Psaume 36
FMAR
36
Impiété des méchants, et l'étendue immense de la miséricorde divine.
1Psaume de David, serviteur de l'Eternel, donné au maître chantre. 2La transgression du méchant me dit au-dedans du coeur, qu'il n'y a point de crainte de Dieu devant ses yeux. 3Car il se flatte en soi-même quand son iniquité se présente pour être haïe. 4Les paroles de sa bouche ne sont qu'injustice et que fraude, il se garde d'être attentif à bien faire. 5Il machine sur son lit les moyens de nuire ; il s'arrête au chemin qui n'est pas bon ; il n'a point en horreur le mal. 6Eternel, ta gratuité atteint jusqu'aux cieux, ta fidélité jusqu'aux nues. 7Ta justice est comme de hautes montagnes, tes jugements sont un grand abîme. Eternel, tu conserves les hommes et les bêtes. 8Ô Dieu ! combien est précieuse ta gratuité ! aussi les fils des hommes se retirent sous l'ombre de tes ailes. 9Ils seront abondamment rassasiés de la graisse de ta maison, et tu les abreuveras au fleuve de tes délices. 10Car la source de la vie est par-devers toi, et par ta clarté nous voyons clair. 11Continue ta gratuité sur ceux qui te connaissent, et ta justice sur ceux qui sont droits de coeur. 12Que le pied de l'orgueilleux ne s'avance point sur moi, et que la main des méchants ne m'ébranle point. Là sont tombés les ouvriers d'iniquité, ils ont été renversés, et n'ont pu se relever.