Parallel
66
Vrais et faux fidèles
1Voici ce que déclare le Seigneur :
« Le ciel est mon trône
et la terre mon marchepied#66.1 le ciel est mon trône : voir Matt 5.34 ; 23.22. – marchepied : comparer Ps 99.5 et la note ; Matt 5.35..
Quel genre de maison
pouvez-vous donc me bâtir ?
Et en quel genre de lieu
voulez-vous que je me fixe ?
2Tout ce que vous voyez,
je l’ai fait de mes mains,
et tout cela existe#66.2 Les v. 1-2a sont cités en Act 7.49-50., vous dis-je.
Mais ce qui m’intéresse,
c’est le pauvre, le malheureux,
celui qui écoute ma parole
avec crainte et tremblement.
3Or, pour offrir un sacrifice,
on abat un bœuf,
mais on tue aussi bien un homme ;
on égorge un mouton,
mais on assomme aussi bien un chien ;
on présente une offrande de farine,
mais aussi bien du sang de porc ;
on la brûle avec de l’encens,
mais on honore aussi des faux dieux#66.3 Parallèlement à des sacrifices et à des offrandes légitimes (voir par exemple Lév 1–2) les mêmes personnes s’adonnent à des pratiques interdites pour les sacrifices en Israël (voir par exemple Lév 11.7-8 ; 20.1-5)..
Puisque ces gens-là ont choisi
de suivre cette voie,
puisqu’ils se plaisent à ces horreurs,
4je choisis, moi, de les livrer
aux conséquences de leurs caprices ;
j’amènerai sur eux
tous les maux qu’ils redoutent.
En effet, j’ai appelé,
mais aucun d’eux n’a répondu ;
je leur ai parlé,
mais ils n’ont pas écouté.
Ils ont fait précisément
ce que je considère comme mauvais,
et ce qu’ils ont choisi,
c’est ce qui me déplaît. »
L’intervention finale du Seigneur
5Écoutez ce que dit le Seigneur,
vous qui recevez sa parole
avec crainte et tremblement.
Vous avez des compatriotes
qui vous détestent et vous excluent
parce que vous lui êtes fidèles.
Ils vous disent en se moquant :
« Que le Seigneur montre sa glorieuse présence,
et nous vous verrons triompher ! »
Mais c’est eux qui seront humiliés.
6Écoutez plutôt ce bruit
qui provient de la ville,
ce bruit qui vient du temple :
c’est le Seigneur qui est en train
de rendre à ses ennemis
ce qu’ils ont mérité.
7Donner naissance à un enfant
avant que viennent les douleurs !
Mettre au monde un garçon
avant même d’être en travail !
8A-t-on jamais entendu dire,
a-t-on jamais vu chose pareille ?
Un pays naît-il en un seul jour ?
Une nation naît-elle d’un seul coup ?
C’est pourtant le cas de Sion :
à peine dans les douleurs,
elle mettait au monde ses enfants !
9« Si je mène une femme
jusqu’au terme de sa grossesse,
demande le Seigneur,
vais-je empêcher l’enfant de naître ?
Si c’est moi qui prépare une naissance,
déclare ton Dieu,
ce n’est pas pour la rendre impossible ! »
10Vous qui aimez Jérusalem,
réjouissez-vous avec elle,
enthousiasmez-vous pour elle.
Vous tous qui aviez pris le deuil
à cause de son malheur,
partagez maintenant avec elle
une joie débordante.
11Ainsi vous vous rassasierez
des consolations qu’elle vous donne,
comme des nourrissons allaités par leur mère,
qui tètent avec délices son sein généreux.
12Voici en effet ce que déclare le Seigneur :
« Je vais diriger vers Jérusalem
un fleuve de bienfaits,
et la richesse des nations
comme un torrent qui déborde.
Et je prendrai soin de vous
comme une mère le fait
pour l’enfant qu’elle allaite,
qu’elle porte sur la hanche
et cajole sur ses genoux.
