Parallel
73
Etonnement de la prospérité des méchants, et récompence des justes.
1Psaume d'Asaph. Quoi qu'il en soit, Dieu est bon à Israël, savoir, à ceux qui sont nets de coeurs. 2Or quant à moi, mes pieds m'ont presque manqué, et il s'en est peu fallu que mes pas n'aient glissé. 3Car j'ai porté envie aux insensés, en voyant la prospérité des méchants. 4Parce qu'il n'y a point d'angoisses en leur mort, mais leur force est en son entier. 5Ils ne sont point en travail avec les autres hommes, et ils ne sont point battus avec les autres hommes. 6C'est pourquoi l'orgueil les environne comme un collier, et un vêtement de violence les couvre. 7Les yeux leur sortent dehors à force de graisse ; ils surpassent les desseins de leur coeur. 8Ils sont pernicieux, et parlent malicieusement d'opprimer ; ils parlent comme placés sur un lieu élevé. 9Ils mettent leur bouche aux cieux, et leur langue parcourt la terre. 10C'est pourquoi son peuple en revient là, quand on lui fait sucer l'eau à plein verre. 11Et ils disent : comment le Dieu Fort connaîtrait-il, et y aurait-il de la connaissance au Souverain ? 12Voilà, ceux-ci sont méchants, et étant à leur aise en ce monde, ils acquièrent de plus en plus des richesses. 13Quoi qu'il en soit, c'est en vain que j'ai purifié mon coeur, et que j'ai lavé mes mains dans l'innocence. 14Car j'ai été battu tous les jours, et mon châtiment revenait tous les matins. 15Mais quand j'ai dit : j'en parlerai ainsi ; voilà, j'ai été infidèle à la génération de tes enfants. 16Toutefois j'ai tâché à connaître cela ; mais cela m'a paru fort difficile. 17Jusques à ce que je sois entré au sanctuaire du Dieu Fort, et que j'aie considéré la fin de telles gens. 18Quoi qu'il en soit, tu les as mis en des lieux glissants, tu les fais tomber dans des précipices. 19Comment ont-ils été ainsi détruits en un moment ? sont-ils défaillis ? ont-ils été consumés d'épouvantements ? 20Ils sont comme un songe lorsqu'on s'est réveillé. Seigneur tu mettras en mépris leur ressemblance quand tu te réveilleras. 21Or quand mon coeur s'aigrissait, et que je me tourmentais en mes reins ; 22J'étais alors stupide, et je n'avais aucune connaissance ; j'étais comme une brute en ta présence. 23Je serai donc toujours avec toi ; tu m'as pris par la main droite, 24Tu me conduiras par ton conseil, et puis tu me recevras dans la gloire. 25Quel autre ai-je au Ciel ? Or je n'ai pris plaisir sur la terre en rien qu'en toi seul. 26Ma chair et mon coeur étaient consumés ; mais Dieu est le rocher de mon coeur, et mon partage à toujours. 27Car voilà, ceux qui s'éloignent de toi, périront ; tu retrancheras tous ceux qui se détournent de toi. 28Mais pour moi, approcher de Dieu est mon bien ; j'ai mis toute mon espérance au Seigneur Eternel, afin que je raconte tous tes ouvrages.