YouVersion Logo
Search Icon

Marc 6:14-29

Marc 6:14-29 NFC

Le roi Hérode entendit parler de Jésus, car son nom était devenu célèbre. Certains disaient : « Jean le baptiste est ressuscité d'entre les morts ! Voilà pourquoi il opère des miracles. » D'autres disaient : « C'est Élie. » D'autres encore : « C'est un prophète, pareil à l'un des prophètes d'autrefois. » Hérode entendait tout ce qui se racontait, et il disait : « C'est Jean le baptiste ! Je lui ai fait couper la tête, mais il est ressuscité ! » En effet, c'était lui, Hérode, qui avait donné l'ordre d'arrêter Jean et de le mettre en prison, enchaîné. Il l'avait fait à cause d'Hérodiade, qu'Hérode avait épousée bien qu'elle fût la femme de son frère Philippe. Car Jean disait à Hérode : « Il ne t'est pas permis de prendre la femme de ton frère ! » Hérodiade détestait Jean et voulait le faire exécuter, mais elle ne le pouvait pas. En effet, Hérode craignait Jean, car il savait que c'était un homme juste, qui faisait la volonté de Dieu et il le protégeait. Quand il l'écoutait, il était très embarrassé ; pourtant il aimait l'écouter. Cependant, une occasion favorable se présenta pour Hérodiade le jour de l'anniversaire d'Hérode. Celui-ci donna un banquet pour ses dignitaires, les chefs de l'armée et les notables de la Galilée. La fille d'Hérodiade entra dans la salle et dansa ; elle plut à Hérode et à ses invités. Le roi dit alors à la jeune fille : « Demande-moi ce que tu voudras, et je te le donnerai. » Et il lui fit ce serment : « Ce que tu demanderas, je te le donnerai, même si c'est la moitié de mon royaume. » La jeune fille sortit et dit à sa mère : « Que vais-je demander ? » Celle-ci répondit : « La tête de Jean le baptiste. » La jeune fille se hâta de retourner auprès du roi et lui fit cette demande : « Je veux que tu me donnes tout de suite la tête de Jean le baptiste sur un plat ! » Le roi devint tout triste ; mais il ne voulut pas lui opposer un refus, à cause des serments qu'il avait faits devant ses invités. Il envoya donc immédiatement un soldat de sa garde, avec l'ordre d'apporter la tête de Jean le baptiste. Le soldat se rendit à la prison et coupa la tête de Jean. Puis il apporta la tête sur un plat et la donna à la jeune fille, et celle-ci la donna à sa mère. Quand les disciples de Jean apprirent la nouvelle, ils vinrent prendre son corps et le déposèrent dans un tombeau.

YouVersion uses cookies to personalize your experience. By using our website, you accept our use of cookies as described in our Privacy Policy

;