5
Une grande famille
1 # 5.1 le vieillard, ici, plutôt que l’ancien de l’Eglise (même mot aux v. 17,19) ; la forme féminine du même terme est traduite par femmes âgées au v. 2 ; voir 4.14n ; cf. 4.12 ; Lv 19.32 ; Lm 5.12 ; Tt 2.2. – encourage-le ou exhorte-le ; on pourrait aussi comprendre supplie-le, selon un autre sens du même verbe ; cf. 1Co 4.13 ; 1Th 2.11 ; Phm 9s. – comme un père... : cf. Mc 3.31ss}}. – jeunes gens 1P 5.5. – frères Mt 18.15 ; 2Th 3.15. Ne réprimande pas rudement le vieillard, mais encourage-le comme un père – les jeunes gens comme des frères, 2#5.2 femmes âgées v. 1n ; Tt 2.3. – mères : cf. Jn 19.26 ; Rm 16.13. – jeunes femmes ou jeunes filles, cf. Mt 5.27ss. – pureté 4.12+.les femmes âgées comme des mères, les jeunes femmes comme des sœurs, en toute pureté.
Les veuves
3 # 5.3 Honore : le verbe grec correspondant peut suggérer l’octroi d’une aide matérielle ; cf. v. 17+ ; Nb 22.17,37 ; Mt 15.4}} ; Ac 28.10 ; 1P 2.17 ; voir aussi 1Co 8–9. – les veuves Ac 6.1ss ; 9.39 ; Jc 1.27 ; cf. Dt 10.18 ; 14.29 ; 24.17ss ; Ps 68.6 ; 146.9 ; Es 1.17 ; Mc 12.40ss}} ; Lc 7.12 ; 18.3. – les vraies veuves (v. 5,16) font l’objet d’une liste (v. 9), d’après les critères exposés dans la suite : il s’agit notamment de celles qui n’ont aucun soutien familial. Honore les veuves, les vraies veuves. 4#5.4 Cf. v. 16 ; voir aussi Nb 27.8ss. – piété 2.2n ; Ex 20.12 ; Pr 19.26 ; 28.24 ; 30.17 ; Siracide 3.12ss : « Mon fils, prends soin de ton père dans sa vieillesse... ton aumône envers ton père ne sera pas oubliée. A la place de tes péchés, elle sera pour toi une maison nouvelle. » – dans leur propre maison ou envers leur propre famille. – agréé de Dieu 2.3n.Si une veuve a des enfants ou des petits-enfants, qu’ils apprennent d’abord à exercer la piété dans leur propre maison et à payer de retour leurs parents, car c’est cela qui est agréé de Dieu. 5#5.5 a mis son espérance... 4.10+ ; cf. Jr 49.11 ; Ps 123 ; 1P 3.5. – elle persévère... : cf. Lc 2.37 ; 18.1ss. – nuit et jour 1Th 2.9 ; 3.10 ; 2Th 3.8 ; 2Tm 1.3. – requêtes / prières 2.1+.La vraie veuve, celle qui est restée seule, a mis son espérance en Dieu ; elle persévère nuit et jour dans les requêtes et les prières. 6#5.6 dans les plaisirs ou dans l’insouciance ; cf. Ez 16.49 ; Am 6.4 ; Pr 29.21 (termes apparentés dans LXX) ; Jc 5.5 ; autres termes Lc 7.25 ; 15.13 ; 2P 3.13. – morte, quoique vivante : cf. 6.19 ; Mt 8.22 ; Lc 15.24 ; Jc 2.17 ; Ap 3.1.Mais celle qui vit dans les plaisirs est morte, quoique vivante. 7#5.7 enjoindre 1.3n ; 4.11. – qu’elles soient (autre traduction possible qu’ils soient ; cf. v. 4,8) irrépréhensibles 3.2n.Voilà ce que tu dois enjoindre, pour qu’elles soient irrépréhensibles. 8#5.8 Cf. v. 4,16 ; 3.4s ; voir aussi 1Co 13.2 ; Ga 6.2,10. – n’a pas soin : autre traduction ne pourvoit pas aux besoins. – renié : cf. 2.10 ; voir aussi Lc 8.45n ; 12.9+ ; 2Tm 2.12s ; 3.5 ; Tt 1.16 ; 2.12. – la foi : certains comprennent la fidélité (autre sens possible du même mot) ; cf. 6.21 ; Ap 2.13. – pire : cf. Lc 11.26 ; 12.48 ; Jn 9.41 ; 15.22 ; Hé 10.29 ; Jc 4.17 ; 2P 2.20s. – non-croyant ou infidèle 1Co 6.6+ ; 2Co 6.14s ; Tt 1.15.Et si quelqu’un n’a pas soin des siens, surtout de ceux de sa maison, il a renié la foi et il est pire qu’un non-croyant.
