1
Dieu aime Israël
1 # 1.1 Sentence Es 13.1n ; Jr 23.33ss ; avec LXX et Vg, certains traduisent ici proclamation de la parole... ; cf. Za 9.1 ; 12.1. – Malachie signifie mon messager ou mon ange ; LXX traduit ici son messager ou son ange (cf. 2.7n ; 3.1n). Sentence, parole du Seigneur à Israël, par l’intermédiaire de Malachie.
2 # 1.2 Je vous aime : autre traduction je vous ai aimés, Dt 4.37 ; 7.8 ; Jr 31.3 ; Os 11.1 ; cf. Es 49.14 ; 54 ; 59.9ss ; Ag 2.21s ; Za 1.14,17 ; 2.14s ; 8.2. – En quoi... ? cf. v. 6s ; 2.14,17 ; 3.7s,13. – Esaü (= Edom, v. 3s) / Jacob (= Israël, v. 1,5 ; 2.12) : cf. Gn 25–27 ; 36 ; 1R 11.15 ; Es 34.5ss ; Jr 49.7ss ; Jl 4.19 ; Ab 6 ; voir aussi Es 41.8ss ; 43.1ss ; Jr 30.10 ; Os 12.3s ; sur l’opposition de l’ amour et de la haine, qui peut être relative (aimer ou détester = aimer plus ou moins) ou absolue, cf. Gn 29.31n ; Dt 21.15n ; Mt 6.24 ; Lc 14.25s ; voir Rm 9.13 ; cf. 4 Esdras 3.16 : « Tu te choisis Jacob et tu rejetas Esaü. » Je vous aime, dit le Seigneur,
mais vous dites :
« En quoi nous aimes-tu ? »
Esaü n’est-il pas frère de Jacob ?
– déclaration du Seigneur.
Cependant j’ai aimé Jacob,
3 # 1.3 lieu dévasté / chacals : cf. Jr 9.10 ; 10.22 ; 49.33 (termes très proches) ; certains, d’après LXX, traduisent le dernier vers comme suit : et de son patrimoine des pâturages du désert ; cf. Jr 9.9 ; ou des cachettes abandonnées ; cf. Gn 27.39 ; Jr 49.6 ; Ab 3,6. et j’ai détesté Esaü :
j’ai fait de ses montagnes un lieu dévasté,
j’ai livré son patrimoine aux chacals du désert.
4 # 1.4 Edom v. 2n ; cf. 2R 16.6 ; Es 63.1ss ; Ez 25.12ss ; 35.1ss ; Jl 4.19 ; Am 1.11s ; Ab ; Ps 137.7 ; Lm 4.21s. – détruits : même verbe en Jr 5.17 ( démanteler ). – nous rebâtirons : cf. Es 9.8s. – le S eigneur ... des Armées 1S 1.3n. – pour toujours Ab 10.Si Edom dit : « Nous avons été détruits,
mais nous rebâtirons les ruines ! »
– ainsi parle le Seigneur (YHWH) des Armées :
Qu’ils bâtissent, je raserai !
On les appellera « Territoire de la méchanceté »,
« Peuple contre lequel le Seigneur est furieux pour toujours ».
5 # 1.5 Vos yeux le verront Ps 91.8. – Le S eigneur est grand Ps 48.2+. – au-dessus... : autre traduction par-delà les frontières d’Israël.Vos yeux le verront,
et vous direz vous-mêmes :
« Le Seigneur est grand
au-dessus du territoire d’Israël ! »
Un culte indigne du Seigneur
6 # 1.6 fils / père : cf. 3.17s,24 ; Ex 20.12 ; Dt 21.18ss ; voir aussi Ex 4.22 ; Dt 32.5s ; Es 1.2 ; 43.6 ; Jr 3.4 ; Os 11.1,4 ; Mt 6.9 ; Jn 8.49. – honore : litt. glorifie ; de même l’honneur qui m’est dû, litt. ma gloire . – un serviteur : LXX ajoute craint ; cf. 3.5+. – maître ou seigneur . – Voir crainte . – prêtres 2.1ss ; Jr 2.8 ; 8.10ss ; Ez 22.26 ; Os 4.4ss ; Mi 3.11 ; So 3.4. – méprisez mon nom : cf. v. 11,14 ; 2.2,5 ; Ps 74.10. Un fils honore son père,
et un serviteur son maître.
Si je suis Père,
où est l’honneur qui m’est dû ?
Si je suis Maître,
où est la crainte qui m’est due ?
– dit le Seigneur (YHWH) des Armées,
à vous, prêtres,
qui méprisez mon nom.
Vous dites : « En quoi avons-nous méprisé ton nom ? »
7 # 1.7 Vous apportez... : cf. 2.12 ; 3.3 ; Am 5.25. – une nourriture : le mot hébreu correspondant est aussi traduit par pain ; cf. Ez 44.7. – t’avons-nous souillé : LXX l’avons-nous souillé (le sacrifice, l’autel ou le nom, v. 6) ; cf. v. 12ns ; voir pur, impur. – La table du S eigneur , c.-à-d. l’ autel ; cf. Ez 44.16 ; 1Co 10.21. – méprisable : cf. v. 6+ ; autres traductions dérisoire, sans importance ; de même au v. 12.Vous apportez sur mon autel une nourriture souillée,
et vous dites :
« En quoi t’avons-nous souillé ? »
C’est en disant :
« La table du Seigneur est chose méprisable. »
8 # 1.8 Cf. Lv 22.17ss ; Dt 15.21. – n’est-ce pas mal ? autre traduction (vous dites :) il n’y a aucun mal à cela ! ton gouverneur : le terme évoque sans doute l’administration perse ; cf. 1R 10.15n ; Esd 8.36 ; Né 2.7,9 ; 5.14s,18 ; 12.26. – t’agréera-t-il : plusieurs mss de LXX portent l’agréera-t-il ; cf. v. 10,13. – Te fera-t-il bon accueil : litt. relèvera-t-il ta face, de même au v. 9. Sur cette expression, voir aussi 2.9n ; Gn 4.7n ; cf. 19.21n ; 32.21n. Quand vous amenez en sacrifice une bête aveugle,
n’est-ce pas mal ?
