Parallel
38
Prière d’un malade qui reconnaît ses fautes
1Psaume appartenant au recueil de David. Pour se rappeler au souvenir de Dieu#38.1 Ce rappel, appelé parfois mémorial, avait aussi un aspect rituel décrit en Lév 2.2,9 : on brûlait sur l’autel une partie de l’offrande végétale à laquelle on avait ajouté de l’encens..
2Seigneur, tu es fâché contre moi, mais ne me condamne pas ;
tu es indigné contre moi, mais renonce à me punir#38.2 Voir 6.2..
3Je suis la cible de tes flèches, ton poing m’a jeté à terre.
4Plus rien n’est intact en mon corps : c’est l’effet de ta sévérité.
Plus rien n’est en bon état dans mes os : c’est le résultat de ma faute.
5Mes torts s’entassent plus haut que ma tête,
ils pèsent sur moi comme un fardeau trop lourd.
6Mes plaies sentent mauvais et s’infectent :
c’est la conséquence de ma stupidité.
7Je suis abattu, accablé à l’extrême,
je passe mes journées dans le deuil.
8Je sens une brûlure dans les reins,
plus rien n’est intact en mon corps.
9Je suis sans force, complètement fourbu,
mon cœur m’arrache des gémissements.
10Seigneur, tu vois bien ce que je désire,
et tu n’ignores rien de mes soupirs.
11J’ai le cœur battant, mes forces m’abandonnent,
mes yeux n’ont plus la moindre étincelle de vie.
12Mes amis, mes compagnons habituels,
se tiennent à l’écart de mes tourments ;
mes proches restent maintenant à distance.
13Ceux qui souhaitent ma mort me tendent des pièges ;
ceux qui désirent mon malheur parlent pour me nuire
et passent leur temps à me calomnier.
14Mais moi, je fais le sourd, je n’écoute pas ;
comme si j’étais muet, je ne souffle mot.
15Je suis comme un homme qui n’entend pas,
je ne réplique rien.
16Vers toi, Seigneur, je me tourne avec espoir,
j’attends ta réponse, Seigneur mon Dieu.
17Je te l’ai demandé, en effet :
empêche-les de s’amuser à mes dépens
et de prendre un air supérieur devant moi quand je fais un faux pas.
18Je suis bien près de m’évanouir, et ma douleur est toujours là.
19Oui, j’avoue mes torts et je reste angoissé par ma faute.
20Mes ennemis sont bien vivants et puissants ;
ils sont nombreux à m’en vouloir sans raison.
21Ils me rendent le mal pour le bien,
ils me reprochent de courir après le bien.
22Seigneur, ne m’abandonne pas ; mon Dieu, ne reste pas loin de moi.
23Viens vite à mon secours, Seigneur, mon sauveur.