’ai pris plaisir : autre traduction mon âme a pris plaisir, cf. 10.28n ; 11.29n ; 26.38n. – Esprit 3.16 ; Es 11.2 ; Lc 4.18. – justice : litt. jugement, de même au v. 20. Voici mon serviteur, celui que j’ai choisi,
mon bien-aimé, celui en qui j’ai pris plaisir.
Je mettrai mon Esprit sur lui
et il annoncera la justice aux nations.
19 # 12.19 Il ne cherchera pas la dispute : le verbe grec, qui n’apparaît qu’ici dans le N.T., est de la même racine que le mot traduit par dispute en Rm 1.29 ; cf. 2Tm 2.24. – dans les grandes rues : cf. 6.2,5. Il ne cherchera pas la dispute, il ne criera pas,
et personne n’entendra sa voix dans les grandes rues.
20 # 12.20 froissé Es 57.15 ; 65.8 ; Ps 51.19. – le lumignon : autre traduction la mèche . – justice v. 18n ; Es 11.4s ; Ps 45.5-8. Il ne brisera pas le roseau froissé,
et il n’éteindra pas le lumignon qui fume
jusqu’à ce qu’il ait porté la justice à la victoire ;
21 # 12.21 Es 11.10 ; Rm 15.12. – les nations ou les gens des nations, les non-Juifs, 4.15n. – en son nom : cf. 18.5 ; voir Jn 1.12+. et les nations mettront leur espérance en son nom.
Jésus a-t-il partie liée avec les démons ?
Mc 3.22-27 ; Lc 11.14-23 ; cf. Mt 9.32-34
22 # 12.22 Cf. 9.32ss. Alors on lui amena un démoniaque aveugle et muet, et il le guérit, de sorte que le muet parlait et voyait. 23#12.23 stupéfaites : voir Mc 2.12n. – Fils de David 9.27+.Toutes les foules, stupéfaites, disaient : N’est-ce pas là le Fils de David ? 24#12.24 9.34n.L’ayant appris, les pharisiens dirent : Il ne chasse les démons que par Béelzéboul, prince des démons !
25 # 12.25 Connaissant leurs pensées 9.4n. – va à sa ruine : le verbe correspondant est dérivé du mot habituellement traduit par désert. Connaissant leurs pensées, il leur dit : Tout royaume divisé contre lui-même va à sa ruine, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut tenir. 26#12.26 le Satan : autre traduction Satan ; le mot grec correspondant transcrit un terme hébreu ou araméen qui signifie (l’)adversaire (Jb 1.6n ; 1Ch 21.1n) ; il est généralement employé avec l’article, exceptionnellement sans (Mc 3.23 ; Lc 22.3 ; 2Co 12.7) ; on peut le considérer soit comme un titre, soit comme un nom propre (en grec l’article peut être utilisé aussi pour les noms propres). Voir démon, diable, Satan.Si le Satan chasse le Satan, il est divisé contre lui-même : comment donc son royaume tiendra-t-il ? 27#12.27 vos fils, c.-à-d., selon toute vraisemblance, vos disciples ; cf. Ac 19.13ss. – vos juges v. 41s.Et si, moi, je chasse les démons par Béelzéboul, vos fils, par qui les chassent-ils ? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges. 28#12.28 1Jn 3.8. – l’Esprit de Dieu : cf. 3.16 ; voir aussi Rm 15.19 ; 1Co 7.40 ; 12.3 ; 1Jn 4.2. – règne ou royaume... Lc 17.21. – est parvenu jusqu’à vous : autre traduction vous a atteints, cf. Lc 11.20n.Mais si c’est par l’Esprit de Dieu que, moi, je chasse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est parvenu jusqu’à vous. 29#12.29 Es 49.24 ; 53.12 ; voir Mc 3.27+. Le mot traduit par biens signifie aussi, selon les contextes, objets, affaires, ustensiles, vases (cf. Rm 9.21n) ; il a également le sens d’ instrument (Ac 9.15n).Comment quelqu’un pourrait-il entrer dans la maison d’un homme fort et s’emparer de ses biens sans avoir d’abord lié cet homme fort ? Alors seulement il pillera sa maison. 30#12.30 Cf. 6.24 ; Mc 9.40}}. – rassemble ou recueille, cf. 3.12 ; 13.30.Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui ne rassemble pas avec moi disperse.