Quand vous en amenez une boiteuse ou malade,
n’est-ce pas mal ?
Offre-la à ton gouverneur, je te prie :
t’agréera-t-il ?
Te fera-t-il bon accueil ?
dit le Seigneur (YHWH) des Armées.
9 # 1.9 cherchez à apaiser Dieu : litt. caressez donc la face de Dieu (hébreu ’El, cf. Gn 21.33n) ; voir Ex 32.11+. – Voir grâce. bon accueil v. 8n ; certains comprennent est-ce par vous qu’il va faire bon accueil, c.-à-d. est-ce vous qui le rendrez favorable ? Et maintenant, je vous en prie, cherchez à apaiser Dieu,
pour qu’il nous fasse grâce !
C’est de vous que cela vient :
vous fera-t-il bon accueil ?
dit le Seigneur (YHWH) des Armées.
10 # 1.10 Cf. v. 8 ; 2.13 ; 1S 15.22 ; Es 1.11ss ; Jr 6.20 ; 7.21 ; Os 6.9 ; Am 5.21ss. Qui d’entre vous
fermera donc les portes,
afin que vous n’allumiez pas pour rien
le feu sur mon autel ?
Je ne prends aucun plaisir en vous,
dit le Seigneur (YHWH) des Armées,
et je n’agrée pas l’offrande de votre main.
11 # 1.11 du soleil levant... Es 43.5 ; 45.6 ; 59.19 ; Ps 50.1 ; 75.7 ; 103.12 ; 107.3 ; 113.3n ; Lc 13.29. – mon nom est grand Jos 7.9 ; 1S 12.22 ; 1R 8.42 ; Jr 10.6 ; 44.26 ; Ez 36.23 ; Ps 76.2 ; 99.3. – Si le texte, dont la construction est inhabituelle, est à entendre de la vénération de Dieu par les nations (v. 14 ; voir cependant Gn 48.19 ; Ez 37.22), c.-à-d. les non-Juifs, le nom honoré est peut-être celui de Dieu des cieux, fréquent à l’époque perse (Jon 1.9 ; Dn 2.18 ; 4.34 ; 5.23 ; Esd 1.2 ; 5.11s ; 6.9ss ; 7.12,21,23 ; Né 1.4 ; 2.4) ; cf. So 3.9s ; Jn 4.21 ; Rm 12.1 ; 2Th 1.12 ; Ap 15.4. Certains voient là un reproche cinglant aux prêtres : on ne pouvait leur faire pire injure que de comparer leur sacerdoce à ceux des religions « païennes ». Car du soleil levant jusqu’au couchant,
mon nom est grand parmi les nations.
En tout lieu on offre de l’encens pour mon nom et on apporte une offrande pure ; car mon nom est grand parmi les nations, dit le Seigneur (YHWH) des Armées. 12#1.12 Cf. v. 7n. – vous me profanez : autre lecture traditionnelle, probablement introduite par respect pour Dieu : vous le profanez ; cf. v. 7n ; voir aussi Lv 18.21 ; 19.12 ; 20.3 ; 21.6 ; 22.2,32 ; Jr 34.16 ; Ez 20.9,39 ; 36.20,22 ; 39.7. – la nourriture qu’elle rapporte... : traduction approximative et incertaine ; litt. son fruit ( ?) (est) méprisé, sa nourriture.Mais vous, vous me profanez, en disant : « La table du Seigneur est souillée, et la nourriture qu’elle rapporte est méprisable. » 13#1.13 Cf. v. 8. – Quelle fatigue ! cf. Dt 14.26 ; 16.14s ; voir aussi 28.66ns ; Né 9.32 (le même mot est rendu par peine) ; Lm 3.5 (lassitude). – vous faites fi de moi : litt. vous me soufflez dessus ; autre lecture traditionnelle (cf. v. 12n) vous en faites fi. – dit le Seigneur : à la fin du v., quelques mss hébreux et LXX ajoutent des Armées.Vous dites : « Quelle fatigue ! », et vous faites fi de moi, dit le Seigneur (YHWH) des Armées ; et cependant vous amenez ce qui est le produit d’une spoliation, ce qui est boiteux ou infirme : voilà l’offrande que vous amenez ! Vais-je l’agréer de votre main ? dit le Seigneur.
14 # 1.14 Cf. 2S 24.24 ; Mc 12.41ss. – Maudit : cf. 2.2 ; Lv 22.20 ; voir bénédiction, malédiction. – le perfide ou l’hypocrite : cf. Nb 25.18 ; voir aussi Ac 5. – un mâle : il faut probablement comprendre un animal complet, en bon état (cf. Lv 3.1). – voue : voir Nb 30. – bête mutilée Lv 22.25. – un grand roi : cf. So 3.15+ ; Ps 47.3+. – est redoutable Dt 28.58 ; Ps 99.3 ; on pourrait aussi comprendre est craint, c.-à-d. est respecté ; cf. v. 6n,11n. Maudit soit le perfide qui a dans son troupeau un mâle, et qui voue et sacrifie au Seigneur une bête mutilée ! Car je suis un grand roi, dit le Seigneur (YHWH) des Armées, et mon nom est redoutable parmi les nations.
Loading reference in secondary version...