Parallel
127
Rien ne profinte sans la bénédiction de Dieu.
1Cantique de Mahaloth, de Salomon. Si l'Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent, y travaillent en vain ; si l'Eternel ne garde la ville, celui qui la garde, fait le guet en vain. 2C'est en vain que vous vous levez de grand matin, que vous vous couchez tard, et que vous mangez le pain de douleurs ; certes c'est Dieu qui donne du repos à celui qu'il aime. 3Voici, les enfants sont un héritage donné par l'Eternel ; et le fruit du ventre est une récompense de Dieu. 4Telles que sont les flèches en la main d'un homme puissant, tels sont les fils d'un père qui est dans la fleur de son âge. 5Ô Que bienheureux est l'homme qui en a rempli son carquois ! des hommes comme ceux-là ne rougiront point de honte, quand ils parleront avec leurs ennemis à la porte.