Parallel
42
Complainte de David dans le temps qu'il était privé d'assister aux saintes Assemblées.
1Maskil des enfants de Coré, donné au maître chantre. 2Comme le cerf brame après le courant des eaux, ainsi mon âme soupire ardemment après toi, ô Dieu ! 3Mon âme a soif de Dieu, du Dieu Fort, et vivant ; ô quand entrerai-je et me présenterai-je devant la face de Dieu. 4Mes larmes m'ont été au lieu de pain, jour et nuit, quand on me disait chaque jour : Où est ton Dieu ? 5Je rappelais ces choses dans mon souvenir, et je m'en entretenais en moi-même, savoir que je marchais en la troupe, et que je m'en allais tout doucement en leur compagnie, avec une voix de triomphe et de louange, jusques à la maison de Dieu, et qu'une grande multitude de gens sautait alors de joie. 6Mon âme, pourquoi t'abats-tu, et frémis-tu au-dedans de moi ? Attends-toi à Dieu ; car je le célébrerai encore ; son regard est la délivrance même. 7Mon Dieu ! mon âme est abattue en moi-même, parce qu'il me souvient de toi depuis la région du Jourdain, et de celle des Hermoniens, et de la montagne de Mitshar. 8Un abîme appelle un autre abîme au son de tes canaux ; toutes tes vagues et tes flots ont passé sur moi. 9L'Eternel mandera de jour sa gratuité, et son Cantique sera de nuit avec moi, et je ferai requête au Dieu Fort, qui est ma vie. 10Je dirai au Dieu Fort qui est mon rocher : pourquoi m'as-tu oublié ? pourquoi marcherai-je en deuil à cause de l'oppression de l'ennemi ? 11Mes adversaires m'ont fait outrage ; ç'a été une épée dans mes os, quand ils m'ont dit chaque jour, où est ton Dieu ? Mon âme, pourquoi t'abats-tu, et pourquoi frémis-tu au-dedans de moi ? Attends-toi à Dieu ; car je le célébrerai encore, il est ma délivrance, et mon Dieu.