9 # 5.9 V. 3n. – pour être inscrite sur la liste : autre traduction pour être reconnue comme telle ; le terme grec correspondant a donné notre mot catalogue . – la femme d’un seul homme (ou d’un seul mari ) : cf. v. 5,11,14 ; 3.2n,12. Qu’une veuve, pour être inscrite sur la liste, n’ait pas moins de soixante ans, qu’elle ait été la femme d’un seul homme ; 10#5.10 qu’elle ait le témoignage de ses belles œuvres (3.1+) : cf. 3.7,10 ; Ac 6.3 ; 16.2 ; Rm 10.2 ; Ga 4.15 ; Hé 11.2,4s,39. – enfants v. 4. – hospitalité 3.2n (terme apparenté) ; Hé 13.2 ; cf. Mt 25.35 ; voir aussi 1R 17.10 ; 2R 4.8 ; Lc 10.38 ; Ac 16.15 ; Rm 16.1s ; Hé 11.31 ; Jc 2.25. – lavé les pieds, geste d’hospitalité et d’humilité 1S 25.41 ; Lc 7.44 ; Jn 13.4ss. – des saints Rm 1.7+ ; peut-être s’agit-il ici, en particulier, des prédicateurs itinérants qui bénéficiaient de l’hospitalité des membres de l’Eglise, cf. 3Jn 5ss. – venue en aide v. 16. – dans la détresse 2Co 1.6 ; 7.5 ; 1Th 3.4 ; 2Th 1.6s ; Hé 11.37. – s’être attachée : litt. avoir suivi, même verbe v. 24n ; Mc 16.20 (accompagner) ; 1P 2.21. – toute œuvre bonne 2.10+ ; 2Co 9.8.qu’elle ait le témoignage de ses belles œuvres : pour avoir élevé des enfants, exercé l’hospitalité, lavé les pieds des saints, pour être venue en aide à ceux qui sont dans la détresse et s’être attachée à toute œuvre bonne. 11#5.11 refuse 4.7n. – jeunes veuves : cf. v. 9. – leurs désirs les détachent : le verbe grec qui correspond à cette formule n’apparaît qu’ici dans le N.T. Il pourrait aussi évoquer l’arrogance ; un verbe apparenté est traduit par se complaire dans le luxe en Ap 18.7,9 ; cf. Mt 13.7,22. – du Christ : cf. 2Co 11.2.En revanche, refuse les jeunes veuves ; car lorsque leurs désirs les détachent du Christ, elles veulent se marier 12#5.12 à un jugement : autre traduction à une condamnation ; cf. v. 14 ; Rm 13.2 ; 1Co 11.29,33. – rompu : même verbe Ga 3.15 (abolir) ; 1Th 4.8 (rejeter) ; Hé 10.28 (violer) ; cf. Es 1.2 ; Jr 3.20 ; 5.11. – engagement : le mot grec est habituellement traduit par foi ou fidélité ; cf. Ap 2.4s.et s’exposent à un jugement pour avoir rompu leur premier engagement. 13#5.13 oisives : cf. Tt 1.12. – elles cherchent à s’instruire... : traduction incertaine ; autre possibilité elles apprennent à aller de maison en maison, cf. 2Tm 3.7. – se mêlent de tout : le mot correspondant fait assonance avec celui qui est rendu par oisives ; un terme apparenté est traduit par s’agiter, avec un jeu d’assonance comparable, en 2Th 3.11n ; une autre forme du même mot désigne les sciences occultes en Ac 19.19n.Avec cela, comme elles sont oisives, elles cherchent à s’instruire en courant les maisons ; non contentes d’être oisives, elles sont bavardes et se mêlent de tout, parlant de ce dont il ne faudrait pas parler.
