Ecclésiaste 5:9-19

Ecclésiaste 5:9-19 BFC

Celui qui aime l'argent n'en a jamais assez et celui qui aime la richesse n'en profite pas. Encore de la fumée qui s'évanouit! Plus quelqu'un a de biens, plus nombreux sont ceux qui vivent à ses dépens. Quel avantage en a-t-il sinon de contempler sa propre richesse? Le travailleur dort d'un bon sommeil, qu'il ait peu ou beaucoup à manger. Mais le riche a tant de biens qu'il n'arrive pas à dormir. J'ai observé sur la terre une situation dramatique: celle de quelqu'un qui a mis son argent de côté pour son propre malheur. Il perd sa fortune dans une mauvaise affaire et il n'a plus rien lorsque lui naît un fils. Il devra quitter cette terre comme il y est venu, aussi nu que lorsqu'il est sorti du ventre de sa mère. Il n'aura rien retiré de son travail, rien qu'il puisse prendre avec lui. C'est un grand malheur pour lui de quitter le monde comme il y est entré. Quel avantage a-t-il retiré? Il a travaillé pour du vent. En outre sa vie entière a été assombrie par de nombreux chagrins, l'irritation et la souffrance. Voici la conclusion que j'en tire: le mieux pour l'être humain est de manger, de boire et de profiter des résultats de son travail ici-bas pendant la durée de vie que Dieu lui donne. C'est la part qui lui revient. Lorsque Dieu donne à quelqu'un d'être riche et de jouir de sa fortune, il peut profiter de la part qui lui revient, du produit de son travail. C'est là un don de Dieu. L'être humain oublie alors combien sa vie est courte, car Dieu remplit son cœur de bonheur.
BFC: Bible en français courant
Share

Encouraging and challenging you to seek intimacy with God every day.


YouVersion uses cookies to personalize your experience. By using our website, you accept our use of cookies as described in our Privacy Policy.