L’être humain sera jugé sur ses paroles
Mc 3.28-29 ; Lc 12.10
31 # 12.31 Ac 7.51 ; 1Tm 1.13 ; Hé 6.4-6 ; 10.26-29 ; 1Jn 5.16. – aux humains : autres traductions aux hommes ; aux gens (de même v. 36 ; cf. 5.13+). C’est pourquoi, je vous le dis, tout péché, tout blasphème sera pardonné aux humains, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera pas pardonné. 32#12.32 le Fils de l’homme 8.20n. – parlera contre l’Esprit saint : cf. Mc 3.29n. – ce monde-ci / le monde à venir : le judaïsme du Ier s. apr. J.-C. distinguait ainsi l’ère ou l’âge (le terme grec est traditionnellement transcrit éon et traduit par siècle, cf. Rm 12.2n ; Ga 1.5n) présent, caractérisé par l’épreuve et le péché, et l’âge messianique qui verrait l’accomplissement de toutes les espérances des justes ; cf. 13.22,39s,49 ; Ep 1.21 ; Hé 6.5. – Evangile selon Thomas 44 : « Jésus a dit : “Celui qui a blasphémé contre le Père, on lui pardonnera, et celui qui a blasphémé contre le Fils, on lui pardonnera ; mais celui qui a blasphémé contre l’Esprit saint, on ne lui pardonnera point, ni sur la terre ni au ciel.” »Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné, mais quiconque parlera contre l’Esprit saint, il ne lui sera pardonné ni dans ce monde-ci, ni dans le monde à venir.
Mt 7.16-20 ; Lc 6.43-45
33 # 12.33 Autres traductions : faites que l’arbre soit bon, et son fruit sera beau ; faites que l’arbre soit malade et son fruit sera pourri ; jugez l’arbre bon et son fruit beau, ou jugez l’arbre malade et son fruit pourri ; bon et beau traduisent un même mot grec, de même malade et pourri ; cf. 3.10 ; 5.16 ; 7.17nss ; 13.8n. Cf. Evangile selon Thomas 45 : « Jésus a dit : “On ne récolte pas des raisins parmi les épines, et l’on ne cueille pas des figues dans les buissons, car ils ne donnent pas de fruit. Un homme bon produit du bien de son trésor ; un homme méchant produit des choses pernicieuses du mauvais trésor qui est dans son cœur, car de l’abondance du cœur il produit des choses pernicieuses.” » Voir aussi Jn 8.25n. Ou bien faites que l’arbre soit bon et que son fruit soit beau, ou bien faites que l’arbre soit malade et que son fruit soit pourri ; car on connaît l’arbre à son fruit. 34#12.34 Vipères 3.7n. – comment pourriez-vous : autre traduction comment pouvez-vous. – mauvais 7.11. – cœur / bouche 15.18 ; Lc 6.45.Vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, mauvais comme vous l’êtes ? Car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. 35#12.35 Cf. 13.52 ; Pr 10.20s ; Rm 8.7. – trésor : cf. 6.19+ ; Pr 2.4 ; 8.21 ; 21.20.L’homme bon, de son bon trésor, tire du bon ; l’homme mauvais, de son mauvais trésor, tire du mauvais. 36#12.36 jour du jugement 10.15+. – En grec, rendre compte se dit (litt.) rendre parole (logos, cf. v. 37n) ; Lc 16.2. – paroles : grec rhèma (70 fois dans le N.T.) Jc 3.1,6 ; Jd 15. – inutiles : litt. inactives ; autres traductions oiseuses, futiles ; même terme 20.3,6 (sans rien faire) ; cf. Dt 32.47 ; Pr 13.3.Je vous le dis : au jour du jugement, les humains rendront compte de toutes les paroles inutiles qu’ils auront proférées. 37#12.37 Le mot paroles traduit ici le grec logos (330 fois dans le N.T.), voir v. 36n. Cf. Jb 15.12s ; Lc 19.22.Car c’est par tes paroles que tu seras justifié, et c’est par tes paroles que tu seras condamné.
