Parallel
3
Qualités de l'Evêque, des Diacres, et de l'Eglise.
1Cette parole est certaine, qui si quelqu'un désire d'être Evêque, il désire une oeuvre excellente. 2Mais il faut que l'Evêque soit irrépréhensible, mari d'une seule femme, vigilant, modéré, honorable, hospitalier , propre à enseigner ; 3Non sujet au vin, non batteur, non convoiteux d'un gain déshonnête, mais doux, non querelleur, non avare. 4Conduisant honnêtement sa propre maison, tenant ses enfants soumis en toute pureté de moeurs. 5Car si quelqu'un ne sait pas conduire sa propre maison, comment pourra-t-il gouverner l'Eglise de Dieu ? 6Qu'il ne soit point nouvellement converti ; de peur qu'étant enflé d'orgueil, il ne tombe dans la condamnation du calomniateur. 7Il faut aussi qu'il ait un bon témoignage de ceux de dehors, qu'il ne tombe point dans des fautes qui puissent lui être reprochées, et dans le piége du Démon. 8Que les Diacres aussi soient graves, non doubles en parole, non sujets à beaucoup de vin, non convoiteux d'un gain déshonnête. 9Retenant le mystère de la foi dans une conscience pure. 10Que ceux-ci aussi soient premièrement éprouvés, et qu'ensuite ils servent, après avoir été trouvés sans reproche. 11De même, que leurs femmes soient honnêtes, non médisantes, sobres, fidèles en toutes choses. 12Que les Diacres soient maris d'une seule femme, conduisant honnêtement leurs enfants, et leurs propres familles. 13Car ceux qui auront bien servi, acquièrent un bon degré pour eux, et une grande liberté dans la foi qui est en Jésus-Christ. 14Je t'écris ces choses espérant que j'irai bientôt vers toi ; 15Mais en cas que je tarde, je t'écris ces choses afin que tu saches comment il faut se conduire dans la Maison de Dieu, qui est l'Eglise du Dieu vivant, la Colonne et l'appui de la vérité. 16Et sans contredit, le mystère de la piété est grand, savoir, que Dieu a été manifesté en chair, justifié en Esprit, vu des Anges, prêché aux Gentils, cru au monde, et élevé dans la gloire.