14 # 5.14 Je souhaite 2.8n. – les jeunes veuves : litt. les jeunes, comme au v. 2. – se marient : cf. 1Co 7.7ss,32,40. – des enfants v. 10 ; 2.15. – l’adversaire : cf. 3.6+s ; 2Th 2.4 ; Tt 2.8 ; 1P 5.8 ; voir aussi Lc 13.17 ; 21.15 ; 1Co 16.9 ; Ph 1.28. – occasion ou prétexte, même terme Rm 7.8,11 ; 2Co 11.12 ; Ga 5.13. – de médire : litt. d’insulte, cf. 1P 3.9 ; termes apparentés 1Co 4.12 ; 5.11 ; 6.10. Je souhaite donc que les jeunes veuves se marient, qu’elles aient des enfants, qu’elles soient de bonnes maîtresses de maison, de façon à ne donner à l’adversaire aucune occasion de médire. 15#5.15 dévié 1.6n. – pour suivre le Satan : litt. derrière le Satan (voir démon, diable, Satan) ; cf. 2Co 6.4 ; 11.3 ; voir aussi Mt 16.24.Car déjà quelques-unes ont dévié pour suivre le Satan. 16#5.16 Cf. v. 4. – une croyante : certains mss portent quelque croyant ou croyante. – a des veuves : on peut comprendre dans sa parenté ou éventuellement chez elle ; cf. Ac 9.39. – vienne en aide v. 10. – Voir Eglise. – charge 2Co 12.16 ; 1Th 2.9 ; 2Th 3.8. – vraies veuves v. 3n.Si une croyante a des veuves, qu’elle leur vienne en aide et que l’Eglise n’en ait pas la charge, pour que celle-ci puisse venir en aide à celles qui sont de vraies veuves.
Les anciens
17 # 5.17 anciens ou presbytres, 4.14n. – dirigent 3.4n. – bien ou de belle manière, cf. 3.1n,4,13. – jugés dignes : cf. Hé 3.3. – un double honneur : peut-être au sens de double rémunération, cf. v. 3n,18 ; 6.1,5s ; 1Co 16.18 ; Ph 2.29 ; 1Th 5.9 ; Siracide 7.31 : « Crains le Seigneur et honore le prêtre, donne-lui sa part comme il t’a été prescrit. » – surtout 4.10. – qui se donnent de la peine : cf. 4.10n ; 1Co 15.10 ; 16.16 ; Ga 5.11 ; Ph 2.16 ; Col 1.29. – la Parole Ga 6.6 ; cf. 1Co 9.11. Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui se donnent de la peine dans la Parole et l’enseignement. 18#5.18 l’Ecriture dit Rm 9.17. – Tu ne muselleras... Dt 25.4 ; 1Co 9.9 ; voir aussi Mt 22.12n. – L’ouvrier... Lc 10.7 ; cf. Nb 18.31 ; Dt 24.14s ; Mt 10.10 ; Jc 5.4 ; voir aussi 1Co 9.14. – salaire : 1Co 3.8+ ; 9.17n.Car l’Ecriture dit : Tu ne muselleras pas le bœuf qui foule le grain, et : L’ouvrier mérite son salaire. 19#5.19 contre un ancien : cf. v. 1n. – deux ou trois témoins Dt 17.6 ; 19.15 ; Mt 18.16 ; Jn 8.17 ; 2Co 13.1 ; Hé 10.28.Ne reçois pas d’accusation contre un ancien, sinon sur la déposition de deux ou trois témoins. 20#5.20 Ceux qui pèchent : il s’agit peut-être, toujours, des anciens (v. 19) ; cf. Mt 18.15ss. – reprends ou confonds, démasque, reprends, dévoile, dénonce, réfute ; même verbe Mt 18.15 ; Jn 16.8 ; 1Co 14.24 ; Ep 5.11,13 ; 2Tm 4.2 ; Tt 1.9,13 ; 2.15 ; Hé 12.5. – devant tout le monde : litt. devant tous Ga 2.14. – crainte : cf. Rm 13.3,7 ; 2Co 7.11.Ceux qui pèchent, reprends-les devant tout le monde, pour que les autres aussi aient de la crainte.