13Oui, comme une mère
qui console son enfant,
moi aussi, je vous consolerai,
et ce sera à Jérusalem !
14Oui, vous connaîtrez ce moment-là,
votre cœur sera dans la joie,
et vos vieux os reprendront vie
comme l’herbe au printemps. »
Le Seigneur fera éprouver
son pouvoir à ses fidèles,
mais sa colère à ses ennemis.
15Voici en effet le Seigneur :
il arrive dans un feu,
ses chars sont comme l’ouragan.
Rempli d’indignation,
il vient exercer sa colère
et réaliser sa menace
dans un bouquet de flammes.
16C’est par le feu et par l’épée
que le Seigneur se fera juge
contre tous les humains.
Il y aura beaucoup de victimes :
17je parle ici des gens
qui se purifient spécialement
pour entrer dans certains jardins ;
ils viennent s’y placer
derrière celui qui est au centre#66.17 Les pratiques païennes auxquelles le prophète fait allusion sont mal connues. – celui qui est au centre (un prêtre ?) : d’après le texte hébreu “écrit” (les seules consonnes) ; selon le texte hébreu “à lire” on peut comprendre aussi celle qui est au milieu. Mais on ne sait pas s’il s’agit alors d’un poteau sacré ( achéra, symbole d’une divinité féminine) ou d’une prêtresse du culte païen.,
ils mangent du porc,
ou bien du rat, choses abominables.
Ces gens-là finiront d’un seul coup,
c’est le Seigneur qui l’a dit.
Le grand rassemblement final
18Étant donné leurs pratiques et leur projet, dit le Seigneur, le moment est venu pour moi de rassembler des nations de toutes langues, pour qu’elles contemplent ma glorieuse présence. 19Je mettrai chez elles un signe de mon autorité. Quant à ceux qui auront survécu à mon jugement, je les enverrai chez les peuples de Tarsis, de Poul, de Loud – les spécialistes du tir à l’arc – chez les gens de Toubal et de Yavan#66.19 Tarsis : peut-être sur la côte espagnole. – Poul (ou Pouth ) : région africaine voisine de l’Éthiopie, peut-être l’Érythrée ; selon d’autres, il s’agirait de la Lybie. – Loud : région voisine de l’Égypte, mais non identifiée. – Au lieu de les spécialistes du tir à l’arc l’ancienne version grecque a lu (les peuples de) Méchek ; voir Gen 10.2. – Toubal : en Asie Mineure, peut-être sur la côte de la mer Noire. – Yavan : la Grèce et ses îles. et dans les îles lointaines, partout où l’on n’a jamais entendu parler de moi, partout où l’on n’a jamais vu ma gloire. Et mes envoyés révéleront ma gloire à ces nations. 20Alors celles-ci ramèneront tous vos frères de race qui étaient chez elles : à cheval, en char ou en chariot couvert, à dos de mulet ou de chameau, jusqu’à la montagne qui m’est consacrée#66.20 la montagne qui m’est consacrée : voir 56.7 et la note. à Jérusalem, dit le Seigneur. Ce sera leur offrande pour moi ; je l’accueillerai comme celle que les Israélites apportent à mon temple dans des plats purifiés. 21J’irai même jusqu’à choisir dans ces nations des prêtres et des lévites, déclare le Seigneur.
22Vos descendants et votre nom, dit le Seigneur, subsisteront en ma présence aussi longtemps que le ciel nouveau et la terre nouvelle que je crée#66.22 ciel nouveau, terre nouvelle : voir 65.17 et la note..
23Ainsi, de mois en mois
et de sabbat en sabbat,
tout le monde viendra
s’incliner devant moi, dit le Seigneur.
24Alors on viendra voir
les cadavres des gens
qui m’ont été rebelles.
La vermine qui les ronge
n’est pas près de mourir,
et le feu qui les dévore
ne s’éteindra pas de sitôt#66.24 Comparer Marc 9.48..
Ils feront ainsi horreur
à tous les humains.