Ésaïe 8
BFC
8
Vite au butin, fonce au pillage!
1Pour obéir à un ordre du Seigneur, je pris une tablette à écrire de grandes dimensions et j'y gravai en lettres usuelles “A celui qui s'appelle Vite-au-butin-Fonce-au-pillage”. 2Je montrai alors la tablette à deux témoins dignes de foi, Ouria, le prêtre, et Zacharie, fils de Yebérékia. 3Puis je passai la nuit avec la prophétesse, ma femme. Elle devint enceinte et mit au monde un fils. Alors le Seigneur me donna cet ordre: «Donne-lui comme nom “Vite-au-butin-Fonce-au-pillage”. 4Car avant même que l'enfant sache dire “Papa” ou “Maman”, on aura apporté au roi d'Assyrie les richesses de Damas et le butin pris à Samarie.»
L'invasion assyrienne
5Le Seigneur me dit encore:
6«Ce peuple dédaigne
les eaux du canal de Siloé,
qui coulent tout doucement;
et il perd courage
face aux deux rois Ressin et Péca#8.6 Le canal de Siloé amenait jusqu'à l'intérieur de la ville les eaux de la source du Guihon. Il assurait l'alimentation de Jérusalem en eau, même pendant les sièges. – il perd courage: le sens du terme ainsi traduit est discuté. Selon certains il faudrait comprendre il se réjouit. Dans ce cas, il faudrait admettre que la population de Jérusalem, devenue hostile au roi Ahaz, descendant de David, souhaitait la victoire de Ressin et de Péca (voir 7.1,5,6)..
7C'est pourquoi je vais faire monter jusqu'à lui
les flots abondants et violents de l'Euphrate
– le roi d'Assyrie et le poids de sa puissance.
L'Euphrate sortira de son lit,
submergera ses rives,
8se répandra en inondation,
débordera sur Juda
et lui montera jusqu'au cou.
Il étendra au loin ses rives
sur toute la largeur
de ton pays, Emmanuel#8.8 Voir 7.14; 8.10.
Les vains projets des peuples
9Peuples, vous avez beau faire alliance#8.9 faire alliance: la traduction du terme hébreu correspondant est discutée; autres interprétations pousser des cris de guerre ou encore trembler.,
c'est la terreur qui vous attend.
Soyez attentifs, vous les pays lointains:
Vous pouvez bien vous armer,
la terreur vous attend.
Oui, vous pouvez bien vous armer,
la terreur vous attend.
10Faites donc des projets,
ils tomberont en miettes.
Palabrez tant que vous voudrez,
vos plans ne verront pas le jour,
car il y a Emmanuel, “Dieu avec nous”#8.10 Voir 7.14; 8.8..
Un rocher contre lequel on bute
11Le Seigneur me saisit et m'avertit de ne pas imiter le comportement de ce peuple. Voici ce qu'il me déclara:
12«N'imitez pas ces gens
quand ils parlent de menaces contre l'ordre établi,
n'ayez pas peur de ce qui leur fait peur,
ne le redoutez pas.»
13C'est le Seigneur de l'univers
qu'il faut reconnaître comme Dieu;
c'est de lui qu'il faut avoir peur,
c'est lui qu'il faut redouter#8.13 Pour l'ensemble des v. 12-13 comparer Matt 10.28; Luc 12.4-5; 1 Pi 3.14-15..
14-15Pour les deux familles d'Israël
il peut être un refuge,
mais aussi la pierre sur laquelle on bute,
le rocher qui fait tomber#8.14-15 un refuge: pour exprimer cette idée l'hébreu emploie l'image un sanctuaire. un rocher qui fait tomber: 1 Pi 2.8..
Beaucoup s'y heurteront
et, dans leur chute,
se casseront les reins.
Il peut être un piège où se prendront
les habitants de Jérusalem.
Beaucoup s'y empêtreront les pieds
et ne pourront se dégager.
Une période de silence et d'attente
16Je place mon message à l'abri, je mets sous clé#8.16 Je place à l'abri (ou J'enferme dans un linge)… je mets sous clé (ou je pose les scellés sur): certains interprètent ces verbes comme un ordre mets à l'abri… mets sous clé. les instructions que j'ai à transmettre; je ne les confie qu'à mes disciples. 17J'attends le Seigneur. Pour l'instant, il se détourne des descendants de Jacob, mais je compte patiemment sur lui. 18Moi-même et les enfants que le Seigneur m'a donnés, nous servons de signes et de présages en Israël au nom du Seigneur de l'univers, qui a sa demeure sur le mont Sion#8.18 V. 17-18: voir Hébr 2.13..
19Certains déclarent: «Consultez les esprits des morts, qui chuchotent et murmurent en prédisant l'avenir. Il est normal, disent-ils, qu'un peuple consulte ceux qui sont ses dieux, qu'il s'adresse aux morts en faveur des vivants#8.19 Comparer Lév 19.31 et la note..» Si l'on vous dit cela, 20vous répondrez: «C'est aux instructions et aux messages du Seigneur qu'il faut revenir.» Celui qui n'adoptera pas ce mot d'ordre ne verra pas l'aurore#8.20 Voir 9.1. – Certains interprètent Oui, c'est la seule chose à dire à celui qui ne sait pas comment conjurer le malheur..
Une obscurité oppressante
21On passe dans le pays#8.21 dans le pays: sens probable; hébreu en lui / en elle.,
accablé, l'estomac vide.
Exaspéré par la faim,
on en vient à maudire
et son roi et son Dieu.
On se tourne vers le ciel,
22puis on regarde la terre,
et l'on ne voit que détresse,
obscurité, sombre oppression,
nuit sans la moindre lueur#8.22 sans la moindre lueur: d'après l'ancienne version grecque et comme en Amos 5.20; hébreu repoussée..
23Celui que cette nuit étreint
ne peut s'en échapper#8.23 Celui que cette nuit étreint… échapper: d'autres interprètent il n'y a (aura) pas (plus) d'obscurité pour le pays (?) qui est dans l'angoisse, et rattachent cette phrase au passage suivant. Dans certaines éditions le verset 8.23 est numéroté 9.1. En conséquence 9.1-20 y est numéroté 9.2-21..
Un enfant nous est né
Dans le temps passé,
le Seigneur a déshonoré
la région de Zabulon et celle de Neftali.
Mais dans l'avenir,
il mettra à l'honneur
la route qui longe la mer,
le pays à l'est du Jourdain
et la Galilée, district des étrangers#8.23 Zabulon, Neftali: deux tribus israélites, installées à l'ouest du lac de Génésareth et du haut Jourdain. Leur territoire avait été annexé par les Assyriens entre les années 734 et 732 avant J.-C., ainsi que le pays à l'est du Jourdain et la Galilée. la route qui longe la mer reliait l'Égypte à la Syrie, le long de la côte palestinienne. – Sur les v. 8.23 et 9.1 voir Matt 4.15-16; Luc 1.79..

© Société biblique française - Bibli'O 1997

Learn More About Bible en français courant