21 # 5.21 Je t’adjure 2Tm 2.14 ; 4.1 ; cf. Ac 2.40n ; 20.21. – devant Dieu... : cf. Dn 7.10 ; Lc 9.26 ; 2Th 1.7 ; Hé 12.22s ; Ap 14.10. – Jésus-Christ : cf. Jn 5.22,27 ; Ac 17.31 ; 2Co 5.10. – les anges choisis ou élus : cette expression désigne les anges fidèles, par opposition aux anges déchus (cf. 2P 2.4 ; Jd 6), dans des textes du judaïsme du Ier s. apr. J.-C. ; voir aussi Hé 2.14. – préjugé / favoritisme : les termes grecs correspondants n’apparaissent qu’ici dans le N.T. ; cf. Siracide 11.7 : « Ne blâme pas avant de t’être informé. » Je t’adjure devant Dieu, devant Jésus-Christ et devant les anges choisis, d’observer ces règles sans préjugé et de ne rien faire par favoritisme. 22#5.22 Cf. 3.2ss. – impose... les mains 4.14+. – hâtivement : cf. v. 24s ; 3.6. – ne te rends pas complice : litt. ne prends pas part aux péchés d’autrui, verbe apparenté au mot habituellement traduit par communion ou solidarité ; il peut aussi avoir le sens de souiller ou profaner (Mt 15.11n) ; cf. 1Tm 4.16 ; voir aussi Ez 3.18 ; 33.6,8 ; Ps 50.18ss ; 2Jn 11. – pur 4.12+ ; cf. Ac 20.26 ; 2Co 7.11.N’impose hâtivement les mains à personne, ne te rends pas complice des péchés d’autrui ; toi-même, garde-toi pur.
23 # 5.23 Recommandation fréquente chez les médecins de l’Antiquité ; cf. Nb 6.1ss ; Jr 35.5s ; Dn 1.12 ; 2 Maccabées 15.39 : « Il est nuisible de boire du vin pur ou de l’eau pure, alors que le vin mêlé à l’eau est une boisson agréable qui produit une délicieuse jouissance. » Cesse de boire uniquement de l’eau ; fais usage d’un peu de vin, à cause de ton estomac et de tes fréquentes indispositions. 24#5.24 Cf. v. 20,22. – notoires : cf. Hé 7.14. – les précèdent... : c.-à-d. ces péchés sont jugés avant même que leurs auteurs ne le soient ; autre traduction les conduisent au jugement ; cf. Jn 3.20s. – ils le deviennent ensuite : litt. ils suivent ou ils suivent aussi ; cf. v. 10n ; Ap 14.13.Les péchés de certains sont d’emblée notoires et les précèdent dans le jugement ; chez d’autres, ils le deviennent ensuite. 25#5.25 Cf. Mt 10.26 ; Lc 12.2 ; voir aussi Lc 6.43s. – belles œuvres : cf. 3.1+. – celles qui ne le sont pas : litt. celles qui sont autrement ; certains comprennent celles qui ne sont pas belles, mais le sens le plus probable est celles qui ne sont pas notoires. – ne peuvent rester cachées Mt 5.14.De même, les belles œuvres sont notoires : même celles qui ne le sont pas ne peuvent rester cachées.
Loading reference in secondary version...