Le signe de Jonas ; la reine du Sud
Mt 16.1-4 ; Mc 8.11-12 ; Lc 11.16,29-32
38 # 12.38 scribes / pharisiens : cf. 5.20 ; 15.1 ; 22.46 ; 23.2,13ss. – Maître : au sens d’ enseignant . – signe ou miracle ; 16.1-4}}. Cf. Lc 23.8 ; Jn 2.11n ; 4.48 ; 1Co 1.22 ; voir aussi Jg 6.17+. Alors quelques-uns des scribes et des pharisiens dirent : Maître, nous voudrions voir un signe de ta part. 39#12.39 génération mauvaise v. 45 ; 16.4 ; 17.17}} ; Dt 32.5,20 ; Es 57.3 ; Jr 2.31 ; 7.29 ; Ps 78.8 ; Mc 8.38 ; Lc 9.41 ; Ac 2.40 ; Ph 2.15. – recherche ou demande. – prophète Jonas : voir « Le “signe” de Jonas »♦.Il leur répondit : Une génération mauvaise et adultère recherche un signe ; il ne lui sera pas donné d’autre signe que le signe du prophète Jonas. 40#12.40 Jon 2.1. Le mot grec traduit par grand poisson ici est celui qui est utilisé, dans LXX, pour le récit de Jonas ; il est également employé pour les monstres marins de Gn 1.21. C’est lui qui a donné notre mot cétacé. – Fils de l’homme v. 8,32 ; cf. 8.20n ; 10.23 ; 11.19 etc. – Voir cœur. – Cf. 16.21+ ; Ep 4.9.En effet, tout comme Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre du grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le cœur de la terre. 41#12.41 Ninive : ancienne capitale de l’empire assyrien ; voir Jon 3.5ss. – se lèveront : autre traduction ressusciteront (autre verbe au v. 42). – condamneront : cf. v. 27 ; Rm 2.27. – changé radicalement 3.2n. – plus que v. 6.Les hommes de Ninive se lèveront, lors du jugement, avec cette génération, et ils la condamneront, parce qu’ils ont changé radicalement à la proclamation de Jonas ; et pourtant il y a ici plus que Jonas. 42#12.42 1R 10.1-10. – se réveillera ou se lèvera, ressuscitera, cf. 2.13n ; 8.25 ; Jn 12.1.La reine du Sud se réveillera, lors du jugement, avec cette génération, et elle la condamnera, parce qu’elle est venue des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon ; et pourtant il y a ici plus que Salomon.
Le retour de l’esprit impur
Lc 11.24-26
43 # 12.43 Es 34.14 ; Ap 18.2. – esprit impur (voir pur, impur) 10.1n. – l’être humain : autre traduction l’homme (même terme au v. 45). Lorsque l’esprit impur est sorti de l’être humain, il passe par des lieux arides, cherche du repos et n’en trouve pas. 44#12.44 1P 5.8.Alors il se dit : « Je vais retourner dans ma maison, celle d’où je suis sorti. » Quand il arrive, il la trouve vide, balayée et ornée. 45#12.45 sept Lc 8.2. – pire Jn 5.14 ; 2P 2.20. – génération mauvaise v. 39+.Alors il s’en va chercher sept autres esprits plus mauvais que lui ; ils entrent là et s’installent, et la condition dernière de cet homme-là est pire que la première. Il en sera de même pour cette génération mauvaise.
La vraie famille de Jésus
Mc 3.31-35 ; Lc 8.19-21
46 # 12.46 13.55}} ; Mc 3.21 ; Jn 7.3-5 ; Ac 1.14. Comme il parlait encore aux foules, sa mère et ses frères se tenaient dehors et cherchaient à lui parler. 47#12.47 Ce v. qui manque dans certains mss de Mt se retrouve, à quelques variantes près, en Mc 3.32 et Lc 8.20.Quelqu’un lui dit : Ta mère et tes frères se tiennent dehors, et ils cherchent à te parler. 48Mais il répondit à celui qui le lui disait : Qui est ma mère ? Qui sont mes frères ? 49#12.49 mes frères : cf. 25.40 ; 28.10 ; Jn 20.17 ; Rm 8.29 ; Hé 2.11,17.Puis il étendit la main sur ses disciples et dit : Voici ma mère et mes frères ! 50#12.50 7.21 ; Jn 15.14.En effet, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, ma sœur et ma mère.
Loading reference in secondary version...