1
Jérusalem, une veuve abandonnée
1 # 1.1 Comment ! Cette interjection (hébreu ’eika ), qui sert souvent à introduire les complaintes (cf. Es 14.4n), constitue le titre du livre dans la Bible hébraïque. La première lettre de chaque verset du chapitre correspond à l’ordre traditionnel des 22 lettres de l’alphabet hébreu (cf. 2.1n ; 3.1n ; Ps 25.1n). Sur l’ensemble, cf. 2R 24–25. – assise solitaire : la même expression hébraïque est traduite par habiter seul en Lv 13.46 ; le même verbe hébreu signifie habiter et s’asseoir, être assis ou siéger au v. 3 ; 2.10 ; 3.6,28,63 ; 4.12,21 ; 5.19. – grande : autre traduction nombreuse, c.-à-d. (très) peuplée . – veuve : c.-à-d. sans soutien ; cf. 5.3 ; Dt 27.19 ; Baruch 4.12 : « Que personne ne se réjouisse si je (Jérusalem) suis veuve et abandonnée de beaucoup. J’ai été rendue déserte à cause du péché de mes enfants... » Comment !
Elle est assise solitaire,
cette ville si grande !
Elle est devenue comme une veuve !
Elle, si grande parmi les nations,
princesse sur les provinces,
elle est astreinte à la corvée !
2 # 1.2 Elle passe... Ps 6.7. – ceux qui l’aimaient v. 19 ; cf. Jr 3.1 ; 30.14 ; Os 2 ; Za 13.6. – console v. 9,16s,21 ; cf. Es 12.1 ; 40.1 ; Ps 69.21 ; 71.21 ; 86.17 ; Ec 4.1 ; Lc 2.25 ; Jn 14.16+. – ennemis : cf. 2R 24.2. Elle passe la nuit à pleurer,
ses joues ruissellent de larmes.
De tous ceux qui l’aimaient,
personne ne la console ;
tous ses amis l’ont trahie,
ils sont devenus ses ennemis.
3 # 1.3 affligée ou opprimée, humiliée ; cf. Es 48.10 ( adversité ). – durement asservie : autre traduction victime d’un terrible esclavage ; cf. Ex 1.14 ; Es 14.3. – repos 5.5 ; cf. Rt 1.9 ; 3.1. – ceux qui la poursuivaient : autre traduction ses persécuteurs ; cf. v. 6n. – détresses : le mot hébreu correspondant ( metsarim, traduit par angoisses en Ps 116.3) est peut-être une allusion à l’Egypte (hébreu Mitsrayim ), lieu de la première servitude d’Israël (Ex 1–15) et alliée inutile contre Babylone (cf. Es 31.1) ; on y a aussi vu une allusion au nom du conquérant babylonien Nabuchodonosor (en hébreu Neboukadnetsar ). Juda est exilée, affligée
et durement asservie ;
elle est assise parmi les nations
et elle ne trouve pas le repos ;
tous ceux qui la poursuivaient l’ont atteinte
au milieu des détresses.
4 # 1.4 en deuil Jr 14.2. – aux rencontres festives : pèlerinages annuels au temple de Jérusalem, où le peuple venait à la rencontre (même mot en Ex 27.21) de son Dieu ; voir aussi v. 15n ; 2.6ns. – portes Es 3.26. – dévastées v. 13n. – jeunes filles : litt. vierges (même terme v. 15), aussi v. 18 ; 2.10,21 ; 5.11. – en proie au chagrin : LXX a lu emmenées. amertume : mot habituellement associé à la mort ; cf. 1S 15.32 ; Rt 1.13,20 ; Ec 7.26. Les chemins de Sion sont en deuil,
car on ne vient plus aux rencontres festives.
Toutes ses portes sont dévastées,
ses prêtres gémissent,
ses jeunes filles sont en proie au chagrin,
et elle-même est dans l’amertume.
5 # 1.5 adversaires : hébreu tsar (cf. v. 20n), où certains ont vu une allusion à Nabuchodonosor, en hébreu Neboukadnetsar, le destructeur de Jérusalem. – ont pris le dessus : litt. sont à (la) tête ; cf. Dt 28.44. Ses adversaires ont pris le dessus,
ses ennemis sont tranquilles ;
car le Seigneur lui a causé du chagrin
à cause de ses nombreuses transgressions ;
ses enfants sont partis en captivité
devant l’adversaire.
