Parallel
81
Ah, si mon peuple m’écoutait… !
1Du répertoire du chef de chorale et du recueil d’Assaf. Accompagnement sur la harpe de Gath#81.1 Assaf : voir 50.1 et la note. – Accompagnement sur la harpe de Gath : voir 8.1 et la note..
2Criez votre joie à Dieu, notre protecteur,
faites une ovation au Dieu de Jacob.
3Faites donner la musique, allez-y pour les tambourins,
la lyre d’harmonie et la harpe#81.3 lyre… harpe : voir 150.3 et la note..
4Sonnez du cor à la nouvelle lune,
puis à la pleine lune, le jour de notre fête#81.4 la nouvelle lune (voir Nomb 28.11-15) marquait le début du mois dans le calendrier israélite ; c’était une fête chômée (voir Amos 8.5). Celle du septième mois, à l’automne, était fêtée plus solennellement (voir Lév 23.23-25 ; Nom 29.1-6). Quinze jours plus tard, à la pleine lune, commençait la fête des Huttes (Lév 23.33-43 ; Nomb 29.12-39), appelée parfois simplement la fête (1 Rois 12.32)..
5Car c’est un devoir pour le peuple d’Israël,
une décision du Dieu de Jacob,
6la règle qu’il a prescrite à la famille de Joseph,
quand il s’attaqua à l’Égypte.
– J’entends une voix inconnue me dire#81.6 la famille de Joseph désigne probablement le peuple d’Israël pendant son séjour en Égypte. – quand il s’attaqua à l’Égypte : allusion aux interventions de Dieu pour amener les Égyptiens à laisser partir Israël (Ex 7–12). Les anciennes versions ont compris quand il (Joseph) sortit d’Égypte, il entendit une voix qu’il ne connaissait pas. – J’entends une voix… : celui qui parle ici est sans doute un prêtre ou un prophète qui va transmettre le message de Dieu (v. 7-15). :
7J’ai déchargé tes épaules du fardeau,
tes mains ont laissé le lourd panier#81.7 Allusion aux travaux forcés imposés aux Israélites par les Égyptiens ; voir Ex 1.11..
8Quand tu étais dans la détresse,
tu m’as appelé et je t’ai délivré.
Je t’ai répondu au cœur de l’orage.
A la source de Meriba je t’ai mis à l’épreuve#81.8 Meriba : Ex 17.1-7 ; Nomb 20.1-13.. Pause
9Mon peuple, écoute-moi, j’ai à t’avertir.
Ah, si seulement tu m’écoutais, Israël !
10Pas de place chez toi pour un autre dieu !
Pas de culte en l’honneur d’un dieu étranger !
11Car c’est moi, le Seigneur ton Dieu,
qui t’ai retiré d’Égypte#81.11 V. 10-11 : voir Ex 20.2-3 ; Deut 5.5-6..
Ouvre grand la bouche, et je la remplirai.
12Mais mon peuple n’a pas écouté mon appel,
Israël n’a plus voulu de moi.
13Alors je les ai laissés à ce qu’ils avaient délibérément choisi.
Qu’ils agissent donc à leur guise !
14Ah, si mon peuple, si Israël m’écoutait,
s’il suivait la voie que je lui trace,
15bientôt je ferais plier ses ennemis,
je dirigerais mes coups sur ses adversaires !
16Alors les ennemis du Seigneur abandonneraient toute fierté,
et Israël aurait du bon temps pour toujours#81.16 Traduction incertaine d’un texte peu clair. On suit ici l’interprétation traditionnelle du judaïsme. L’ancienne version syriaque a compris et vivraient pour toujours dans la terreur..
17Le Seigneur le nourrirait du meilleur blé
et le rassasierait de miel sauvage.