Psaume 40
FMAR
40
Prophétie de Jésus-Christ.
1Psaume de David, donné au maître chantre. 2J'ai attendu patiemment l'Eternel, et il s'est tourné vers moi, et a ouï mon cri. 3Il m'a fait remonter hors d'un puits bruyant, et d'un bourbier fangeux ; il a mis mes pieds sur un roc, et a assuré mes pas. 4Et il a mis en ma bouche un nouveau Cantique, qui est la louange de notre Dieu. Plusieurs verront cela, et ils craindront, et se confieront en l'Eternel. 5Ô que bienheureux est l'homme qui s'est proposé l'Eternel pour son assurance, et qui ne regarde point aux orgueilleux, ni à ceux qui se détournent vers le mensonge ! 6Eternel mon Dieu ! tu as fait que tes merveilles et tes pensées envers nous sont en grand nombre ; Il n'est pas possible de les arranger devant toi : les veux-je réciter et dire ? elles sont en si grand nombre, que je ne les saurais raconter. 7Tu ne prends point plaisir au sacrifice ni au gâteau ; mais tu m'as percé les oreilles ; tu n'as point demandé d'holocauste, ni d'oblation pour le péché. 8Alors j'ai dit : Voici, je viens, il est écrit de moi au rôle du Livre ; 9Mon Dieu, j'ai pris plaisir à faire ta volonté, et ta Loi est au-dedans de mes entrailles. 10J'ai prêché ta justice dans la grande assemblée ; voilà, je n'ai point retenu mes lèvres ; tu le sais, ô Eternel ! 11Je n'ai point caché ta justice, qui est au-dedans de mon coeur ; j'ai déclaré ta fidélité et ta délivrance ; je n'ai point scellé ta gratuité ni ta vérité dans la grande assemblée. 12Et toi, Eternel! ne m'épargne point tes compassions ; que ta gratuité et ta vérité me gardent continuellement. 13Car des maux sans nombre m'ont environné ; mes iniquités m'ont atteint, et je ne les ai pu voir ; elles surpassent en nombre les cheveux de ma tête, et mon coeur m'a abandonné. 14Eternel, veuille me délivrer ; Eternel, hâte-toi de venir à mon secours. 15Que ceux-là soient tous honteux et rougissent ensemble qui cherchent mon âme pour la perdre ; et que ceux qui prennent plaisir à mon malheur, retournent en arrière, et soient confus. 16Que ceux qui disent de moi : Aha ! Aha ! soient consumés, en récompense de la honte qu'ils m'ont faite. 17Que tous ceux qui te cherchent, s'égayent et se réjouissent en toi ; et que ceux qui aiment ta délivrance, disent continuellement : Magnifié soit l'Eternel. Or je suis affligé et misérable, mais le Seigneur a soin de moi ; tu es mon secours et mon libérateur ; mon Dieu ne tarde point.