6 # 1.6 Sion la belle (litt. la fille de Sion, c.-à-d. Jérusalem personnifiée comme une jeune fille ; de même 2.1,4,8,10,13,18 ; 4.22 ; cf. v. 15n ; 2.15n ; 4.21n ; voir Es 1.8n) a perdu tout son éclat : litt. tout son éclat est sorti ; cf. Ez 10.18-22 ; 11.22s. – le chasseur : litt. celui qui poursuit, poursuivant ou persécuteur, cf. v. 3. Sion la belle a perdu
tout son éclat ;
ses princes sont devenus comme des cerfs
qui ne trouvent plus de pâture,
et qui s’en vont, privés de force,
devant le chasseur.
7 # 1.7 affliction / vie errante 3.19. – ce qu’elle avait de précieux v. 10s ; 2.4n ; cf. les autres emplois du même terme hébreu en 1R 20.6 ( ce qui a de la valeur ) ; Ez 24.16,21 ( délices ). – ils ont ri : cf. Ps 13.5 ; 35.19 ; 38.17. – disparition : terme de la même racine que le mot sabbat. Jérusalem se souvient,
aux jours de son affliction et de sa vie errante,
de tout ce qu’elle avait de précieux
aux jours de jadis.
Quand son peuple est tombé aux mains de l’adversaire,
sans personne pour la secourir,
ses adversaires l’ont vue,
et ils ont ri de sa disparition.
8 # 1.8 une souillure : le terme évoque la souillure des règles, de même au v. 17n ; cf. Lv 12.2n ; 15.19ss ; Ez 7.19n. – nudité Es 47.3 ; Ez 16.37. Jérusalem a multiplié ses péchés,
c’est pourquoi elle est devenue une souillure ;
tous ceux qui la glorifiaient la méprisent
en voyant sa nudité ;
elle-même gémit
et recule.
9 # 1.9 Son impureté : litt. son impureté dans son bas (de robe). elle n’a pas songé : autre traduction elle ne s’est pas souvenue. son avenir ou sa fin, sa suite ; cf. Dt 32.29 ; Es 47.7n ; Ps 73.17. – Regarde v. 11 ; 2.20 ; 3.59 ; 5.1. – triomphe : litt. grandit ou se grandit. Son impureté est sur sa robe ;
elle n’a pas songé à son avenir.
Elle est tombée dans une déchéance inouïe,
et personne ne la console.
Regarde mon affliction, Seigneur,
car l’ennemi triomphe !
10 # 1.10 précieux v. 7+ ; cf. 2R 24.13 ; Es 64.10. – les nations... : cf. Dt 23.4s ; Ez 44.7-9 ; Ac 21.28. L’adversaire a étendu la main
sur tout ce qu’elle avait de précieux :
elle a vu pénétrer dans son sanctuaire
les nations auxquelles tu avais défendu d’entrer
dans ton assemblée.
11 # 1.11 pain Jr 52.6 ; cf. Dt 28.51. – afin de ranimer leur vie ou leur être, leurs forces ; de même aux v. 16,19 ; sur le terme hébreu correspondant, voir Gn 1.20n. Tout son peuple gémit,
il cherche du pain ;
ils ont donné tout ce qu’ils avaient de précieux pour manger,
afin de ranimer leur vie.
Regarde, Seigneur, vois
comme je suis méprisée !
12 # 1.12 Qu’il n’en soit pas ainsi... : Vg a lu, sans la négation : O vous tous qui passez... ; cf. 2.15. – s’il est une douleur... : cf. 2.13 ; Dn 9.12 ; 12.1 ; Mt 24.21. – au traitement... : cf. v. 22 ; 2.20 ; 3.51n. – jour... ardente 2.1,4,21s ; 4.11 ; Ez 7.19 ; So 2.2s ; Ps 110.5 ; Jb 20.28 ; Pr 11.4 ; Rm 2.5 ; Ap 6.17. Qu’il n’en soit pas ainsi pour vous tous qui passez votre chemin !
Regardez et voyez
s’il est une douleur pareille à ma douleur,
au traitement qu’on m’a fait subir !
Le Seigneur m’a causé du chagrin
au jour de sa colère ardente.
13 # 1.13 dans mes os : cf. 3.4 ; Es 38.13 ; Ps 31.11 ; 51.10. – il les piétine : traduction incertaine ; autres possibilités : il le commande (le feu ?) ; il les soumet (les os ?) ; ils ont été détruits ; il (le feu) y est descendu. filet Ps 9.16+. – reculer v. 8. – dévastée : cf. v. 4 ; 2S 13.20 ; Es 54.1 ( délaissée ). – sans cesse : litt. tout le jour . – souffrante : cf. v. 20,22 ; 2.18s ; 5.17 ; ici, ce terme rappelle peut-être aussi (cf. v. 8n) l’indisposition des règles, comme en Lv 15.33 ; 20.18. D’en haut il a lancé un feu dans mes os,
il les piétine ;
il a tendu un filet sous mes pieds,
il m’a fait reculer ;
il m’a laissée dévastée,
je suis sans cesse souffrante.
14 # 1.14 joug : cf. Dt 28.48 ; Jr 27.2–28.14. – il a fait vaciller (litt. trébucher ) ma force : cf. Ps 31.11 ; Né 4.4. Sa main a lié le joug de mes transgressions ;
elles se sont entrelacées,
elles me sont montées à la gorge ;
il a fait vaciller ma force ;
le Seigneur m’a livrée
à des mains contre lesquelles je ne peux tenir.
15 # 1.15 a repoussé... : autre traduction a entassé (comme des gerbes à la moisson ; cf. Jr 50.26 où figure un verbe très proche) tous mes puissants guerriers (ou indomptables, voir Gn 49.24n) en mon sein. rencontre festive : cf. v. 4n ; 2.6s,22. Ici l’expression s’applique au rassemblement guerrier des ennemis de Jérusalem. – foulé au pressoir : cf. Es 63.1-6 ; Jl 4.13 ; Ap 14.19s. – Juda la jolie : litt. la vierge de la fille de Juda ; cf. v. 6n ; 2.2,5,13 ; voir aussi Jr 8.21 ; 18.13 ; 31.4,21 ; Am 5.2. Le Seigneur a repoussé tous les puissants guerriers
qui étaient avec moi ;
il a convoqué contre moi une rencontre festive
pour briser mes jeunes gens ;
le Seigneur a foulé au pressoir
Juda la jolie.
16 # 1.16 je pleure : cf. Jr 8.23 ; 9.17 ; 13.17. – consolateur v. 2+. – ranimer ma vie : autre traduction me rendre des forces ; cf. v. 11n. – atterrés ou dans la dévastation. C’est sur eux que je pleure ;
mes yeux fondent en larmes,
car il est loin de moi, le consolateur,
celui qui pourrait ranimer ma vie.
Mes fils sont atterrés,
parce que l’ennemi a été le plus fort.
17 # 1.17 personne... v. 2+. – le S eigneur a dépêché... : autre traduction le Seigneur a donné des ordres contre Jacob à ses adversaires d’alentour ; cf. Ps 42.9n. – une souillure : autre traduction une femme souillée (par ses règles) v. 8n.Sion a tendu les mains,
et personne ne la console ;
le Seigneur a dépêché contre Jacob
les adversaires qui l’entourent ;
Jérusalem est devenue
une souillure au milieu d’eux.
18 # 1.18 juste : cf. Jr 12.1 ; Ps 51.6. – j’ai été rebelle : cf. v. 20,22 ; 3.42 ; 5.16. – ses ordres : litt. sa bouche. jeunes filles : litt. vierges ; cf. v. 4,15. C’est le Seigneur qui est juste :
j’ai été rebelle à ses ordres.
Ecoutez, je vous prie, vous tous, peuples,
et voyez ma douleur !
Mes jeunes filles et mes jeunes gens
sont allés en captivité.
19 # 1.19 ceux qui m’aimaient v. 2+ ; voir 4.17n. – ranimer... v. 11n. J’ai appelé ceux qui m’aimaient,
et ils m’ont trompée.
Mes prêtres et mes anciens
ont expiré dans la ville,
alors qu’ils cherchaient de quoi manger
afin de ranimer leur vie.
20 # 1.20 détresse : le même mot est traduit par adversaire au v. 5n. – Mes entrailles 2.11 ; Es 16.11 ; Jr 4.19. – a tué mes enfants : litt. a privé d’enfants ; cf. Dt 32.25n. – au dedans, c’est la mort : litt. dans la maison comme la mort ; cf. Jr 9.20. Seigneur, regarde ma détresse !
Mes entrailles bouillonnent,
mon cœur est bouleversé au dedans de moi,
car j’ai vraiment été rebelle.
Au dehors, l’épée a tué mes enfants,
au dedans, c’est la mort.
21 # 1.21 tu as fait venir : Syr porte fais venir. le jour... : cf. Jl 1.15 ; Am 5.18. On m’a entendue gémir,
mais personne ne me console ;
tous mes ennemis ont appris mon malheur,
ils se sont égayés, parce que c’est toi qui l’as fait ;
tu as fait venir le jour que tu avais annoncé.
Qu’ils deviennent comme moi !
22 # 1.22 le mal qu’ils ont fait : autre traduction leur méchanceté ; cf. Jr 51.35. – souffrant : cf. v. 13n. Que tout le mal qu’ils ont fait vienne devant toi.
Traite-les
comme tu m’as traitée
à cause de toutes mes transgressions !
Car nombreux sont mes gémissements,
et mon cœur est souffrant.
Loading reference in secondary version...